Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Médenine-Coronavirus : Une situation épidémiologique préoccupante    Inde-Coronavirus : Nouveau record quotidien de victimes!    Tunisie – Covid19 : Pourquoi refusent-ils d'accélérer la vaccination ?    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel éliminée, le CS Sfaxien en quarts    Dans un marché déserté, la bourse de Tunis récupère timidement ses pertes    Assurances Maghrebia : Chiffre d'affaires en hausse de 12,81% au 1er trimestre 2021    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Ministère des Finances Facilitations en faveur des entreprises impactées par la crise du Covid-19    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Nouveau round FMI-Tunisie : y aurait-il de nouveaux crédits ?    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Afrique : 4,5 millions de cas Covid-19 confirmés    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    Levée du sit-in des employés de Shems FM    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Abdelkarim Harouni : Kaïs Saïed est un projet de dictateur !    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Populisme, accusations sans preuves et discours de bas niveau : Qui mettra fin aux dérapages des députés ?    CONDOLEANCES    Billet | Relais de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Al Ahly (Egypte) – Ali Maaloul entame son programme de réadaptation physique sur le terrain    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    News | Retour en octobre pour Dahmen    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Résistance en dépit de la crise
Publié dans Business News le 06 - 11 - 2008

Au regard du rapport 2008 sur l'investissement, édité par la CNUCED, la Méditerranée a consolidé son attractivité en tant que site d'Investissement Direct Etranger (IDE). Et, bien que l'on ait enregistré un léger recul des IDE en général, ceux destinés aux partenaires méditerranéens de l'Union Européenne (UE), sont restés conséquents.
Le flux des Investissements Directs Etrangers (IDE), destiné à la Méditerranée n'a représenté en 2007, que 3,15% des IDE dans le monde, contre 4,3%, en 2006 (hors Libye). Aussi, la Méditerranée est-elle repassée sous la barre des 4%, ce qui correspond d'ailleurs, à son poids démographique relatif. Néanmoins, à la lumière de la crise financière dont nul ne peut, aujourd'hui, mesurer l'impact, la crainte que les IDE régressent davantage dans la zone, est omniprésent. Mais, selon le rapport de la CNUCED et le réseau ANIMA , cette crainte devrait être atténuée, et largement. Selon les deux organismes, l'attractivité de la Méditerranée se consolidera davantage.
Et, pourtant, on ne s'attend pas, en tous cas en 2008 et dans l'immédiat, à une reprise des IDE, ralentissement de la croissance économique mondiale oblige ! Les pays méditerranéens continueraient à résister tout comme ils l'ont fait en 2007. En effet, les prévisions de la CNUCED tablent sur une baisse globale des IDE de l'ordre de 10%. Mais, les pays de la Méditerranée continueraient à bénéficier du repli des Fonds souverains et investisseurs du Golfe sur leur voisinage méditerranéen, avec pour filières phares, le tourisme, l'agroalimentaire, l'énergie et les industries extractives.
En effet, selon le premier organisme, une enquête annuelle sur les perspectives 2008/2010 en matière d'IDE dans le monde, confirme une tendance rapide à l'internationale des multinationales. En d'autres termes, les multinationales poursuivront, au cours des trois prochaines années, la répartition des ventes, outils de production, répartition de leurs mains d'œuvre. D'ailleurs, 75% des dirigeants interrogés dans le cadre de l'enquête, n'ont pas l'intention de changer leurs projets en Afrique du Nord sur la période 2008/2010. Mieux encore, environ 20% pensent augmenter modérément leurs investissements dans cette région et 3% préparent des augmentations importantes.
Quant au second organisme, le réseau ANIMA, l'Observatoire MIPO (Mediterranean Investissement projects Observatory), il a déjà recensé 565 projets d'investissements étrangers pour l'année 2008. A rappeler que le MIPO constitue une base de données qui évalue, depuis 2002, toutes les annonces de projets d'IDE dans les pays méditerranéens, y compris la Turquie, Chypre, Malte et la Libye. Les secteurs attractifs des IDE - il s'agit notamment des indétrônables, soit l'immobilier, l'énergie, le tourisme et les services financiers ont trouvé depuis peu des challengers de taille, à savoir les secteurs de la métallurgie, des logiciels, des services informatiques et des composantes automobiles… Des niches sont à surveiller, comme les hôpitaux privés (notamment en Tunisie, en Turquie et en Algérie), et la Recherche&Développement…
Pour les tendances des IDE 2008, le rapport de la CNUCED souligne que chaque pays saura tirer son épingle du jeu, chacun mettant à profit ce qu'il a de mieux. Si le Maroc est placé sous le signe de « l'attractivité des services », l'Algérie est sous le signe de d'une belle énergie. La Libye est en plein réveil. Par contre, la Tunisie est "dans la fièvre des grands projets", l'Egypte vole de record en record. Israël est dans la tendance "sourcing technologique". La Syrie retrouve sa puissance industrielle. La Jordanie consolide ses performances, alors qu'en même temps, la Turquie bénéficiera de l'intégration à l'Union Européenne. Les petits pays tels que le Liban, Chypre et Malte auront de grands projets.
En attendant peut-être l'orage de la crise financière, la croissance enregistrera cela va sans dire, un ralentissement qui influera certainement sur le flux des IDE. En tout état de cause, le rapport de la CNUCED estime à 10% le recul des IDE, dans le monde en 2008. Néanmoins, et toujours selon le même rapport, les pays méditerranéens pourraient bien résister en 2008, tout comme c'était le cas, en 2007, grâce notamment aux pressions compétitives accrues du côté des entreprises européennes, avec accélération du redéploiement des chaînes de valeur, "near-shoring", la recherche de nouveaux gisements de croissance sur des marchés plus dynamiques…
Plus encore, les pays de la Méditerranée bénéficieraient davantage d'une logique d'intégration régionale, notamment l'Euro-Med, de la volatilité des coûts de transport, des chaînes logistiques à risques avec l'Asie et du retour des Investisseurs vers des marchés connus, en l'occurrence en Méditerranée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.