Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Médenine-Coronavirus : Une situation épidémiologique préoccupante    Inde-Coronavirus : Nouveau record quotidien de victimes!    Tunisie – Covid19 : Pourquoi refusent-ils d'accélérer la vaccination ?    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel éliminée, le CS Sfaxien en quarts    Dans un marché déserté, la bourse de Tunis récupère timidement ses pertes    Assurances Maghrebia : Chiffre d'affaires en hausse de 12,81% au 1er trimestre 2021    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Ministère des Finances Facilitations en faveur des entreprises impactées par la crise du Covid-19    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Nouveau round FMI-Tunisie : y aurait-il de nouveaux crédits ?    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Afrique : 4,5 millions de cas Covid-19 confirmés    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    Levée du sit-in des employés de Shems FM    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Abdelkarim Harouni : Kaïs Saïed est un projet de dictateur !    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Populisme, accusations sans preuves et discours de bas niveau : Qui mettra fin aux dérapages des députés ?    CONDOLEANCES    Billet | Relais de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Al Ahly (Egypte) – Ali Maaloul entame son programme de réadaptation physique sur le terrain    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    News | Retour en octobre pour Dahmen    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement du nouveau système d'exploitation portuaire TOS au port de Radès
Publié dans Investir En Tunisie le 11 - 11 - 2019

A l'occasion du lancement du nouveau système d'exploitation portuaire TOS au port de Radès, la Société Tunisienne d'Acconage et de Manutention a organisé le lundi 11 novembre 2019 une journée d'informations dédiée à la présentation de ce projet.
Cette journée s'est déroulée à bord du navire TANIT au port de La Goulette.
Au cours de ce rendez-vous, il a été rappelé que depuis les années 2012, et suite aux différents problèmes qu'avait connus la Tunisie, le port de Radés s'est retrouvé lésé par une conjoncture caractérisée par une diminution des rendements de manutention, une congestion vu l'augmentation des délais de séjour de la marchandise dans les ports et aussi une moyenne d'attente élevée des navires en rade par rapport à la normale.
Ainsi, les armateurs étaient obligés de chercher les solutions dans les autres ports de la Tunisie, et différentes lignes maritimes conteneurisées sont aujourd'hui opérées dans les ports de Bizerte, Sousse et Sfax, aussi bien par la STAM que par les opérateurs privés. Cette situation a engendré une baisse continue du trafic du port de Radés pour atteindre 281 000 EVP en 2018 contre 420 000 EVP en 2010.
Cette situation a poussé la STAM à élaborer un plan de restructuration aussi bien détaillé qu'ambitieux qui couvre toute l'entreprise, mais concentré essentiellement sur le port de Radés.
La réforme du port de Radès a démarré par un diagnostic détaillé de son état actuel qui a permis de relever certaines insuffisances en termes d'infrastructures, de plan de circulation, et nature d'activités. Un plan d'action a été mis en œuvre par des mesures correctives à court terme et à moyen terme.
Face à la géométrie du port, l'éloignement des aires de stockage des quais, l'existence des magasins et hangars près des quais, le croisement entre le trafic conteneurisé et le trafic roulier, l'existence d'une importante activité de lignes régulières, la STAM, en collaboration avec l'autorité portuaire, a pris la décision de consacrer les quais 1, 6 et 7 aux navires porte-conteneurs et les autres quais pour les navires rouliers.
Il a été décidé de démolir le magasin N°2 dans le but de gagner d'importants espaces de stockage limitrophes au quai N°6. Actuellement, on est en train de préparer les préalables pour transférer l'activité de visite intégrale et sommaire dans les 5 hectares et de l'isoler du reste du port afin d'interdire la circulation des personnes physiques à l'intérieur des aires de stockage.
La STAM a élaboré un plan d'investissement important de l'ordre de 76MD qui a pour but d'accroître le nombre et la qualité des équipements disponibles. A ce stade, il faut signaler six axes principaux :
Articles associés
Budget 2020 : l'Etat prévoit une baisse de 25,9% de la…
Doing Business 2020 : la Tunisie classée 78ème à l'échelle…
Tunisie : la BAD accorde 138 millions d'euros à la STEG pour…
Marouane EL ABASSI élu « meilleur Gouverneur de Banque…
* L'acquisition de 6 RTGs, (d'un montant de 33MD), un nouvel équipement en Tunisie qui va permettre le stockage en bloc de 6 rangées et qui ont la capacité de stocker à hauteur de 5 niveaux, ce qui va augmenter la capacité de stockage du port pour atteindre 16000 EVP.
* Concentrer l'activité des conteneurs sur les quais 1. 6 et 7, ce qui entraine pratiquement la division du port en deux terminaux : un terminal à conteneurs et un terminal roulier.
* Le réaménagement des terres pleins et des aires de stockage limitrophes aux quais 1, 6 et 7 objets de l'exploitation des RTG pour un montant de 11,5MD.
* L'acquisition de la technologie du SMART GATE qui va permettre l'organisation et la planification des flux de marchandises aux portes d'entrée et de sortie du terminal, Data center du TOS et des actions de formations on été financé par la Banque mondiale dans le cadre du programme de promotion des exportations PDEIII environ (7MD)
* L'acquisition de 2 Reachs Steackers, 2 empty Handler, 20 roro trucks et 14 remorques portuaires pour un montant de 14MD.
* Implantation d'un système TOS (Terminal Operating System) pour un montant de 10,5MD. Ce projet a démarré initialement en 2010 et s'est arrêté juste après la révolution. Il a par la suite repris à travers des cycles de formation des opérateurs et l'installation des équipements nécessaires
Changement du mode d'exploitation du port de Radés par la mise en exploitation du système « TOS »
La mise en exploitation de ce système de gestion de terminaux portuaires « TOS » au port de Radès sera accompagnée d'un système de géolocalisation DGPS et PDS assorti de l'automatisation des accès au port « AUTO GATE ». Il sera aussi muni d'un OCR, un système de reconnaissance des plaques d'immatriculation des conteneurs et des camions.
A l'ère de la digitalisation, la gestion informatisée touchera :
Les opérations navires (chargement -déchargement), des aires de stockage, des zones de livraison de conteneurs, des entrées et sortie du port.
La mise en place d'un système de prise de rendez-vous pour l'enlèvement des conteneurs
Le changement du mode de gestion des aires de stockage par l'emploi des RTG.
La mise en exploitation de ce système de gestion de terminaux portuaires « TOS » aura pour objectifs :
D'augmenter les rendements du port
De doubler la capacité de stockage des conteneurs à 16 000 conteneurs de 20 pieds
De faire le suivi instantané des conteneurs dans l'enceinte portuaire et d'optimiser les déplacements des engins en évitant les déplacements non productifs.
D'augmenter le rendement des opérations d'embarquement et de débarquement
De réduire le coût de stockage (moins de maintenance, meilleure disponibilité)
De mieux gérer les flux à l'entrée et à la sortie du port.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.