Lancement du site web «www.lescoeursauvages.com» en promotion d'itinéraires touristiques de rêves dans le Sud de la Tunisie    Le gouvernement de compétences indépendantes : Les doutes de Zouheir Maghzaoui    Forte réduction du déficit commercial de la Tunisie, à fin juillet 2020 (INS)    Veto contre un gouvernement de technocrates !    Drame sans précédent pour une ONG française    Le chef du gouvernement annonce la démission de son gouvernement    La Loya Jirga autorise la libération de 400 taliban    Boussaïdi et Maâla à la barre !    Tests RT PCR même pour les personnes provenant de la zone verte !    ''La Covid 19 a révélé une forte présence des femmes dans les professions vitales''    Une école d'été pour la culture    BRUITS ET CHUCHOTEMENTS    Re (lire) Histoire de ma vie de George Sand    Tunisie: Adnen Mansar: Kais Said a parié sur la volonté des partis d'éviter des élections anticipées    Mise en place d'une commission nationale chargée du transport et du stockage des produits chimiques dangereux    2ème édition « balades solidaires » le 12 et 13 août au Palais de l'artisan à l'occasion de la fête nationale de la femme    Real Madrid : Alphonse Areola retourne au PSG (officiel)    Tunisie [vidéo] Maghzaoui qualifie le gouvernement de compétences indépendantes de bonne idée qui ne peut pas être réalisée    Vladimir Poutine annonce que la Russie a développé un vaccin contre le coronavirus    Sidi Bouzid : Réouverture de la ligne ferroviaire n°13 et reprise d'activité de la mine de phosphates de Meknassi    Des étudiants libanais accueillis à Tunis : Pourquoi 200 seulement ?    Visite dans le gouvernorat de Jendouba : La betterave à sucre, source de richesse pour la région    Secteur de l'artisanat : Les artisans attendent les réformes avec impatience !    Tunisair : Chute de 97% du nombre de passagers transportés durant le deuxième trimestre 2020    Tunisie : Les nouveaux prix de l'essence et du Gasoil dès le 11 août 2020    Tunisie : Annulation d'une desserte du car-ferry CARTHAGE à destination de Marseille    Migration irrégulière : La chasse aux passeurs est lancée    Ligue 1 (19e journée) | L'USM à un point du dauphin sfaxien : Ambition intacte !    POINT DE VUE | Les calculs du bas du tableau !    CONDOLEANCES : Halima ROUISSI    BCT : Le solde budgétaire se creuse à -3.847 MDT à fin juin 2020    CONDOLEANCES : Hadda BEN AISSA    MEMOIRE : Med Sghaier ABID LADEB    Espace "El makhzen" ferme ses portes: Un agitateur culturel de la médina de Tunis capitule…    Théâtre | Jamel Madani traite du statut de l'artiste    Handball | Championnat féminin de beach hand : Menzel Temime haut la main    Programme TV du mardi 11 août    Abdelkader Maalej: Les cendres d'Hannibal    Ligue 1 – L'US Monastir veut reprendre la 2e place    Une première en Tunisie: un hôtel réservé aux animaux    Météo : Températures légèrement en hausse    Poutine : La Russie a développé le 1er vaccin contre le Covid-19    Le nombre de cas confirmés dans le monde dépasse les 20 millions    Tunisie – Jeunesse et sports : L'appel solennel de Haythem Kilani au chef du gouvernement    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Liban | Le premier ministre annonce la démission du gouvernement    Tunisie: L'expulsion par l'Italie d'immigrés clandestins tunisiens, viole tous les accords, selon Sami Ben Abdelali    Centenaire Mokhtar Hachicha: La voix, le verbe et la verve    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Les photos pourries » de Mahmoud Chelbi : Coulée de larves et giclée chromatique
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 07 - 2020

Quand le passé de la photo s'efface au profit d'un présent en devenir, des personnages fantastiques naissent sur la surface, étonnants. Mahmoud en joue, comme l'on jouait avec les nuages, ou lisait dans les formes improbables qui jaillissent du hasard.
C'est sous l'effet de l'oubli, de la sédimentation, de la pourriture et de la décomposition que renaissent les photographies de Mahmoud Chelbi. Elles renaissent, tout en faisant remonter à la surface une part d'une mémoire oubliée et délaissée, telle une empreinte, une trace.
Les clichés remontent à la surface au gré du hasard, des accidents, des rencontres anodines de déménagement, et des gestes du quotidien. Le temps en avait fait ses frais, l'humidité, la négligence et le manque d'intérêt. Mais ils continuent à être le témoin de leur époque, à porter la marque de leur temps, la trace de l'instant de leur réalisation, le souvenir qu'ils évoquent, celui d'un spectacle musical ou d'une pièce de théâtre.
img data-attachment-id="67777" data-permalink="https://lapresse.tn/67775/les-photos-pourries-de-mahmoud-chelbi-coulee-de-larves-et-giclee-chromatique/mahmoud-chelbi1/" data-orig-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" data-orig-size="850,491" data-comments-opened="1" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-image-title="mahmoud-chelbi1" data-image-description data-medium-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?fit=300%2C173&ssl=1" data-large-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" class="aligncenter wp-image-67777 size-full jetpack-lazy-image" src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?resize=850%2C491&ssl=1" alt width="850" height="491" data-recalc-dims="1" data-lazy-srcset="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?w=850&ssl=1 850w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?resize=300%2C173&ssl=1 300w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?resize=768%2C444&ssl=1 768w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?resize=519%2C300&ssl=1 519w" data-lazy-sizes="(max-width: 850px) 100vw, 850px" data-lazy-src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi1.jpg?resize=850%2C491&is-pending-load=1#038;ssl=1" srcset="data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7"
De ces clichés, il ne reste que l'ombre d'une chaise, la tête à moitié visible de ceux qui étaient là, la lumière qui s'y est dissoute, une couche décrépie et des couleurs... une giclée de couleurs ou une coulée de larves créant des difformités qui laissent libre cours à un imaginaire sans limites. Quand le passé de la photo s'efface au profit d'un présent en devenir, des personnages fantastiques naissent sur la surface, étonnants. Mahmoud en joue, comme l'on jouait avec les nuages, ou lire dans les formes improbables qui jaillissent du hasard.
L'artiste libère son geste et s'abandonne à un traçage affranchi. De la photo de scène, nous passons à un exercice d'une extrême légèreté, la fluidité d'un geste au marqueur qui souligne, contourne. Une recherche nonchalante d'un mouvement, d'un point ou marque. Ce travail de marquage génère un sens, un sens propre à la couleur et à la forme. Le trait est forcé, le hasard est au rendez-vous et le résultat plait. De la pourriture au beau, un équilibre qui ne tient qu'à un fil. Les photos se révèlent et se trouvent un nouvel équilibre, sortent de leur temporalité et en créent une intemporalité. Du visible à l'invisible, de l'utile à l'inutile, du pourri à l'esthétique et des archives décomposées vers une vie au cœur du virtuel.
Chelbi ne s'arrête pas là, il n'est pas réfractaire à ce que peut lui offrir les nouvelles techniques. Il scanne, traite, accentue sans vraiment toucher à la matrice. Il cherche les bonnes combinaisons pour révéler au mieux ces taches faites de couleurs et de lumière.
img data-attachment-id="67778" data-permalink="https://lapresse.tn/67775/les-photos-pourries-de-mahmoud-chelbi-coulee-de-larves-et-giclee-chromatique/mahmoud-chelbi2/" data-orig-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?fit=331%2C491&ssl=1" data-orig-size="331,491" data-comments-opened="1" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-image-title="mahmoud-chelbi2" data-image-description data-medium-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?fit=202%2C300&ssl=1" data-large-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?fit=331%2C491&ssl=1" class="aligncenter wp-image-67778 size-full jetpack-lazy-image" src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?resize=331%2C491&ssl=1" alt width="331" height="491" data-recalc-dims="1" data-lazy-srcset="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?w=331&ssl=1 331w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?resize=202%2C300&ssl=1 202w" data-lazy-sizes="(max-width: 331px) 100vw, 331px" data-lazy-src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/mahmoud-chelbi2.jpg?resize=331%2C491&is-pending-load=1#038;ssl=1" srcset="data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7"
Dans toute cette démarche, Mahmoud Chelbi joue. Ce genre d'exercice fait partie de sa pratique. De par son âme libre de ne pas vouloir choisir une seule vocation ou de les choisir toutes à la fois, il trouve dans ce qui est destiné à la disparition, la voie d'une création.
Le confinement lui a donné cette envie de surfer sur le virtuel, d'y exister et de créer une sorte de galerie. Il poste, il échange et des tirages qu'il met en vente. Cette galerie virtuelle balise le terrain pour sa prochaine exposition réelle avec ces clichés imprimés sur toile à l'Aire libre d'El Teatro en septembre prochain. Démarche et rendu valent vraiment le détour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.