Coronavirus : 2 décès et 42 nouvelles contaminations, Bilan du 24 octobre    Tunisie – Quel lien entre le dossier de l'octroi des terres domaniales et le dialogue national ? Qui Saïed est il en train de cibler ?    Octobre rose : Sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein à Monastir    Nouvelles nominations au ministère des Technologies de la Communication    Tunisie: Que doit faire le gouvernement en priorité?    La Pologne fait don d'équipements médicaux à la Tunisie    Maradona Cup : Barça – Boca Juniors, en Arabie Saoudite    Najla Bouden s'affiche avec un sac à main hors de prix    Finance : L'association Reconnectt organise la 1ère édition des Journées tunisiennes de la finance "TunFin#21" les 19 et 20 novembre 2021    Monde- Daily brief du 25 octobre 2021: Le président Erdogan décide de renvoyer les ambassadeurs de 10 pays    Baisse de l'investissement déclaré dans l'industrie de 15,6%, à fin septembre 2021    Ministère de la Jeunesse et des Sports : Une subvention de 90 mille dinars aux clubs de football de deuxième division    Brahim Debbech : Les concessionnaires ne sont pas visés par les déclarations de Kais Saïed, mais…    La docteure tunisienne Basma Makhlouf Shabou nommée Chevalier de l'ordre des arts et des lettres    Les chiffres effarants de la contrebande de pneus en Tunisie !    La Turquie parie sur l'Afrique, pari gagnant    John Kerry rassure Najla Bouden sur la poursuite de l'appui américain à la Tunisie    UGTT annonce une Grève générale à Sfax à cette date    Exclusif: Les forces de l'ordre confisquent des équipements au siège du Mouvement Ennahda    Amel Belhadj Moussa crée un comité de contrôle des institutions en charge de la protection des séniors    Inédit : Accroissement des salaires des fonctionnaires de 1618 millions de dinars au seul mois d'août    Décès d'Abdelmajid Chaker, l'ancien ministre de Bourguiba    Ligue 1 Pro : Que des classiques en retard    Ligue 1 France : Khazri dans l'Equipe type de la J 11    Abdellatif Mekki préconise de revenir sur le coup d'Etat en rectifiant la situation d'avant le 25 juillet    Salon MOOD TALENT: 38e édition l'hôtel à Dar El Marsa du 5 au 7 novembre    Hechmi Louzir : Aucun chien n'a été maltraité dans nos laboratoires !    Ridha Lénine : L'heure du tri a sonné !    Tunisie – météo : Pluies orageuses intenses sur le Nord et le Centre-est    Zouhair Maghzaoui revendique l'organisation d'un dialogue national global    UBCI : PNB en hausse de 9% à fin septembre 2021    Tunisie : Les prix des œufs et des poissons sont désormais encadrés    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Zammour Trekking revient dans une 4ème édition du 4 au 8 novembre 2021    La Fifa et la CAF saluent l'introduction de la VAR en Tunisie    Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sihem Ayadi : J'ai appris mon limogeage sur Facebook en pleine réunion !
Publié dans Business News le 17 - 09 - 2021

L'ancienne ministre de la Jeunesse, du Sport et de l'Intégration professionnelle par intérim, Sihem Ayadi, a affirmé qu'elle n'a pas été notifiée de son limogeage à la date du 13 septembre 2021. « J'étais en réunion avec des directeurs du ministère lorsque le communiqué de la présidence de la République a été publié », a-t-elle précisé.
« On ne m'a toujours pas informé des raisons de cette décision. J'accepte d'être démise car je crois en l'alternance politique. J'ai fait preuve de dévouement et d'intégrité et j'ai la conscience tranquille… J'ai été déçue par la méthode d'annonce de la décision… Je respecte la décision du président », a-t-elle déclaré le 17 septembre 2021 sur les ondes de Mosaïque FM dans l'émission Midi Show d'Elyes Gharbi.
Certains individus ont affirmé que le limogeage résulte de la signature d'un accord entre le ministère et l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) sans informer la présidence de la République ou le ministère des Affaires étrangères.
A ce sujet, Sihem Ayadi a expliqué que ce projet est consacré aux zones défavorisées. Un accord de principe avec l'ambassadeur américain à ce sujet avait été conclu bien avant le 25 juillet 2021. « Je ne pense pas que ça soit la raison de mon limogeage car je suis certaine que le président de la République est préoccupé par la situation dans ces régions… On peut remarquer cela dans ses discours », a-t-elle affirmé.



Sihem Ayadi a, aussi, rappelé qu'elle était la seule ministre à avoir annulé les mesures de protocole. « Je n'avais pas de chauffeur. Je me déplaçais en voiture et non pas en avion… Je n'ai pas essayé de me mettre en valeur. J'ai souligné l'absence de l'Etat dans les régions rurales », a-t-elle avancé.
« Après le 25 juillet 2021, on m'avait conseillé de rester discrète. Je ne peux pas le faire. J'ai continué à fournir les mêmes efforts. J'éprouve de l'amertume face à la façon dont j'ai été limogée… Je voudrais voyager pour voir ma fille. Or, je ne peux pas le faire parce qu'on va présumer que j'essaie de m'enfuir ! », a-t-elle déploré.
Sihem Ayadi a, également, précisé qu'elle était à la tête d'un ministère chargé des sports, de la jeunesse et de la formation professionnelle. Ces départements souffrent de plusieurs problèmes, selon elle. Pour ce qui est des fédérations sportives, Sihem Ayadi a révélé que plusieurs structures n'avaient pas de rapports financiers ou de pièces justifiant les dépenses.
« Le sort de vingt des trente millions de dinars qui leur sont dédiés dans le budget du ministère nous est inconnu ! C'est pour cela que j'ai procédé à la dissolution de huit fédérations. Nous nous sommes basés sur les rapports de l'inspection générale du ministère. Nous avons même transmis les dossiers au ministère public. Tout cela a été fait en mars et avril 2021. Entre 35 et 40 fédérations doivent êtres dissoutes pour les mêmes raisons ! », s'est-elle exclamée.
Sihem Ayadi a, aussi, précisé qu'elle avait fait appel au Contrôle Général des Finances (CGF).
« En tant que ministre, je me suis retrouvée dans l'obligation de gérer plusieurs dossiers et dépassements au lieu de me focaliser sur l'élaboration d'une stratégie ou d'une vision », a-t-elle déploré.
« Il y a eu un conflit avec le Comité Olympique depuis ma prise de fonction… J'ai refusé de débloquer la prime de préparation d'une valeur de 5,6 millions de dinars. J'ai refusé d' octroyer cette somme au Comité Olympique pour qu'il la transfére ensuite aux fédérations sportives. Le ministère ne doit pas déléguer ses prérogatives », a-t-elle affirmé.
Par la suite, Sihem Ayadi a considéré qu'elle s'oppose à permettre au président du Comité Olympique de gérer cette somme en raison de ses ambitions politiques.
« Il y avait un blocage au niveau du ministère puisque mon prédécesseur n'avait pas débloqué les fonds nécessaires aux athlètes. J'ai transféré l'argent aux fédérations sportives, tout en assurant une traçabilité des transactions et des dépenses », a-t-elle assuré.
Pour ce qui est de la Fédération Tunisienne de Football, Sihem Ayadi a affirmé que le dernier rapport du Haut comité de contrôle administratif et financier, relevant de la présidence de la République, nie l'existence de dépassements ou d'infractions quant à la gestion des fonds.
En ce qui concerne le Croissant Sportif Chebbien, Sihem Ayadi a expliqué que son prédécesseur aurait pu intervenir pour résoudre la crise. « Il a refusé de le faire. Par la suite, et après ma nomination, il a commencé à critiquer l'absence d'initiative de ma part. Or à ce moment-là, le tribunal arbitral du sport (TAS) s'était saisi de l'affaire… On m'a écarté de l'affaire lorsque j'étais secrétaire d'Etat », a-t-elle critiqué.
Enfin, Sihem Ayadi a assuré qu'elle compte achever les projets entamés lorsqu'elle était ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.