Tunisie Telecom et Ons Jabeur, une histoire qui dure    Tunisie – Le président Saïed arrive à Riyadh    Prêt et don algériens aux montants inconnus    Prêt et don algériens, décret 54, Haica… Les 5 infos de la journée    Poutine affirme que la Russie va continuer de viser les infrastructures énergétiques ukrainiennes    Tunisie – La CPG perd une transaction de cent millions de dinars    Le ministère de la Santé sort de son silence et dément l'apparition de nouveaux virus    Tunisie – Vague de bronchiolite. Les pédiatres prônent la prévention    Le Chef de l'Etat s'envole pour Riyadh pour participer au 1er Sommet sino-arabe    Confirmé : Avocats et médecins survoleront la TVA de 19%, qui trinquera alors?    La STB Bank se munit d'une plateforme digitale de change manuel de devises    Tunisie-Algérie : Mémorandum d'entente pour soutenir les startups    Ligue 1 Pro : Sur quelle chaine regarder EST-CSS ce samedi ?    Basket : le championnat Pro A suspendu jusqu'à nouvel ordre !!    Béja: L'appel de détresse des non-voyants [Photos+Vidéo]    France : Tout un quartier privé de subventions suite aux débordements du match Maroc-Espagne    Mondial 2022 : le remplaçant de Luis Enrique connu    Parallèlement aux élections : Grève à la radio et télévision nationales    Décision de libération de Rached Khiari    Stress hydrique et crise des ressources en eau : Faut-il décréter l'état d'urgence ?    Inauguration du Laboratoire d'innovation public de l'ENA : Renforcer la créativité dans le secteur public    Attractivité des IDE: CMM revenique une révision urgente de la loi de finances 2023    Volvo revient en force sur le marché tunisien [photos]    Réseaux sociaux en milieu éducatif : Entre usages et besoin d'encadrement    CNIP : La crise des médicaments en Tunisie touche essentiellement le secteur public    L'artiste Tunisien Noutayel Belkadhi expose une nouvelle œuvre à Feryel Studio    Trois pièces tunisiennes en lice au Festival du théâtre arabe 2023 à Casablanca    Non-programmation de la pièce de théâtre «Ad libitum» aux JTC : Taoufik Jebali sort de ses gonds    Journée nationale du transport intelligent écologique et de la mobilité électrique : «Passer à la mobilité électrique n'est plus un choix»    Iran : La propre soeur de Khamenei rejoint le soulèvement, le début de la fin des Mollahs    Grève des boulangeries en Tunisie : 95% des boulangeries ont participé, va-t-elle se poursuivre?    Journées théâtrales de Carthage | «Les perspectives de production et de distribution dans les pays arabes et africains» : Des théâtres, des expériences et de nouvelles voies...    L'Ariana et la Tunisie racontées par ma mère, cette juive arabe    FARK : Aroussia «Najet» AL FESSI    CONDOLEANCES : Mohamed Slah-Eddine BENSAID    France: Jean-Christophe Lagarde condamné à 10 mois de prison avec sursis    Iran : 1ère exécution d'un prisonnier sur fond des protestations    ABU DHABI ART : Focus sur le Maghreb    Du côté du parc A : Une reprise déjà capitale    L'EST poursuit sa préparation en prévision de la reprise : Retour des internationaux    Présidence du CAB : Ce n'est pas demain la veille !    Tunisie-Ligue 2: le programme de la 7ème journée    COP15 : Ukraine, Haïti et Ethiopie au cœur de la rencontre Trudeau-Guterres    Météo : Vent relativement fort prés des côtes et vigilance requise    Kaïs Saïed à la caserne d'El Aouina pour le naufrage de Zarzis    Film Saffeh Nabeul portant sur le tueur en série tunisien au cinéma dès le 21 décembre (B.A.)    Mort de l'actrice américaine Kirstie Alley    Instrumentalisation des droits et des libertés | Manipulation des foules : Les armes pour déstabiliser les pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Thermalisme et hydrothérapie : L'ONTH lance son protocole sanitaire anti-propagation de la Covid-19
Publié dans WMC actualités le 16 - 06 - 2020

L'Office national du thermalisme et de l'hydrothérapie (ONTH) vient de lancer son protocole sanitaire, lequel décrit les règles d'hygiènes et de sécurité sanitaire à respecter par les unités concernées du secteur, depuis l'accueil du curiste et personnel jusqu'à leur sortie du centre; Objectif : éviter le risque de la propagation de pandémie du Covid-19.
Ce protocole, qui s'applique aux centres de thalassothérapie, centres SPA et aux stations thermales, comprend plusieurs volets se rapportant aux mesures de prévention destinées aux curistes, au personnel des établissements, et aux produits utilisés (eau, la boue et produits esthétiques).
Ainsi, le protocole exige de réduire le nombre de curiste à 50% de la capacité de l'établissement, de suspendre le service hammam, piscine, parcours phlébologique, jacuzzi ou bassin familial.
Il souligne, également, l'impératif de mobiliser des agents d'accueil au niveau des points d'entrée de l'établissement pour le prélèvement de température (du personnel et des curistes) et de mettre à la disposition du personnel et des curistes, les moyens de protection individuelles (masques, gants, coiffes, sur chausses, gel hydro-alcoolique, sur blouses …)en quantité suffisante.
Il stipule, aussi, de respecter une distance de protection sanitaire d'au moins 1 mètre entre le curiste et le personnel soignant; de se limiter à la présence d'un seul curiste par cabine, de désinfecter systématiquement les locaux et le matériel de soin entre deux curistes, en insistant sur les sols et surfaces, les bains et les douches à jet…
Il appelle, en outre, à privilégier les draps jetables pour les soins secs et la tisanerie ; à espacer les transats et à suspendre les cours collectifs au niveau de la salle de sport.
De son côté, le personnel doit respecter les mesures de sécurité, dès son arrivée à l'établissement, notamment la mesure de la température, la désinfection des mains par gel hydro-alcoolique et le port de masque chirurgical et de sur chausses tout au long des heures de travail.
Par ailleurs, l'ensemble du personnel est appelé à utiliser le téléphone ou le mailing pour tout échange d'informations; à éviter les rassemblements de plus que de 3 personnes dans un lieu fermé, et pas plus que 2 personnes dans les ascenseurs.
"En cas de symptômes évocateurs COVID-1 survenant chez un employé sur les lieux de travail, il faut mettre en œuvre les mesures nécessaires", à savoir isoler l'employé concerné, appeler le 190 et alerter la direction régionale de la santé, informer les personnes en contact avec lui, afin qu'ils soient vigilants à l'apparition d'éventuels symptômes et prévoir une procédure formalisée de nettoyage des locaux où a séjourné la personne contaminée.
Selon le protocole, il est indispensable de renforcer l'entretien régulier du réseau de l'eau et des analyses microbiologiques et physico-chimiques au niveau des points critiques, ainsi que le traitement obligatoire des eaux de mer rejetée.
Il est impératif, aussi, de se restreindre à l'usage de la boue industrialisée et de mettre en place des procédures de désinfection du matériel esthétique après chaque curiste.
L'ONTH a noté, finalement, que la reprise orientée des activités des établissements d'hydrothérapie est conditionnée par la mise en œuvre préalable de l'ensemble de ces mesures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.