Autocritique au sein d'Ennahdha : Poudre aux yeux ou véritable révolution?    Contestation féminine au mouvement Ennahdha    La Conect réitère son appel pour accélérer la mise en place d'un gouvernement    Le Salon de l'innovation dans l'artisanat se tiendra en octobre 2021 au Kram    Mechichi fait une déclaration de patrimoine à l'occasion de la fin de ses fonctions    Mohamed Goumani : On refuse le putsch au sein de l'Etat et du parti    La FIPA annonce une chute de 7,4% des IDE au 1er semestre 2021    Ligue 1 : Les entraîneurs de la saison 2020-2021    Tunisie-8 août: L'UGTT appelle ses adhérents à se faire vacciner massivement contre le Covid-19    Tunisie: Noureddine Taboubi appelle à organiser des élections anticipées    Kairouan Nasrallah : lacrymogène et jet de projectiles    Amical : l'ES Sahel bat l'ES Hammam-Sousse (4-1)    L'agence de notation PBR Rating attribue la Note A à la CDC Gestion    Houcine Dimassi : Kaïs Saïed devra laisser la personnalité qu'il choisira former son gouvernement seule    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 Aout 2021 à 11H00    La fédération nationale de la santé appelle a contribuer à la réussite de la journée nationale de vaccination    Béja-8 août: Transports publics gratuits vers les centres de vaccination [Vidéo]    Jeux Olympiques – Handball : L'Egypte éliminée la tête haute    Rapport : Valeur insignifiante des investissements directs étrangers, au premier semestre    CONDOLEANCES: Radouane DAADOUCHA    Le CSS en proie à des difficultés financières: Une reprise controversée...    Tunisie – Bahreïn : Entretien téléphonique Jerandi-Zayani    25 juillet, et après: L'heure des réformes a bien sonné    COOPERATION TUNISIE-JICA: Un soutien pour relancer l'économie    Moez Kamoun – Partner Consulting Leader à PwC PricewaterhouseCoopers : Des projets d'envergure prévus en Tunisie    News: Radhi Jaïdi arrive enfin !    Tribune | Education: La triche, une fatalité ?    «Titane» de Julia Ducournau, palme d'or à la 74e édition du festival de Cannes: Arrêt sur une controverse    Tfanen Takwin | Démarrage des stages en Tunisie après les 6 mois de cours: Renforcer des compétences de leadership culturel    «Semaine panafricaine de la critique d'art »: Réfléchir et dynamiser un métier    Météo: vents forts avec des phénomènes de sables    Tunisie : L'avertissement de Kaïs Saïed à ceux qui veulent instrumentaliser le ministère à des fins personnelles    Ligue 1 – Espérance : Anice Badri opéré au dos    Amical : Le FC Barcelone perd 2-1 à Salzbourg    Ephéméride – 4 août 2013 : Affrontements avec des terroristes à Tunis    Monde-Daily brief du 4 août 2021: Beyrouth, triste anniversaire un an après l'explosion du port    L'ONU choisit Tfanen – Tunisie Créative comme success story de mise en œuvre des ODD    Abdellatif Aloui à Kaïs Saïed : Rendez-moi mes livres que je vous ai offerts !    Hechmi Louzir : Le pic épidémiologique relève du passé    Urgent – USA : Une fusillade du Pentagone    Festival Carthage 2021 et Festival Hammamet 2021, finalement reportés    Erdogan à Saïed : Il est important de poursuivre les travaux de l'ARP en Tunisie    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ajmi Lourimi : A quand une apparition médiatique de Rached Ghannouchi pour rassurer le pays ?
Publié dans Business News le 21 - 06 - 2021

Le membre du bureau exécutif d'Ennahdha, Ajmi Lourimi, s'est interrogé sur l'absence de Rached Ghannouchi des médias alors que le pays passe par une crise multidimensionnelle. Dans un statut publié sur Facebook lundi 21 juin 2021, le politicien a exprimé son souhait de voir le leader du parti donner « un discours franc et porteur d'espoir ».

Selon ses dires, plusieurs – de l'intérieur mais aussi de l'extérieur d'Ennahdha – s'attendent depuis une longue période à une apparition médiatique de Rached Ghannouchi pour rassurer le pays.

« Nous aimerions avoir un discours franc et porteur d'espoir sur les pouvoirs, les institutions autour du gouvernement et leur devenir, sur la crise et les solutions pour en sortir, sur la réconciliation nationale et ceux qui la bloquent, sur la justice transitionnelle et son intérêt pour la stabilité du pays, sur le développement, les réformes, la reprise économique, la Constitution, la loi électorale, et la finalisation de l'installation des instances constitutionnelles ; la Cour constitutionnelle en premier, sur la relation entre le cheikh et Kaïs Saïed, les récents développements dans la région et leur impact sur notre pays, les phénomènes de populisme, d'exclusion et de consens entre la mouvance islamiste et la mouvance nationale, sur les jeunes et leur participation à la vie politique, les partis, les élites, les médias et leur rôle (…) », a-t-il écrit.






« Chaque apparition médiatique du professeur Rached apporte du nouveau et ouvre les horizons face à la montée des craintes de scenarii terrifiants (Grèce, Liban, Yémen…) (…) L'homme des défis, des réformes, des réconciliations se doit aujourd'hui de se montrer fidèle à son projet et ses promesses, d'être plus grand que ses adversaires et ses opposants et plus disposé à trouver le commun national. Nous n'attendons pas de lui qu'il cède, mais une initiative courageuse, une position claire vis-à-vis d'un gouvernement qui n'a pas su convaincre, de l'initiative de l'UGTT, et une volonté de commencer une nouvelle page avec le Président, de lutter contre la corruption, et d'exprimer ses attentes du prochain Congrès du parti. La lucidité et la franchise de Ghanouchi – figure centrale de l'équation de la gouvernance et de la construction – sont demandées en ces circonstances tant en interne qu'à l'échelle régionale. Peu importe que nous soyons d'accord ou pas avec lui, mais il nous faut connaitre son approche face à la situation du pays et des préoccupations des Tunisiens », a-t-il ajouté.

Les apparitions de Rached Ghannouchi se font rares. Sa dernière déclaration au sujet du dialogue national remonte à mars 2021. Bien qu'il s'est dit en faveur du dialogue, le président du Parlement et leader d'Ennahdha n'a fait preuve d'aucune initiative pour débloquer la situation et pousser vers l'engagement des discussions dans l'absence de communication entre le Bardo et Carthage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.