Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Qui est Imed Hazgui, pressenti ministre de la Défense nationale    Agil réalise les rêves des jeunes talents en sport de moins de 14 ans    Elyes Fakhfakh s'entretient avec Kaïs Saïed    Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    DECES: Hajja Yasmina Bent Mohamed BEN AYED    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Programme TV du mardi 18 février    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abir Moussi: « Nous ne voterons pas pour le gouvernement Fakhfakh, après son échec à la tête des ministères du Tourisme et des Finances »
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 01 - 2020

La présidente du Parti destourien libre et présidente de la commission de l'industrie, de l'énergie, des ressources naturelles, des infrastructures et de l'environnement de l'Assemblée des représentants du peuple, Abir Moussi, a affirmé jeudi que son parti « ne participera à aucun dialogue avec le chef de gouvernement désigné Elyes Fakhfakh, et ne votera pas non plus pour ce gouvernement », dont elle s'attent toutefois à ce qu'il « gagnerait la confiance du Parlement ».
Moussi a déclaré à la presse, en marge de la célébration par son parti du 68e anniversaire des événements du 23 janvier 1952 à Moknine et Teboulab, dans le gouvernorat de Monastir, que « Fakhfakh a prouvé son échec quand il détenait les portefeuilles du Tourisme et de l'artisanat ou des Finances ».
Elle a estimé que « le Fonds monétaire international est revenu en Tunisie après une absence de plus de 23 ans lorsqu'il occupait le poste de ministre des finances, et avec lui l'effondrement financier et la détérioration de la politique monétaire et la chute du dinar ont commencé ».
La dirigeante du PDL a ajouté que la Tunisie « souffre des conséquences de la politique suivie par ce ministre à la tête du ministère des Finances et des conséquences de la politique du gouvernement de la Troïka (Ennahdha, le Congrès et Ettakatol) », soulignant que son parti « ne peut pas voter pour ceux qui ont échoué auparavant, parce que cet échec va continuer ».
Moussi a affirmé que son parti (représenté au Parlement avec 17 députés) « sera dans l'opposition, et ce sera une grande force de pression pour imposer des réformes et pour contraindre ce gouvernement à ne pas faire un saut vers l'inconnu en matière de politiques économique et sociale ».
« Nous serons un soutien au peuple tunisien, et une soupape de sécurité au Parlement pour protéger l'Etat civil », a indiqué l'ex-secrétaire générale adjointe du RCD dissout.
Elle a précisé d'autre part que son parti et son bloc au Parlement ont des initiatives et des propositions législatives en préparation qui seront déposées dans les prochains jours.
Sur un autre plan, Moussi a assuré que son parti travaillerait à travers la commission de l'industrie, de l'énergie, des ressources naturelles, des infrastructures et de l'environnement « en toute transparence, et présenterait les faits au peuple tunisien afin que les Tunisiens ne restent pas des proies des tiraillements et de l'instrumentalisation politique populiste, au détriment de l'intérêt suprême du pays ».
Abir Mousa s'était rendue auparavant au port de pêche de Teboulba pour prendre connaissance du projet de son agrandissement, et a écouté à cette occasion les problèmes des professionnels du secteur de la pêche.
Elle a déclaré qu'elle se rendrait la semaine prochaine au complexe chimique de Gabès pour connaître les problèmes auxquels il fait face, ainsi que les problématiques environnementales à Gabès et Sfax, alors que les membres de la commission parlementaire qu'elle préside visiteront le champ pétrolier de Nawara et la société de phosphate Gafsa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.