Tunisie – Mairie de Mahdia : Pas plus de 15 personnes aux cérémonies de mariage    Tunisie – AUDIO : Gabes : 28 nouvelles contaminations locales au covid    Tunisie – Fadhel Kraïem avance dans le dossier du repêchage de la Tunisair    Ligue 1 : L'US Monastir reprend sa 2ème place    Coronavirus : 21 nouvelles contaminations dont 18 locales    Précisions de Monsieur Julien Balkany et de Panoro Energy ASA au sujet de la plainte contre Monsieur Yassine Ayari    Ligue 1 : L'US Ben Guerdane bat l'AS Soliman    La Tunisie, à l'ère de la culture 0.0 !    Non à un ''gouvernement de la peur''    Boussaïdi et Maâla à la barre !    Déplacement de tous les périls !    Veto contre un gouvernement de technocrates !    Drame sans précédent pour une ONG française    Le chef du gouvernement annonce la démission de son gouvernement    La Loya Jirga autorise la libération de 400 taliban    Tests RT PCR même pour les personnes provenant de la zone verte !    ''La Covid 19 a révélé une forte présence des femmes dans les professions vitales''    Avec ou sans les partis, Méchichi joue et peut gagner    Une école d'été pour la culture    BRUITS ET CHUCHOTEMENTS    Re (lire) Histoire de ma vie de George Sand    Tunisie: Adnen Mansar: Kais Said a parié sur la volonté des partis d'éviter des élections anticipées    BCT : Les réserves en devises couvrent 142 jours d'importation, un record depuis 2011    Mise en place d'une commission nationale chargée du transport et du stockage des produits chimiques dangereux    2ème édition « balades solidaires » le 12 et 13 août au Palais de l'artisan à l'occasion de la fête nationale de la femme    Real Madrid : Alphonse Areola retourne au PSG (officiel)    Tunisie: Augmentation de 3,8 milliards de dinars du déficit budgétaire de l'Etat au cours du 1er semestre 2020    Sidi Bouzid : Réouverture de la ligne ferroviaire n°13 et reprise d'activité de la mine de phosphates de Meknassi    Tunisair : Chute de 97% du nombre de passagers transportés durant le deuxième trimestre 2020    Tunisie : Les nouveaux prix de l'essence et du Gasoil dès le 11 août 2020    Migration irrégulière : La chasse aux passeurs est lancée    Tunisie : Annulation d'une desserte du car-ferry CARTHAGE à destination de Marseille    Hichem Mechichi tranche : «Un gouvernement de compétences indépendantes de tous les partis»    BCT : Le solde budgétaire se creuse à -3.847 MDT à fin juin 2020    CONDOLEANCES : Halima ROUISSI    Espace "El makhzen" ferme ses portes: Un agitateur culturel de la médina de Tunis capitule…    Théâtre | Jamel Madani traite du statut de l'artiste    Handball | Championnat féminin de beach hand : Menzel Temime haut la main    Programme TV du mardi 11 août    Abdelkader Maalej: Les cendres d'Hannibal    L'Evolution du Coronavirus au Maghreb arabe : l'Algérie et le Maroc toujours au coude-à-coude !    Météo : Températures légèrement en hausse    Ligue 1 – L'US Monastir veut reprendre la 2e place    Poutine : La Russie a développé le 1er vaccin contre le Covid-19    Le nombre de cas confirmés dans le monde dépasse les 20 millions    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Liban | Le premier ministre annonce la démission du gouvernement    Tunisie: L'expulsion par l'Italie d'immigrés clandestins tunisiens, viole tous les accords, selon Sami Ben Abdelali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transferts des joueurs tunisiens | Montants TUS : Un sujet tabou !
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 07 - 2020

Par manque de transparence, par mauvaises habitudes, la valeur des transferts des joueurs tunisiens sur notre mercato n'est pas souvent révélée. Un sujet qui fâche même, contrairement aux autres championnats professionnels où la transparence est de rigueur.
Hamdi Negguez a signé un contrat de trois ans pour un montant qui avoisine les 800.000 dinars par an que percevera le joueur sans oublier la clause libératoire à payer à son club en Lituanie. Le montant de la transaction ou plutôt les revenus qu'empochera Negguez n'ont pas été révélés directement par le joueur ou par son avocat et agent en même temps, ni même par l'EST. Ce n'est pas la première fois qu'un transfert d'un joueur tunisien sur notre mercato est traité de la sorte. Les montants et la valeur de la transaction restent un sujet «tabou» dont personne ne veut parler. Même quand les journalistes demandent, au même titre que le public (dont une partie est adhérente au club), des informations à ce sujet, c'est toujours la même réponse (le même cliché !) : «C'est personnel, ça ne concerne que le joueur et le club!». Ce sujet tabou, que beaucoup de nos confrères passent sous silence, cache un double problème : social et juridique.
Les joueurs tunisiens ont cette manie de cacher ce qu'ils perçoivent comme salaires. Cela les dérange et les met, selon eux, dans une mauvaise posture (avec également la peur d'être «envié» quand le salaire est conséquent). C'est un problème majeur vu que l'idée reçue est que le footballeur touche en moyenne beaucoup plus que les fonctionnaires d'Etat, ou les professions libérales qui exigent des diplômes et beaucoup plus d'aptitudes intellectuelles.
Transparence
Passons au problème juridique. Le footballeur est finalement un citoyen qui a des droits et des obligations. Le salaire est un sujet personnel, oui, mais la grille salariale, les primes, les revenus contractuels sont des points que le club doit communiquer à l'Etat, mais aussi à ses adhérents. Quand un club paie un autre pour acquérir les services d'un joueur, il communique le montant à ses adhérents, aux commissaires aux comptes pour les états financiers à valider. Les clubs sont des associations qui ont un patrimoine et des ressources qui doivent être bien gérés. Cela exige que tout dinar dépensé doit être déclaré. Quant au joueur, son salaire est soumis à des charges que le club paie. Les adhérents ont le droit de savoir pour responsabiliser les dirigeants. De plus, nos joueurs, qui ne veulent pas parler de leurs revenus, ne payent pas d'impôts. Et ça, c'est le plus grave dans ce dossier. Ils sont déclarés, oui, mais aucune preuve que l'impôt sur les revenus va aux caisses de l'Etat.
L'exemple européen
En Europe, chaque transfert est décortiqué au détail : les chiffres payés par le club, les modalités de paiement, la formule adoptée (présence de bonus par exemple), et aussi le salaire annuel net d'impôt. C'est ça un championnat professionnel où les clubs sont des sociétés ayant une responsabilité managériale et la confiance des actionnaires. Chaque montant doit être déclaré. Sans gêne, sans complexe et sans soupçon de corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.