L'UE mobilise un fonds d'urgence dans la course aux vaccins    Plus de 50 jours consécutifs sans nouveau cas à Tozeur    Lancement du projet SAFIR dans 9 pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient    Le Ministre à l'écoute des restaurateurs    Olfa Terras (Députée de la Réforme nationale)    Azouz Ben Temessek : Les fonctions de l'OMS entre la technicité et la politisation    Les enfants très peu contagieux, selon une étude    Tarek Kahlaoui (Centre des études stratégiques sur le Maghreb)    Une jeune extrémiste prête à tout    «Un grand bond en arrière pour l'humanité»    Les représentants des clubs en conclave    Iheb Msakni sanctionné !    L'EN en stage de 5 jours à partir du 8 juin !    Une circulaire de la BCT: Davantage de flexibilité dans l'accès des entreprises résidentes aux sources de financement extérieur    La Gabegie totale !    L'Italie s'ouvre aux touristes européens    Tunisie – Djerba: Les bacs de Djerba reprennent totalement leur activité    Reprise des entretiens entre candidats et recruteurs étrangers    Tendres fragments de Monastir    Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Un roman intergénérationnel    La Tunisie n'a pas profité de l'effondrement des prix du pétrole    Recette : Smoothie aux fraises    Béja : Des perturbations dans la distribution de l'eau prévues vendredi dans plusieurs régions    Tunisie – Musées: guide des procédures sanitaires de prévention contre la Covid-19    Tunisie : Le stade de Radès parmi les enceintes les plus chaudes de la planète    Libye: Haftar a perdu la bataille de Tripoli    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 4 juin à 11H00    Abderrazak Arif, Chef de service de la Pollution Atmosphérique et Maritime à l'Institut National de la Météorologie, à La Presse : «Près de 4,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à la mauvaise qualité de l'air»    Covid-19 : Les termes les plus recherchés par les internautes tunisiens durant le confinement    Tourisme | Moez Driss, Hôtelier : Pourquoi et comment Forbes a classé la Tunisie parmi les 7 premières destinations    Et Didier Raoult vaincra…    Festival Cannes 2020 : Un film égyptien de production tunisienne dans la sélection officielle    Décès de George Floyd: quatre anciens policiers arrêtés et le Pentagone n'est pas satisfait de Trump.    Hichem Mechichi: Un ministre de l'Intérieur atypique ?    CONDOLEANCES : Pr Mohamed Tahar KHALFALLAH    FARK : Kamel BOUTOURIA    Série « The Eddy », créée par Jack Thorne : Bienvenue dans un Paris Jazzy soporifique    Argentine : Maradona prolonge comme entraîneur de Gimnasia La Plata    Hassouna Nasfi : ‘'Notre voisine la Turquie''… Je ne veux pas entendre ça    Ben Gharbia : il y a de la médiocrité au parlement et les choses empirent    Intempéries | Siliana : Importants dégâts dans l'agriculture à Makthar et Rouhia    Perte de temps    La Fédération américaine songe à faire jouer le Masters 1000 de Cincinnati avant l'US Open    Espagne : la saison reprendra avec la 2e période d'un match de Div.2 interrompu en décembre    Le ministère de l'Intérieur dément l'arrestation d'un chef de la Garde Nationale    Le ténor Italien Cristian Ricci dédie sa dernière vidéo filmée à Venise au peuple Tunisien (vidéos)    Biens culturels tunisiens mis en vente aux enchères à Paris : Quelle protection pour les collections privées ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Publié dans Investir En Tunisie le 17 - 10 - 2019

Dans quelques semaines, l'Africa Investment Forum (AIF), organisé par la Banque africaine de développement (BAD), retrouvera Johannesburg, en Afrique du Sud, pour une deuxième édition soutenue par la détermination des institutions du développement à relever les défis du financement des infrastructures afin d'accélérer la transformation économique du continent.
L'an dernier, l'AIF 2018 a affiché une volonté de sortir des sentiers battus en matière d'investissements. Le Forum a fourni des enseignements majeurs sur les résultats qui peuvent être escomptés lorsque les institutions multilatérales de développement et de financement décident de mettre leurs ressources en commun.
« Lorsque nous avons partagé notre vision pour favoriser le mouvement des capitaux vers l'Afrique, en organisant ce premier Forum avec l'objectif de boucler des transactions, beaucoup ont pensé que cela reviendrait à tirer des plans sur la comète. Un an plus tard, le verdict est incontesté. Les possibilités d'investissement en Afrique s'avèrent tout à fait attrayantes », souligne Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement.
La volonté collective de s'attaquer de front au déficit annuel d'investissement dans les infrastructures en Afrique, estimé entre 130 et 170 milliards de dollars américains, a été pleinement affirmée lors de la cérémonie d'ouverture.
« La première édition de l'AIF a connu un niveau d'engagement extraordinaire. Les débats sont passés d'une discussion sur l'investissement au bouclage financier de certaines transactions. L'année 2019 redéfinira la perception des investisseurs à l'égard du continent africain », avance David Makhura, Premier ministre de la province sud-africaine de Gauteng, dont Johannesburg est la capitale.
Articles associés
Présentation à Tunis des opportunités d'affaires de la BAD…
Flat6Labs Tunis Demo Day : la SFI investit 1 Million de…
Transformer une ville… et la vie de millions de personnes
La Tunisie réintègre le Top 10 africain des pays les plus…
Parmi les responsables des principales institutions partenaires figurent Patrick Dlamini, directeur général de la Banque de développement de l'Afrique australe ; Benedict Oramah, président de l'Africa Export-Import Bank ; Bandar M. H. Hajjar, président de la Banque islamique de développement et Admassu Tadesse, président de la Banque de commerce et de développement. Au nombre des partenaires fondateurs du Forum, figurent également Alain Ebobisse, directeur général d'Africa50, et Mallam Samaila Zubairu, directeur général d'Africa Finance Corporation.
Pour Alain Ebobisse, le continent regorge d'opportunités. « L'Africa Investment Forum rassemble, non seulement des investisseurs et des parties prenantes pour engager des discussions autour de projets, mais il contribue aussi à conclure des transactions qui, autrement, prendraient des mois ou des années. Dans le domaine des infrastructures, cela est d'une importance capitale car les coûts financiers et ceux liés aux retards dans l'exécution des projets sont élevés. »
Les défis du développement en Afrique nécessitent une réponse rapide, ambitieuse et déterminée. Sur les 20 pays dans le monde, qui ont le moins accès à l'électricité, 13 se trouvent en Afrique. Des investissements annuels de l'ordre de 43 à 55 milliards de dollars américains sont nécessaires jusqu'en 2030-2040 pour répondre à la demande et offrir un accès universel à l'énergie.
« L'audace démontrée l'an dernier en Afrique du Sud, ainsi que les résultats obtenus en matière d'investissements et de transactions conclues, resteront longtemps gravés dans la mémoire de la communauté des investisseurs », estime le président Adesina, ajoutant : « Nous visons de nouveaux sommets. Déjà, un portefeuille de projets et transactions évalués à plusieurs milliards de dollars américains dans les domaines de l'énergie, des infrastructures transfrontalières et de l'agriculture, feront l'objet de discussions. »
Le Forum de l'investissement en Afrique 2018 a attiré 1 943 participants, représentant 87 pays, et a réuni 400 investisseurs de 52 pays. Ce marché de l'investissement innovant rassemble des chefs d'Etat et de gouvernement, des promoteurs de projets, des fonds de pension, des fonds souverains et d'autres investisseurs institutionnels. Des décideurs, des sociétés de capital-investissement et de hauts responsables des ministères y participent.
L'AIF 2019 se déroulera du 11 au 13 novembre à Johannesburg, en Afrique du Sud.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.