Précisions de la présidence au sujet de l'arrangement fiscal    Réduction de peine…    L'épreuve du feu    Les terroristes toujours aux aguets !    BH Assurance enregistre un C.A de 116,707 MD    Appel à la généralisation du report du remboursement    Tunisie Telecom lance sa nouvelle plateforme #Men_Dari    Le Covid-19 s'ajoute à la crise humanitaire    Première Transaction via Instex irano-européenne    Intenses combats entre les forces de Sarraj et d'Haftar    9 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Les Jeux méditerranéens 2021 d'Oran reportés à 2022    Le PSG risque de perdre jusqu'à 215 millions d'euros !    A partir de la saison prochaine, les finalistes de la Coupe de la CAF, participeront à la Ligue africaine !    La SAM suspend provisoirement son activité    Des aides prévues selon les moyens disponibles de la Mutuelle    Est-ce le retour à l'Etat providence ?    La Tunisie grimpe à 394 cas confirmés du COVID19 et 10 morts et 3 guérisons    Créer des liens pour demain    Dreams Chabeb : Prolongation de l'appel à projets au 30 avril    Quand le peuple a faim, sa colère finit par éclater !    Coronavirus: plus de 210 morts en Turquie    En France, près de 500 décès supplémentaires en 24 heures    Monopole au temps du Corona: Un ''crime de guerre'' selon Kaïs Saïed    Arrestation d'une personne qui planifiait une opération terroriste    Coronavirus : Grâce spéciale en faveur de 1420 détenus    Tunisie : Le PDL accuse le bureau de l'ARP de violation du règlement intérieur    Les banques et les médias sociaux : Les chiffres clés de Février 2020    Certains marchés d'animaux sauvages auraient déjà rouvert en Chine    Coronavirus | Kasserine: Un médecin de l'hôpital régional contaminé    Ministre des Affaires Culturelles : Le Covid-19 aura son impact sur les festivals internationaux    Dreams Chebeb 2020: Prolongation de l'appel à projets    Tunisie : 2e anniversaire de la mort de Omar Laâbidi, supporter du Club africain    Football : L'Ajax met fin au contrat d'Abdelhak Nouri    Le Coronavirus dans les pays de l'Union du Maghreb Arabe : Où en est-on aujourd'hui ?    Mohamed Abbou : Bientôt la publication d'un décret fixant les attributions du ministre chargé de la Fonction publique    Covid-19 : Le laboratoire d'analyses de l'hôpital Farhat Hachad opérationnel    Coronavirus : Les Jeux méditerranéens 2021 d'Oran reportés à 2022    #Men_Dari” de Tunisie Telecom pour accompagner les Tunisiens durant leur confinement    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 31 mars à 11H00    Orange Developer Center lance la plateforme M3ak & FabLabs Solidaires fabrique des visières    Par Khelil Lajimi : Urgence signalée    Ali Maaloul se ravise et reste en Egypte    Le dialecte tunisien s'impose dans le milieu littéraire, mais…    Samir Gharbi: Lettre ouverte à M. le Président de la République    Libye: Un général de l'armée de Haftar tué lors de combats près de Misrata    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !
Publié dans La Presse de Tunisie le 18 - 02 - 2020

Des défaites aux derbies tunisois et puis un nul frustrant devant le CSHL (avec en plus une prestation faible et peu consistante), le CA a perdu 8 points sur 9 possibles. Trop pour une équipe qui revient d'une série fantastique à l'aller.
Après des victoires de suite, une équipe qui charme et qui joue avec grand courage (malgré 6 points ôtés à cause de la nonchalance de A. Younsi), voilà maintenant (paradoxalement) une équipe qui a du mal à s'exprimer, qui a du mal à rester sobre et à mettre de l'impact dans son jeu. Et malgré un mercato actif, Dridi n'aura pas bénéficié d'une plus-value technique. Au contraire, ses cadres, rayonnants à l'aller à l'image de Chammakhi, Ben Yahia, Jaziri et Compaoré, marquent le pas. Ils ne sont plus vivaces, ils ne font plus rien pour faire la différence. Des points sont perdus.
Au grand dam d'un public furieux (et il a raison !) qui a mis plus de 5 millions de dinars dans les caisses du CA, mais qui voit que l'entraîneur et les joueurs, jusque-là fermes et solidaires, commencent eux aussi à fléchir. Et à refléter l'image triste et désespérante d'un club très mal géré et qui s'engouffre tant dans les tracas et les «bêtises» du quotidien. Ce qui se passe au CA est très dangereux : c'est la démission totale de Younsi, esseulé après les départs de ses pairs du comité directeur. Une démission totale d'un président qui n'a plus les moyens et la «légitimité» pour faire face à des problèmes de tous genres (litiges avec les ex-joueurs, besoins financiers de toutes les sections, très mauvais encadrement…). Il est seul, il est toujours absent, introuvable et incapable de mettre des gens de calibre pour faire fonctionner cette énorme institution sportive. Le CA souffre, et ce n'est pas aujourd'hui qu'on l'a constaté. Mais, à force de voir les tares et les épisodes se multiplier, à force d'entendre ces «cancans» qu'on dit autour du club, à force surtout de mesurer la grogne de ce public fabuleux, il est temps (tard même) de mettre de l'ordre dans la maison. Ce qu'on a vu contre le CSHL c'est un CA démotivé, «aigri» et désarmé qui, à l'image de ses dirigeants (ou de ce qu'il en reste) et à l'image de son quotidien. Ça va mal, et l'équipe, comme on l'a vu caler et mal gérer les moments-clés du match, risque de perdre encore du terrain. Et quand ça va mal, il faut faire le nécessaire et très vite. Chaque jour qui passe est une contrainte de plus. Il n'y a pas beaucoup de solutions face à cette «impuissance» et ce marasme. Abdessalem Younsi, aussi loyal à son club, doit avouer qu'il est un problème et non une solution. Il doit être honnête pour partir et permettre à des dizaines d'hommes et de femmes clubistes ayant les compétences, l'argent et l'expérience de redresser la barre. C'est à lui de faire et de provoquer un début de solution. Sinon, c'est l'impasse. Et il finira comme tous ceux qui se sont accrochés à leurs sièges bon gré mal gré. Va-t-il être intelligent et sortir avec un minimum d'estime? En tout cas, il doit bien savoir qu'il est indésirable aux yeux de presque tout le monde !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.