Mohamed Ammar propose un plan de sauvetage en sept points    Vers un réexamen des articles controversés de l'amendement de la loi électorale    La Steg revient sur la coupure d'électricité à Kairouan    Accroissement de la demande nationale de produits pétroliers de 18%, à fin avril 2021    Hausse de la demande de gaz naturel de 10% (quatre premiers mois de 2021)    Tennis : Ons Jabeur égale la n°1 mondiale Ashleigh Barty    Tunisie- Kairouan: La coupure d'électricité n'a causé aucun décès    Tunisie – météo : temps nuageux et baisse de température prévue    Campagne "Beach Clean" dédiée aux opérateurs touristiques dans trois pays méditerranéens    Confinement général pour les gouvernorats dont le taux de contamination est de 400 cas pour 100 000 habitants    " Dictionnaire de la terminologie des arts visuels ", nouvel opus de Sami Ben Ameur    Apaisement et solidarité    A 37 ans, Oussama Mellouli qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo    Concurrence féroce pour recruter Kechrida : Destination finale    Tennis | Tournoi de Birmingham : Enfin un titre pour Ons Jabeur !    Tunisie- Confinement général et Concours d'Entrée aux Cycles de Formation d'Ingénieurs    Handball | Le bilan de la CAN des dames au Cameroun : Au-delà des espérances !    Daily brief du 21 juin 2021: Confinement général dans plusieurs gouvernorats    Coronavirus : la Tunisie le pays plus touché parmi ses voisins de la Méditerranée    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Algérie    Birmingham : Ons Jabeur remporte son premier titre, HISTORIQUE !!!    Toute la classe politique est défaillante et doit partir    Décès de Ridha Hamza    Dacia dévoile sa nouvelle identité visuelle    Programme TV du dimanche 20 juin    Médenine: Air France reprend ses vols vers l'aéroport de Djerba-Zarzis    FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    La cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania au jury des courts métrages et du concours des films d'écoles de la Cinéfondation du festival de Cannes 2021    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Covid-19: 86 décès et 2193 contaminations enregistrés le 18 juin 2021    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La Chasse aux fantômes» de Raed Andoni dans le cadre du Cycle de films « Quand le cinéma dénonce la torture » à la Cinémathèque de Tunis : Le cinéma comme thérapie de groupe
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 06 - 2019

C'est avec le magnifique et largement primé «La Chasse aux fantômes» (2017) du Palestinien Raed Andoni, que s'est ouvert le cycle de films intitulé «Quand le cinéma dénonce la torture». Un programme organisé dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale contre la torture par la Cinémathèque de Tunis et l'Institut Nebrass spécialisé dans la prise en charge psychologique des rescapés de la torture.
Un choix judicieux «La Chasse aux fantômes» pour inaugurer un programme dénonçant l'exercice de la torture, qui s'étendra jusqu'à dimanche avec la sélection de documentaires, de courts métrages et de films de fiction. Des productions, qui donneront en premier lieu la parole aux victimes : de «L'interrogatoire», de Ryszard Bugajski, à «La Mémoire Noire», de Hichem Ben Ammar, à « Yol », de Yilmaz Guney… Car les victimes ont été longtemps cantonnées aux seuls cris de souffrance. D'autre part, il reste toujours difficile d'avoir accès aux tortionnaires pour les charges criminelles qui pèsent sur eux et pour le sentiment d'impunité qui les anime. Un fait que les Tunisiens ont expérimenté lors des séances d'auditions publiques de l'IVD où seules les victimes se sont exprimées.
Or avec « La Chasse aux fantômes », grâce à une forme cinématographique qui sort des sentiers battus, mélangeant la fiction au documentaire et le film d'animation au reportage, Raed Andoni arrive à représenter et les victimes et leurs bourreaux. Lui-même ancien détenu au centre d'interrogatoire israélien d'Al Moscobiya, le réalisateur a réuni grâce à une annonce sur un journal d'anciens prisonniers ayant subi torture et humiliations diverses. Ils sont comédiens, artistes, architectes, ouvriers du bâtiment et vont construire ensemble le centre d'interrogatoire et les cellules, qui lui sont attenantes.
Ils vont aussi jouer et interpréter les rôles de tortionnaires, de victimes, de détenus et de gardiens de prison. Selon leurs récits et leurs souvenirs. Selon également leurs traumatismes et leurs larmes. Et c'est ce processus-là en évolution avec sa dynamique de groupe, ses jeux de rôle et sa thérapie d'ensemble que filme avec beaucoup d'émotion Raed Andoni. L'humour est cependant toujours présent : « Pour résister, on a beaucoup ri en prison », confesse l'un des intervenants dans le film.
Bien que sa démarche soit artistique et que son film soit une interprétation de la réalité, le souci du vrai est très présent dans « La Chasse aux fantômes ». Un témoin-clé qui a subi un pénible et très long interrogatoire musclé à Al Moscobiya est consulté à longueur du film, il intervient même pour corriger un geste ou ajouter une chanson à une scène de torture, telle qu'il l'a vécue.
Le film rend hommage aux 800.000 Palestiniens qui sont passés par le calvaire des prisons israéliennes, dont des milliers d'enfants et d'adolescents. Il a reçu le Prix du meilleur documentaire à Berlin en 2017 et a représenté la Palestine aux Oscars 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.