Coupure de l'eau potable :la SONEDE communique    CAN féminine 2022 : résultats de lundi et programme de mardi    Jeux Méditerranéens : le bilan quotidien des médailles    Kais Said :la fête de l'Algérie est aussi celle de la Tunisie    Décés de l'acteur Hichem Rostom :le rapport du médecin légiste    Ministére du commerce :des baisses sur la marge de bénéfice sur les circuits du gros et du detail    L'agence nationale de la sécurité informatique met en garde les utilisateurs de smartphones    La BNA parraine cinq jardins d'enfants au Kef, Tozeur, Kairouan, Kébili et Tataouine    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Le magistrat Hammadi Rahmani transféré à l'hôpital    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Tunisie : Kais Saied reçoit Najla Bouden    Kaïs Saïed reçoit Othman Jerandi    Ministre de l'Economie: Démarrage officiel des négociations avec le FMI    Nouvelle Constitution: Sadok Belaïd évoque le risque d'une "dictature" pouvant porter atteinte à " l'unité " de la Tunisie    Kais Saied se rend en Algérie    Bac- Session de contrôle: Démarrage mardi des inscriptions au service SMS    Ukraine : Poutine avance pendant qu'ils mangent des petits fours en Suisse    Tunisie : Droits des femmes : la violence sexiste, l'enjeu le plus important, selon un sondage    7 morts et plus de 330 blessés dans différents accidents en 24h    Pour Préserver ses acquis, la commission juridique de l'Espérance aura... : ... du pain sur la planche    Kaouther Dabech : Nous sommes devant une constitution dans laquelle le président de la République est comme tout un gouvernement( Vidéo)    EXPATRIES | Omar Rekik veut convaincre Jalel Kadri    SONEDE : Coupure de la distribution de l'eau potable dans les zones d'El Menzah à partir du mardi 5 juillet 2022    NEWS | «Nul n'est prophète en son pays...»    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Rabii Majidi : les perturbations des vols de Tunisair étaient imprévisibles    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    La commission consultative désavoue le projet de Constitution paru au JORT : Deux projets, deux visions !    Légère baisse des températures en Tunisie    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Ons Jabeur passe en quarts de finale du tournoi de Wimbledon    Tribune | Le monde brûle !    Les Indiscretions d'Elyssa    Des faits et des chiffres    Ils ont dit…    «Taihoun-Dark Side», dramaturgie d'Abdelhalim Messaoudi et Mise en scène de Nizar Saidi : La dramaturgie de la marge    Lassaâd Saïd, directeur de la 56e édition du festival international de Hammamet à La Presse : «L'international revient en force !»    Mahfoudh et Belaied appellent Kais Saïed à revoir le projet de constitution    Fadhel Abdelkefi : par sa constitution, Kaïs Saïed a réalisé le rêve de l'islam politique    Mondial Basket 2023 – Qualifications : les groupes du second tour connus    Tunisair: location d'avions pour assurer les vols programmés    Le compositeur Ezzedine Ayachi n'est plus    Un faible séisme frappe le gouvernorat de Sidi Bouzid    Sidi Bouzid secoué par un séisme    Mohamed Hédi Jouini nommé directeur général du théâtre de l'Opéra de Tunis    Variole du singe : Urgent : premier cas dans un pays très visité par les Tunisiens    Sommet de l'OTAN à Madrid | Un revers pour Moscou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rapport - La Tunisie extrêmement vulnérable aux catastrophes hydrométéorologiques
Publié dans Business News le 19 - 05 - 2022

La Tunisie est extrêmement vulnérable aux catastrophes hydrométéorologiques (hydromet), telles que les inondations, les sécheresses, les chaleurs extrêmes et canicules, et l'élévation du niveau de la mer.
Un nouveau rapport, publié jeudi 19 mai 2022 par le gouvernement tunisien, la Banque mondiale et le Fonds mondial pour la réduction des risques de catastrophe et le relèvement (GFDRR), se penche sur la question et examine les moyens d'améliorer les capacités des services météorologiques et hydrologiques nationaux de la Tunisie dans le but de soutenir le développement socioéconomique afin de sauver des vies et moyens de subsistance.
En effet, le dernier profil national de risque de catastrophe réalisé par la Banque mondiale estime que les inondations à elles seules entraînent une perte annuelle moyenne de 40 millions de dollars (soit 0,1% du PIB de la Tunisie en 2018). Les phénomènes à l'origine de ces risques, y compris le changement climatique, la croissance démographique, les changements d'utilisation des terres et l'urbanisation, augmentent la gravité et la fréquence de ces événements.

Le rapport « Renforcement des Systèmes et Services Hydrométéorologiques et d'alerte Précoce en Tunisie – Une feuille de route » propose trois phases de développement successives conçues pour transformer les prestataires de services météorologiques et hydrologiques en Tunisie en entités techniquement solides et modernes capables de remplir leurs mandats de service public. La feuille de route précise que les avantages des services hydrométéorologiques sont nettement supérieurs aux coûts d'investissement et d'exploitation nécessaires pour les fournir.
Chaque dollar investi dans les services d'hydrométéorologie et d'alerte précoce permettrait de générer 5,5 dollars en avantages socioéconomiques. Pour tirer le meilleur parti des investissements, les Services Hydrométéorologiques doivent être modernisés pour fournir des services qui emploient tous les moyens possibles pour atteindre les utilisateurs finaux avec des produits pratiques et accessibles.

« L'efficacité accrue des services hydrométéorologiques et d'alerte précoce en Tunisie permettra d'obtenir les informations critiques qui permettent de protéger les vies avant la venue d'une catastrophe et la promotion d'une croissance économique plus équitable dans de multiplies secteurs. », a déclaré Alexandre Arrobbio, représentant résident de la Banque mondiale en Tunisie. « Cette nouvelle feuille de route confirme l'engagement de la Banque mondiale à appuyer la stratégie du gouvernement Tunisien pour renforcer la résilience des populations face aux aléas climatiques. »

La feuille de route a éclairé la préparation du pilier 2 (Préparation aux catastrophes) du programme intégré de résilience aux catastrophes en Tunisie, le premier programme pour les résultats (PforR), instrument de financement de la Banque mondiale, portant sur les services hydrométéorologiques et les systèmes d'alerte précoce (SAP), signé en décembre 2021. Ce pilier est conçu pour renforcer la résilience climatique des communautés en consolidant les capacités des prestataires de Services météorologiques et hydrologiques nationaux et la Direction générale des barrages et des ouvrages hydrauliques (DGBGTH), afin de fournir des services météorologiques, climatiques et hydrologiques plus précis, fiables, et opportuns. Leurs systèmes seront réorganisés afin qu'ils puissent fournir des prévisions météorologiques plus précises, fiables et opportunes et d'autres services connexes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.