Saïed, Moussi, Chelbi… Les 5 infos de la journée    Entrée en activité du Laboratoire d'Innovation de la BH Bank    OoredooEZ CUP : plus de 35.000 dinars à gagner dans le tournoi Valorant avec Ooredoo    Tunisie – La mouvance du 25 juillet claque la porte à la face d'Imed Hammami    Tunisie – « Les partis de l'opposition font pitié »    Tunisie – La FTF félicite et remercie les spectateurs tunisiens du Parc des princes    Mondial Basket Féminin : Sur quelle chaîne regarder les quarts de finale ce jeudi ?    Référendum en Ukraine : Le oui à l'annexion de territoires ukrainiens l'emporte    Les USA appellent leurs ressortissants à quitter la Russie sur le champ    Interpellation de deux individus pour vol de 100 kilos de cuivre appartenant à deux sociétés publiques    Après Abir Moussi le nouveau combat de Kamel Fekih : La spéculation    Tunisie: Une croissance économique de 2,9 % en 2023, selon la Berd    Les Etats-Unis appellent leurs citoyens à quitter ''immédiatement'' la Russie    France : Nouvelle polémique, Giroud et Varane fêtent la défaite dans une boite de Copenhague !    Mohsen Marzouk déplore l'inertie de la Tunisie devant un contexte mondial marqué par la guerre et les tensions    Plateforme Salema d'information et d'orientation sur le "VIH/SIDA et droits de l'homme", lancée    La tunisienne Ameni Esseibi défile à la Fashion Week de Paris    Malek Zahi : le secteur informel emploie 36% de la main d'œuvre active en Tunisie    Protection civile: Plus de 300 interventions recensées hier    Coupe du monde (Préparation) : Résultats des matches amicaux    Le SNJT déplore le décès du journaliste Noureddine Tabboubi    Le syndicat des forces de sécurité intérieure organise une journée de colère à Sfax    Erdogan a trouvé plus fort que lui : il est obligé de lâcher son copain Poutine    Bizerte: Les préparatifs vont bon train pour la saison de la récolte des olives    Lotfi Riahi : une famille de quatre personnes aurait besoin de près de 3.500 dinars par mois pour une vie décente    Zarzis | Embarcation de fortune portée disparue : De faux espoirs ?    L'incident du jet de la banane sur Richarlison fait la Une des journaux    Météo en Tunisie : Possibilités de pluies éparses et orageuses dans les régions côtières    Moussi : Saïed parle d'importation de produits cosmétiques et n'évoque pas les 80 MD dépensés dans le cadre du référendum    Hatem Yahyaoui : la Tunisie dépense 50 millions de dinars en parfums    André Parant, à La Presse : «Des efforts considérables à fournir pour rehausser le niveau de français en Tunisie»    Abir Moussi appelle les tunisiens à descendre dans la rue    Intègre, mais surtout compétent    CAB | Situation financière : Ça se décante peu à peu...    Faouzi Benzarti au MCAlger : Une découverte !    BIZERTE — 5e édition du Forum Mondial de la Mer: L'appel des experts pour faire face à l'urgence océanique    Zoomactu: Pluies salvatrices    L'entreprise autrement: L'impasse ?    Najla Bouden s'entretient avec l'ambassadeur d'Italie à Tunis    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Noureddine Taboubi : Le pays traverse une phase dont on ignore l'issue !
Publié dans Business News le 04 - 12 - 2021

Durant son allocution du 4 décembre 2021 à l'occasion de la commémoration de l'assassinat de Farhat Hached, le secrétaire général de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi a affirmé l'attachement de la centrale syndicale à la démocratie et aux droits humains.
Noureddine Taboubi a affirmé que l'UGTT était préoccupée par le flou caractérisant la situation actuelle en Tunisie, ainsi que l'instabilité politique et la dégradation de la situation.
« Le pays traverse une phase dont on ignore l'issue ! La rivalité a régné sur la situation actuelle ! Tous les indicateurs montrent l'impact des politiques lacunaires appliquées durant les dernières années ! », s'est-il exclamé.
La Tunisie témoigne d'une perturbation du dialogue et d'une baisse du taux de confiance, selon Noureddine Taboubi. Il a souligné la détérioration des infrastructures et des services publics et la hausse du taux de chômage. Il a déploré la dégradation du pouvoir d'achat des Tunisiens causée par la hausse continue des prix.
Par la suite, Noureddine Taboubi a évoqué la question des déchetteries anarchiques sur l'ensemble du territoire. Il a salué, à cette occasion, les ouvriers et travailleurs des municipalités. Il a affirmé que l'UGTT soutenait la grève du 10 décembre de Sfax en raison de l'absence d'une stratégie en matière environnementale.
Le secrétaire général de la centrale syndicale a, également, évoqué l'impunité et l'absence de poursuite à l'encontre de ceux qui enfreignent la loi. Il a souligné la gravité de la situation au sein du secteur de l'enseignement et la situation des établissements scolaires.
« L'administration tunisienne a été rongée par la corruption. Elle a fait face à plusieurs tentatives visant à l'impliquer dans les querelles politiques », a-t-il poursuivi.


Noureddine Taboubi a conclu que l'ensemble de ces éléments ont conduit à
« Nous réaffirmons que notre organisation représente une force de proposition et une composante essentielle de l'équilibre, de militantisme et du processus de réforme politique et de la transition démocratique en Tunisie », a-t-il déclaré.
Il a rappelé que l'UGTT avait accueilli avec optimisme l'annonce des mesures exceptionnelles annoncées par le président de la République du 25 juillet 2021 et son engagement dans la tenue d'un dialogue national.
« Nous restons attachés à l'accompagnement des mesures exceptionnelles par une feuille de route claire et précise afin de déterminer les traits d'une nouvelle Tunisie bâtie selon le modèle d'un Etat civil, démocratique et social. Actuellement, nous craignons les atteintes aux acquis de notre peuple, non-pas en raison de la suspension de la constitution et de l'activité parlementaire, mais à cause de l'hésitation dans l'annonce de la délimitation dans le temps de l'application des mesures exceptionnelles, d'une feuille de route claire mettant fin aux pressions étrangères et réinstaurant la relation de confiance… Cette feuille de route doit être formulée à travers un dialogue national franc et regroupant l'ensemble des forces attachées à la souveraineté nationale, à la liberté et à la justice sociale », a-t-il insisté.
Noureddine Taboubi a considéré que l'absence de dialogue et d'approche inclusive portera atteinte à la Tunisie et à la paix sociale. Il a affirmé que la clarté était le seul moyen permettant de réinstaurer une relation de confiance.
Le secrétaire général de l'UGTT a appelé à la séparation des pouvoirs, la révision de la loi électorale et de la loi relative au parti politique, à la réinstauration des institutions constitutionnelles et à la tenue d'élections générales anticipées.
« La Tunisie doit se doter d'une cour constitutionnelle indépendante et non soumise aux pouvoir politiques… Nous appelons à une troisième voie baptisée le sauvetage de la Tunisie… L'Etat passe avant les individus », a-t-il ajouté.
Noureddine Taboubi a affirmé l'opposition de l'UGTT à toute tentative d'infiltration et d'attaque à l'encontre de la justice tunisienne. Il a appelé à l'application du rapport de l'Inspection générale du ministère de la Justice.
Le secrétaire général a, également, averti contre l'impact de l'indécision et de l'hésitation en matière de lutte contre la corruption et la spéculation et l'application des accords sociaux.
Noureddine Taboubi a considéré que le gouvernement Bouden devait se doter d'une vision et d'un programme afin de ne pas connaître le même sort que celui des anciens gouvernements.
Noureddine Taboubi a, également, mis en garde contre les nominations résultant des appartenances et allégeances politiques portants atteintes à l'administration et aux institutions publiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.