''Il n'y a plus de personnalités charismatiques''    Classement des marques les plus puissantes au monde en 2020 : Apple 1er, Samsung 5ème    Tunisie: Le nombre de décès liés au Covid-19 atteint 140 à Sousse    Le PDL s'insurge contre la création d'un organisme fictif à l'ARP    Ouverture des candidatures pour le Prix Zoubeida Bchir des écrits féminins tunisiens    Dhafer El Abidine tête d'affiche dans "Bloodline", un film de vampires arabe exclusivement en ligne sur Shahid VIP    Un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et la Tunisie    Loi de finances rectificative : besoin d'alternatives, et en urgence    CONDOLEANCES    DECES : Brahim HAJJI    Ventes de smartphones : Samsung redevient numéro un mondial    Il faut faire preuve de plus d'audace pour la LF 2021, déclare Tarek Cherif    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 30 octobre 2020 à 11H00    Foot-Europe: le programme du jour    Fadhel Moussa - Lutter contre les troubles sociaux: Tirer les leçons du passé historique    Electrostar : Un chiffre d'affaires en baisse de 27% (30 09 2020)    SNCFT : Changement de la programmation des dessertes des trains sur la ligne de la Banlieue-Sud de Tunis    Covid-19 | Sfax: Aucun cas décès depuis 18 jours    Hakim Ben Hammouda, expert et spécialiste en économie, ancien ministre des Finances, à La Presse : « Seul un état d'urgence économique pourra sauver les institutions de l'Etat »    Tunisie : Avancement de 60 % des travaux d'aménagement du village artisanal à Kébili    La poésie en questions | Le prisme des philosophes I    Film «Lettres du continent» des Studios Kabako : Et la danse dans tout ça !    Les cours reprennent normalement lundi dans les écoles françaises    Contrebande | Des oiseaux rares et menacés d'extinction saisis à Tabarka    C'est une situation de faillite    Le port du masque en voiture est nécessaire sinon obligatoire pour plus de 2 personnes    Volleyball | La nouvelle saison démarrera en décembre !    Cyclisme | Championnat du Monde Mountain bike en Turquie : Habouria classé 37e    NEWS | L'incroyable série de Jamel Kcharem !    Paris SG : Neymar touché aux adducteurs    Tunisie : Le parlement condamne l'attaque de Nice : " Cet acte ne représente ni les tunisiens ni les musulmans en général "    Décès de Bouali Mbarki, Secrétaire général adjoint de l'UGTT    Ligue des champions d'Afrique 2019-2020 : la finale reportée (CAF)    Bouali Mbarki n'est plus    Météo: Prévisions pour vendredi 30 octobre 2020    Le terroriste de Nice est arrivé à Lampedusa fin septembre    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    DE PARTOUT...DE PARTOUT...    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Livres : «Renaissance des shahirats tunisiennes» de Hassen Hosni Abdelwaheb
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 09 - 2020

Ce livre est un magnifique hommage à la femme, mais aussi à celui qui l'a mise à l'honneur, Hassen Hosni Abdelwaheb.
En son temps, le livre fit référence. Si Hassen Hosni Abdelwaheb, fin lettré, historien, né au sein d'une illustre famille de Mahdia, qui marqua son siècle par son érudition et ses écrits, avait consacré un important ouvrage à la gloire de femmes tunisiennes : Al Shahirat. Ce qui n'était pas encore dans l'air du temps faisait, à l'époque, symbole, et posait les jalons d'un mouvement plus vaste, d'une vague de reconnaissance qui allait être reprise, consolidée et imposée par Bourguiba et porter jusqu'au Code du statut personnel. Le livre, une étude historico-littéraire des femmes qui se sont illustrées dans l'histoire de la Tunisie, fut publié en 1917, ce qui en dit long son caractère précurseur. Il aura fallu cependant attendre jusqu'en 1965 pour que l'ouvrage, depuis longtemps épuisé, fût enfin réédité. Dessein délibéré, attitude réactionnaire, anti-féminisme latent, le fait est que l'on ne trouva une traduction en français de cet ouvrage essentiel que cinquante ans après sa parution, à l'initiative du Centre national de traduction, sous le titre de «Tunisiennes Célèbres», à une époque où la bataille pour l'émancipation de la femme battait son plein. Quant à la version arabe, c'est aujourd'hui, à l'initiative du Credif qui ne manque jamais de rendre un juste hommage à la femme tunisienne, qu'on la doit.
En 1917, Si Hassen Hosni Abdelwaheb, connu pour son esprit brillant et sa discrète humilité, écrivait :
«Notre propos dans ce livre d'histoire n'est pas du tout de donner notre avis sur la meilleure façon d'éduquer la femme... mais seulement de présenter la vie des Tunisiennes les plus célèbres, de rassembler les récits éparpillés de leurs vies, de faire leur éloge et perpétuer leur mémoire, dans l'espoir de recréer la tradition, de suivre l'exemple des pieux ancêtres, et de voir la jeune Tunisienne moderne prendre ces femmes vertueuses pour modèles.... Rien n'est plus édifiant que les leçons d'histoire».
Alors, bien sûr, la Tunisie a changé, les femmes ne sont plus les mêmes, encore que le combat n'ait jamais cessé.
Mais les valeureuses Tunisiennes, Aziza Othmana, Sayda al Manoubya, Zayneb al Tijanya, Atf la Hafside, Jazia al Hilalia, Billara la Mahdoise, Arwa la Kairouanaise servent toujours d'icônes, et n'ont jamais été absentes de l'imaginaire collectif. De nombreux auteurs en ont évoqué la mémoire. Des prix ont été accordés à leur nom pour honorer d'autres valeureuses : prix Elyssa, prix Fatima Fehrya, prix Zoubeïda Bchir...
Aujourd'hui, le Credif vient de faire paraître une superbe réédition des «Tunisiennes Célèbres», de Si Hassen Hosni Abdelwaheb, avec une préface de Najla Allani, sa présidente. Pour celle-ci, c'est, certes, un acte de reconnaissance nationale, mais aussi familiale, car cet ouvrage, elle l'avait découvert dans la bibliothèque de son père. Pour cette universitaire, qui enseignait «l'histoire de la représentation», la question essentielle était de savoir comment amener un jeune public vers des textes anciens. Par l'image d'abord. Et donc elle invita une jeune plasticienne de talent, Dora Borgi, à travailler sur l'iconographie de l'ouvrage. Les planches illustrant le livre ont fait l'objet d'une exposition, renforçant l'aspect visuel de la chose. Par une prestation artistique, mapping et chorégraphie de Mohamed Ben Slama. Par le son ensuite, puisque le livre sera accompagné d'un enregistrement audio avec la voix de Emira Dhifallah.
Ce livre est un magnifique hommage à la femme, mais aussi à celui qui l'a mise à l'honneur, Hassen Hosni Abdelwaheb.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.