Plan d'assassinat, Bac, Tunisia Investment Forum… Les 5 infos de la journée    La brigade de lutte contre la drogue :de la vigilance et de nouveaux coups de filet    Lieux saints :Décès d'un pèlerin tunisien    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    LNFP : les sanctions de la 9e journées sont là    Référendum:Des textes d'application seront publiés dans les prochains jours    Ons Jabeur affrontera la Suédoise Mirjam Bjorklund au premier tour de Wimbledon    Tunisie : Exclusif : L'Open Banking pour stimuler la concurrence. Croisons les doigts.    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Isie Le 27 juin seront examinées les recours contre les candidats aux instances régionales    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Ennahdha: Nous n'avons pas peur…Nous continuerons notre combat pacifique (Vidéo)    Le Ministère des technologies de la communication annonce la clôture du projet des zones blanches    Ligue 1 Pro : Sur quelles chaines regarder les matches de la J10 ?    Rached Ghannouchi exprime son soutien à Hamadi Jebali    Tunisie-Affaire Instalingo: Arrestation de 9 personnes (Vidéo)    Le 24 juin, anniversaire de la création de l'armée nationale: L'élite militaire tunisienne existe-t-elle?    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Wimbledon 2022 : Ons Jabeur a hérité de Mirjam Björklund    Le secteur du numérique en Tunisie : Un potentiel important en termes de compétitivité et de création d'emplois    Le groupe Emirates invite les informaticiens de Tunisie à rejoindre son équipe    Pourquoi | A quoi sert la digitalisation?    Tunisie: Chaleur, canicule et orages, le trio de l'été    Trophée de la Femme Manager 2022 : Des carrières, des talents... une réussite    Affaire du match ESZ-ESHS : L'ESZ hausse le ton    L1 | Play-off (9e journée) – CA-CSS (0-0) : Un petit point, c'est tout !    L1 | Play-off (9e journée) – ESS-EST (1-1) : Au goût d'un succès !    Bac 2022: Sfax en tête avec un taux de réussite de plus de 60%    Nouveau brandshop de Samsung à la Marsa    66ème anniversaire de l'armée : Joyeux anniversaire à ceux qui veillent sur notre paix    Ouverture des travaux du Tunisia Investment Forum    Météo : Températures en hausse    Ons Jabeur rassure son public    Bac 2022 : Plus de 60% des admis sont des filles    Tunis : Interdiction d'utilisation des ''chenguels''    La vice-présidente de l'AMT :les magistrats signent et persistent    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Carthage dance : Les questions de danse... questions de vie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    La Banque mondiale affirme son soutien à la Tunisie dans sa voie de réforme et de développement    L'In'art Hammamet fête la journée internationale de la Musique : Place au Stambali    Moncef Ben Moussa nommé directeur général par intérim du musée national d'art moderne et contemporain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pétition pour accélerer le procès de Mehdi Ben Gharbia
Publié dans Business News le 15 - 05 - 2022

Plusieurs associations et acteurs de la société civile ont appelé, dans une pétition publiée ce dimanche 15 mai 2022, à accélérer le procès du député et ancien ministre, Mehdi Ben Gharbia, arrêté depuis le mois d'octobre dernier, sur fond d'une affaire de corruption administrative et financière.
Les signataires ont appelé à un procès conforme aux dispositions de la loi sans acharnement ni vengeance. Ils ont appelé à sa libération immédiate dans le cas où son innocence est prouvée.
Ils ont, également, fait porter la responsabilité de la dégradation de son état de santé aux autorités tunisiennes, à la suite de sa grève de la faim.

Parmi les signataires, on notera, entre autres, le Comité pour le Respect des Libertés et Des Droits de l'Homme en Tunisie (CRLDHT) ; EuroMed Droits en Tunisie, la LTDH ; Bochra Belhaj Hamida ; Moheddine Charbib ; Kamel Jendoubi ; Messoud Romdhani ; Khemaies Chamari ; Rami Salhi ; Sana Ben Achour ; Mohamed Ben Said ; Douhir Belhassine ; Yosra Fraoues ; Wahid Ferchichi ; Jamel ;Msallem ; Saloua Charfi ; Alia Cherif Chamari ; Samir Taieb ; Khadija Cherif ; Naziha Rejiba ; Fatma Bouamaied ; Malek Kefif…

La chambre des mises en accusations près la Cour d'appel a décidé de traduire l'affaire de l'ancien ministre et député Mehdi Ben Gharbia devant la chambre pénale près le Tribunal de première instance de Sousse 1.
Accusé de blanchiment d'argent, l'ancien ministre et député avait été arrêté. Le juge d'instruction n'ayant rien trouvé pour l'inculper il avait décidé de le libérer.
Le ministère public avait, ensuite, déposé un recours lequel avait été approuvé par la chambre des mises en accusation près de la Cour d'appel et l'affaire avait été renvoyée devant le juge d'instruction près du Tribunal de première instance de Sousse 1, pour procéder à des travaux complémentaires.
Par manque de preuves, le juge en charge de l'affaire a ordonné, de nouveau, la libération de Mehdi Ben Gharbia, mais le parquet a interjeté de nouveau appel.

Le politicien est à son sixième mois de détention à la prison de Messâadine. Le mandat de dépôt émis par le juge d'instruction n'a pas été renouvelé et est arrivé à échéance. La direction de la prison a, toutefois, refusé de le libérer. Il est, de ce fait, détenu illégalement puisque les délais de détention ont été dépassés.
Il a, rappelons-le, observé une grève de la faim de 54 jours pour avoir été privé de son droit de visite périodique et de rencontrer son enfant et sa sœur. Son comité de défense avait, alors, condamné la décision de la direction des prisons et de la rééducation, l'accusant de harcèlement et de persécution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.