Accusé de trahison et de corruption par Rached Khiari, Imed Hammami répond    Tunisie – L'inestimable cadeau de Saïed à Mechichi    Le PNUD et 16 organisations de la société civile tunisiennes partenaires    Tunisie: Kais Saied souligne l'importance de lutter contre l'extrémisme religieux    La Tunisie organise sa 1ère foire virtuelle internationale de l'artisanat    Football : Programme TV de ce samedi 10 avril 2021    Covid-19 | Nabeul : 3 décès et 89 nouvelles contaminations    Le chef de l'Etat au Caire sur invitation du président Al Sissi : Recoller les morceaux, penser l'avenir    Express    Energie : Le mix énergétique comme solution pertinente    Attijari bank et le PNUD organisent conjointement le Hackathon Tek-صح    Le Bardo se met à l'intelligence artificielle    Tunisie- Hichem Mechichi en visite à Gabès : Le projet Désert joy [vidéo]    Education Nationale | lancement du projet onusien sur l'autonomisation du système éducatif en Tunisie : Favoriser la résilience des jeunes face aux discours violents    Tunisie – Une moyenne de plus de quinze heures de jeûne par jour    MEMOIRE : Zakia LADHARI veuve Mustapha El BEHI    Tunisie – Démarrage des travaux de la réunion périodique des gouverneurs à l'Aouina    Tunisie – Mechichi : « Il y a des « parties » qui veulent surfer sur la crise du covid » !    L'Utap dénonce la fermeture des marchés hebdomadaires    Environnement | Débarrassez-moi de ces ordures…    Projet «Ciné labo» de Abdallah Chamekh : Instaurer la culture de la production cinématographique en milieu scolaire    Tunisie: Aujourd'hui, déviation partielle du trafic sur la route nationale n°9    Championnat arabe d'athlétisme à Tunis : Un tremplin pour Tokyo    News | La dernière saison de Khazri chez les Verts    Vague d'expatriation de nos footballeurs : Libye, le nouvel eldorado !    Mechichi donne le coup d'envoi de la 2ème édition du programme Startup Tunisia    «Souk al mout'â» (Le marché du plaisir), recueil de nouvelles en arabe de Mounira Rezgui : Des mots comme autant de réverbères    Tunisie- Agressions contre les journalistes: Yosra Chikhaoui, une autre victime    Angleterre : Cavani indécis sur son avenir à Manchester, d'après Solskjaer    Tunisie: Kais Saied visite les sites historiques du Caire [vidéo]    Tunisie: En images, mouvement habituel après l'entrée en vigueur du couvre-feu à Médenine    Covid-19 : 43 décès supplémentaires et 2010 nouvelles contaminations enregistrés le 8 avril 2021    Tournoi de Charleston : Ons Jabeur qualifiée pour la demi-finale    Disparition : Mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Bilan Covid-19 : 2010 nouveaux cas et 43 décès en Tunisie    Tunisie-Moncef Marzouki : "Toutes mes excuses à l'âme de Mohamed Morsi et aux martyrs de Rabaa et des autres terribles massacres!"    Décès du prince Philip, époux de la reine d'Angleterre    La poésie en questions: Mimesis et métaphore    Par Henda Haouala – Séries TV tunisiennes : un marché de production à prendre au sérieux    Invocation pour accueillir le ramadan    La consolidation des liens de sang procure la richesse et la longévité    LC Afrique (Poules): programme de la dernière journée    Nouveau tirage - Où trouver le livre de Mohamed Ennaceur : Deux République, une Tunisie (Vidéo)    Sortie du livre de photographie "Winter Bloom" de Souheila Ghorbel    Lutte contre l'immigration clandestine : Des radars spéciaux pour localiser tous types de bateaux dans un rayon d'environ 18 km    Elimination d'un couple terroriste à Kasserine : Sommes-nous face à une «communauté» terroriste retranchée sur les hauteurs ?    Kasserine : Un couple de terroristes tué à Mont Selloum    40 dirigeants mondiaux invités au Sommet virtuel des dirigeants sur le climat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le scandale des vaccins que la présidence veut étouffer
Publié dans Business News le 01 - 03 - 2021

La présidence de la République a reçu des Emirats Arabes Unis un don de mille doses de vaccin (Soit 500 vaccins, chaque vaccin comprenant deux doses) contre le Covid. A cette heure, on ne sait pas qui a profité de ce don.

Il aura fallu des fuites sur Facebook, relayées par des députés puis par des médias pour que le nouveau scandale des vaccins éclate au grand jour.
Les Emirats Arabes Unis ont envoyé à la présidence de la République un don de mille doses de vaccin contre le Covid et cette dernière a préféré taire l'histoire et n'en parler à personne. Ni au public, à travers un communiqué ou une déclaration médiatique, ni au gouvernement.
Du coup, ce sont les surenchères sur les réseaux sociaux où l'on dit et répète que les trois présidences ont profité, avec leurs proches, du don émirati. C'est ce qui arrive, tout le temps, quand on ne communique pas, comme l'exige le b.a.ba de toute démocratie.

D'après un communiqué publié ce matin du lundi 1er mars 2021, la présidence du gouvernement affirme ne pas être au courant du don émirati. En clair, elle a appris le scandale, comme tout le monde, sur les réseaux sociaux. Elle demande d'ouvrir une enquête pour jeter toute la lumière sur les circonstances de l'arrivée de ces vaccins.
A lire également
Don de vaccins - La présidence du gouvernement ouvre une enquête
La présidence du Parlement a réagi d'une manière indirecte via le post Facebook de l'un des conseillers de Rached Ghannouchi qui a déclaré que le président du parlement n'a reçu aucun vaccin. Puis, l'ARP a enchaîné avec un communiqué officiel reprenant les mêmes informations.
A lire également
Wassim Khadraoui : Rached Ghannouchi n'a reçu aucun vaccin !
Reste la présidence de la République par qui le scandale était arrivé. Cette dernière affirme que le département présidentiel a bel et bien reçu le don en question, mais parle de cinq cents doses seulement et non de mille. Ces vaccins ont été transmis tout de suite à la direction générale de la santé militaire, affirme la présidence de la République qui souligne qu'aucun membre de la présidence n'a été vacciné.
A lire également
Présidence de la République : Oui, nous avons bien reçu 500 vaccins !

Il y a là quatre soucis. La crédibilité de la présidence de la République est entachée et cette histoire des vaccins vient en rajouter une couche. Depuis la vraie fausse affaire de la tentative d'empoisonnement du président de la République et de l'évanouissement de sa cheffe de cabinet, on ne prend plus pour de l'argent comptant ce que dit la présidence de la République.
Le deuxième souci est que la présidence n'a pas communiqué de son propre chef sur le don émirati. Elle a attendu que le scandale éclate sur les réseaux sociaux pour publier un communiqué expéditif de quelques lignes. Pourquoi la présidence n'a rien dit sur ce don, alors qu'elle s'empressait de communiquer, par le passé, sur des banalités ? Pourquoi n'a-t-elle rien dit au gouvernement, qui ne peut pas ne pas être informé. On sait que Carthage est en conflit avec la Kasbah, mais ceci ne justifie nullement que l'on joue avec les institutions de l'Etat !
Le troisième souci est dans le fond du communiqué expéditif lui-même. Ce communiqué s'est suffi de répondre à la polémique sur les réseaux sociaux et n'a pas donné des détails importants. Quelle est la marque de ces vaccins, comment ont-ils été transmis, quand est-ce qu'ils ont été transmis, leur stockage est-il conforme aux normes sanitaires draconiennes exigées ?
Le quatrième souci, et il est le plus grave, c'est que les vaccins n'ont pas dû être envoyés au département de la santé militaire qui n'a rien à voir avec le sujet, mais plutôt à la commission de lutte contre le Covid. Cette commission, dépendante du ministère de la Santé (et donc du gouvernement) est la seule apte à gérer les vaccins. En envoyant les vaccins offerts par les Emiratis aux militaires, la présidence de la République affirme attendre que leur efficacité soit prouvée. Ceci est également faux, car c'est à la commission anti-Covid d'opérer ce genre de vérifications et non aux militaires. En tout état de cause, c'est au département de la Santé d'accorder la fameuse AMM (autorisation de mise sur le marché) et non au département militaire.

Ces derniers mois, dans plusieurs pays au monde, il y a eu des démissions de plusieurs ministres qui ont joué des passe-droits pour se faire vacciner avant leur population.
En Tunisie, la présidence de la République affirme ne pas avoir usé de passe-droit et que personne n'a été vacciné.
Une affirmation difficile à croire, après l'affaire de l'enveloppe empoisonnée, et quand on voit le président de la République multiplier un peu partout les bains de foule, comme s'il était immunisé contre le Covid.
Quoi qu'il en soit, la présidence de la République va chercher à étouffer ce nouveau scandale comme cela est arrivé avec l'histoire de l'enveloppe empoisonnée montée de toutes pièces.

R.B.H
A lire également
Don de vaccins - Ayachi Zammel : Je démissionnerai si aucune enquête n'est ouverte !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.