Bulletin de la bourse: Déboussolée par le reconfinement, le marché sombre dans l'incertitude    CAF : le Camerounais Issa Hayatou, président d'honneur    Nissaf Ben Alaya: Confinement ciblé à partir de lundi prochain    Tunisie – Trois changements de dernière minute dans la formation proposée par Mechichi    Coronavirus : La situation épidémiologique à Gabès    Coronavirus-Kairouan: Les services de réanimation ont atteint leur capacité d'accueil maximale    Mondial handball 2021 / Autriche vs France : Où regarder le match en liens streaming ?    THE MODEL, la nouvelle télé-réalité tunisienne aux normes internationales    Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles...jamais la guerre !    TOURISME TUNISIEN POST-COVID-19: Les priorités pour retrouver le dynamisme habituel    Retour au calme à Siliana après des émeutes nocturnes    Météo: Temps froid et pluies sur la plupart des régions    Commémoration du 10e anniversaire de la Révolution: Incolore et inodore    TOURISME CULTUREL: Pour un guide des musées et des galeries d'art    A l'échéance, Les fonds Ben Ali en Suisse seront restitués à Leila Trabelsi et sa famille    MEMOIRE    Haltérophilie | en vue des championnats d'Afrique et des J.O. de Tokyo: 17 haltérophiles en stage à Nabeul    News: Rafia absent 20 jours    EST — Staff technique: Confiance renouvelée en Chaâbani !    MISE A NIVEAU INDUSTRIELLE: Des concepts qui refont surface    DECES ET FARK: JAMILA STAMBOULI    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Quatre Films de Selim Gribaâ pour célébrer le 14 janvier 2011: «Confinés, mais libres»    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Internet des objets : Une startup tunisienne reconnue meilleure startup technologique en Afrique pour 2020    Polémique de partage de données : WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Confinement : le Théâtre de l'Opéra annonce quatre spectacles virtuels nocturnes    La justice se prononce sur l'appel posthume du seul condamné    «Libérez ma Patrie» !    « La Révolution n'a nullement impacté les causes mais elle a produit voire amplifié l'état de délabrement de l'économique, du social et surtout du politique du pays »    Ghannouchi « proclame » l'innocence de Nabil Karoui !    Une révolution qui reste à faire en Tunisie !    La Tunisie est-elle proche du seuil de l'immunité collective ?    Lenteur de livraison des vaccins    La double peine des habitants de la Bande de Gaza    A quoi il joue?    Pour quand la fin de l'hémorragie ?    A l'Etoile, on continue à faire du sur place... !    Guterres tente de nommer un émissaire    Le destin foudroyé de l'Octobre musical    Ken Loach, Stanley Kubrick, Hassen Ferhani et Nacer Khémir...    ATTT : Les nouvelles dates de contrôle technique des véhicules    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le festival national de théâtre amateur de Korba ou le plaisir de la culture partagée
Publié dans Info Tunisie le 05 - 08 - 2008

La 34è édition du festival national de Théâtre amateur de Korba s'est ouverte lundi. Organisé du 4 au 11 aoot 2008, la nouvelle édition a démarré par la pièce de théâtre « Shéhérazade » production de l'association « Noujoum El Masrah » de Korba.
Il s'agit d'une nouvelle adaptation du conte « mille et une nuit ». L'œuvre focalise sur la relation conflictuelle qui a lié l'héroïne Shéhérazade au roi misogyne Shahrayar.
Deux personnages, voire deux environnements de types très éloignés et qui n'ont cessé de s'affronter, illustrant la complexité de la relation de l'homme avec la vie. Au programme de cette manifestation 19 pièces théâtrales dont 7 se disputeront le grand prix. Deux conférences sont programmées sur la critique du théâtre et la problématique de la production théâtrale amateur.
Une session de formation de trois jours est également prévue et sera assurée par la comédienne Raja Ben Ammar. Par ailleurs, La direction du festival a choisi, cette année, de renforcer son ouverture sur l'université et de solliciter davantage les étudiants. Plusieurs œuvres seront, ainsi, présentées par des étudiants de l'Institut supérieur d'art dramatique.
Les étudiants de l'Institut de Presse et des sciences de l'information se sont vue confier l'élaboration d'un bulletin quotidien sur les travaux du festival. Les étudiants de l'Institut supérieur des Beaux arts de Sousse option scénographie, se chargeront, de leur coté, de la documentation audiovisuelle.
Ceux de l'Institut supérieur des études technologiques auront pour mission la mise à jour des sites web, alors que les étudiants du centre des arts dramatiques et scéniques du Kef fourniront aux espaces parallèles aux salles abritant la compétition officielle, les équipements d'éclairage et de sonorisation. Présidant l'ouverture de la manifestation, M. Mongi Chouchène, secrétaire d'Etat chargé des affaires régionales et des collectivités locales s'est félicité de l'évolution de cette manifestation, soulignant la contribution du festival dans la diffusion de la culture théâtrale.
Il constitue une opportunité pour les jeunes amateurs pour faire connaître leurs œuvres et perpétuer une tradition qui renforce le capital culturel, a-t-il affirmé.
Concernant la participation estudiantine à ce festival, le secrétaire d'Etat a indiqué que l'université constitue un point de rayonnement sur son environnement et un pilier de la vie citoyenne à laquelle le Chef de l'Etat attache une grande importance compte tenu de son rôle dans la consolidation des acquis culturels de la Tunisie et le renforcement de son image aux plans régional et mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.