REMERCIEMENTS: Hédia AOUALI veuve Hachemi Ben HENDA    Analyse constitutionnelle et politique: Conseil de sécurité Versus remaniement ministériel    Un jour difficile    Tunisie: Le FMI juge que les autorités tunisiennes ont su répondre aux enjeux de la pandémie    Huile végétale subventionnée: Introuvable dans les points de vente    Le marché boursier perd 0,53% à la fin de la séance    L'ITCEQ lance son portail sur la compétitivité de l'économie tunisienne    Football : Programme TV de ce mercredi 27 janvier 2021    LIGUE 1 — 10E JOURNEE | CA-USM : sortir de l'ombre    Ligue 1 – Matches avancés de la 10e journée: L'EST survole l'OB, le CSS revient de loin !    JSK: Ne plus traîner en chemin    Tunisie: Mohamed Ammar: Kais Saied apportera dans quelques jours le vaccin russe    Tunisie : Ghannouchi répare "le préjudice moral" subit par les députés Al Karama et dénonce la violence à leur égard    Météo | Vents forts et pluies éparses en fin de journée    Des malversations dans un centre postal spécialisé, selon l'INLUCC    Retour au calme à Sbeïtla    Les parents d'élèves appelés à inciter leurs enfants à assister aux cours    Covid-19 et vaccin : Quel est l'état de la vaccination en Afrique ?    Théâtre| « Martyr » de Fadhel Jaïbi: Explosion nihiliste dans une structure morte    18e édition du Festival des cinémas d'Afrique du pays d'Apt (Fcapa) — Table ronde «Circulation immatérielle des films»: L'expérience collective du grand écran avant tout    Démarrage du cycle euro-tunisien destiné aux professionnels de la culture    Tunisie- Yassine Ayari rappelle les mesures prises par le gouvernement au profit des classes aisées    Conflit d'intérêts au sein de la Caisse des dépôts et consignations    Tunisie [Audio +Photos]: Déclarations après match Espérance Sportive de Tunis contre Olympique de Béja    Tunisie : Le gouvernement Mechichi II franchit l'écueil du Parlement !    Tunisie- Une guerre où tout le monde a tort et tout le monde sera perdant !    Bloqués en Malaisie, des Algériens menacent de saisir l'ONU    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    La réponse de Mechichi à Saïed : "Le populisme clivant, contre l'action bénéfique"    Amine Mahfoudh évoque le flou constitutionnel qui entoure les remaniements ministériels    Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Le premier ministre italien présente sa démission    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    Contrepoint | Culture... et interrogations    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ARP : Pour réussir, le dialogue national doit être soumis à des conditions précises, soulignent les députés
Publié dans WMC actualités le 28 - 11 - 2020

Des députés ont souligné l'importance des appels lancés, récemment, par des responsables de l'Etat en faveur d'un dialogue national politique, estimant, toutefois, que ce dialogue doit être soumis à des conditions précises, à même de garantir sa réussite.
Les députés s'exprimaient en marge de la séance plénière, samedi, consacrée à la discussion du projet de budget de l'Etat, de la balance économique et du projet de la loi des finances 2021.
Le député Hatem Mliki (hors groupe) a fait remarquer que l'attention doit être, essentiellement, axée sur un dialogue économique et social, compte tenu de la crise que connaît le pays en matière de développement. "Le dialogue politique n'est qu'une tentative de brouiller les cartes politiques et de faire croire au peuple que ce processus permettra de trouver des solutions", a-t-il dit.
Pour sa part, le député du bloc démocratique, Zouheir Maghzaoui, a fait observer que le contenu du dialogue détermine son importance. "Des parties veulent lancer un dialogue en vue de trouver de nouveaux accords entre les acteurs politiques alors que d'autres plaident pour un dialogue national pour concevoir de véritables solutions aux crises actuelles", a-t-il dit.
Le député du bloc la Réforme, Hassouna Nasfi a indiqué que son groupe parlementaire est toujours favorable au dialogue, affirmant qu'un dialogue global incluant toutes les parties politiques et les organisations nationales est une condition nécessaire pour sortir de la crise socio-économique du pays.
"La situation économique et sociale est, aujourd'hui, plus difficile que jamais, d'où la nécessité de s'assoir à la table de dialogue pour déterminer les priorités", a-t-il fait valoir.
Tout en soulignant l'importance d'un dialogue dans cette conjoncture économique critique, le député Jawhar Mghirbi (Qalb Tounes) a rappelé que les dialogues engagés par le passé (Quartet du dialogue national ou dialogue sur le document de Carthage 1 et 2) avaient avancé des solutions qui doivent maintenant être activées.
De son côté, le député du bloc Ennahdha, Belgacem Hassan a indiqué que son parti est pour un véritable dialogue national. Toutefois, a-t-il dit, ce dialogue doit être engagé sans conditions préalables et sur la base d'un diagnostic clair et précis.
A l'ouverture de la séance, le président de l'Assemblée des représentants du peuple Rached Ghannouchi a fait observer que le pays a, plus que besoin, aujourd'hui, d'un dialogue national économique et social approfondi et responsable entre le gouvernement, les organisations nationales et les partis politiques.
Dans sa déclaration au cours de la séance plénière, le chef du gouvernement Hichem Mechichi a souligné, pour sa part, que le peuple ne supporte plus l'instabilité politique qui présente, selon lui, l'obstacle majeur devant toutes les réformes. "Les conflits et l'absence de confiance entre les acteurs politiques rend, plus difficile, la situation économique et sociale du pays", a-t-il regretté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.