Météo: Prévisions pour mercredi 21 octobre 2020    Hakim El Karoui : Chaque acte terroriste commis au nom de l'islam rejaillit sur les musulmans de France    Ligue des champions de l'UEFA : Voici les résultats de ce mardi 20 octobre 2020    Les agences de voyage désenchantées face à un Etat désemparé    La Tunisie a enregistré 1723 nouveaux cas de Coronavirus et 24 morts le 19 Octobre    Tournoi d'Ostrava : Ons Jabeur passe en 8e de finale    Tunisie – Formation du nouveau bureau exécutif de la Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie    PSG vs Manchester United : Où regarder le match de la ligue des champions du 20 octobre?    Le ministère de l'éducation lance, prochainement, un bouquet de chaînes satellitaires éducatives    Les oléoducs et les occidentaux en Arabie Saoudite cibles de L'EI    Bras de fer engagé autour de résultats non-proclamés    Les entreprises du textile mutent vers des produits chimiques plus sûrs    Londres attend encore des concessions de l'UE    10 migrants repêchés au large de Gabès    Majdouline Cherni tacle Wadii Jary    Formation professionnelle en alternance en Allemagne au profit des jeunes demandeurs d'emploi    Adnen Lassoued: «Le système national de la statistique doit entamer sa mutation digitale »    Avec toutes nos dépenses, est-il encore envisageable de relancer l'économie ?    USA : Les micros de Donald Trump et Joe Biden seront plus souvent coupés lors du prochain débat    Tunisie : Premier hackathon interuniversitaire en biologie sur une plateforme africaine    Nouvelle composition du bureau de l'ARP    Découverte d'illustrations de piment sur un sol en mosaïque romaine à Borj El Amri    Répartition du budget du ministère de la Culture pour l'année 2020 (Tunelyz)    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Octobre 2020 à 11H00    Tunisie [Vidéo]: Des agriculteurs poursuivent leurs protestations à Béja    CONDOLEANCES : Fethi Nsir    Le réseau Internet haut-débit promis par la firme d'Elon Musk commence à prendre forme.    LFC 2020 : Hausse du budget de l'Etat de 9,5% et aggravation du déficit budgétaire à 13,4% du PIB    Tunisie : Mustapha Ben Ahmed agressé verbalement par Abdelattif Aloui    Israël et les EAU signent un accord d'exemption de visa    Tunisie : La députée Souhir Askri boycotte la séance plénière consacrée à la discussion de l'amendement du décret-loi 116    NEWS | Jamel Khcharem passe devant !    ESS | Mehdi Nafti s'est désisté après avoir signé le contrat : Les dessous d'un départ précipité...    Tunisie : Le syndicat national des journalistes appelle les journalistes à protester    Femme violentée, députée agressée, femme contre le terrorisme    Tunisie: Trois décès et 16 infections au coronavirus à Monastir    Kaïs Saïed en tête des intentions de vote pour la Présidentielle    Le CEPEX lance une étude sur la restructuration du FOPRODEX    Tunisie – Météo: Températures en légère hausse        Exercice naval tuniso-français au large des côtes françaises (Défense)    Dix chefs d'Etat et de gouvernement africains appellent les dirigeants du monde entier à accroître leurs investissements en faveur du FIDA    Oscars 2021: Le CNCI appelle les producteurs tunisiens à soumettre leurs films avant fin octobre    L'UNESCO appelle tous les professionnels de la culture à participer à une édition spéciale en ligne, ResiliArt    Mes odyssées en Méditerranée: Trapani-Tunis : les premières Loges maçonniques italiennes en Tunisie    le metteur en scène et comédien Naoufel Azara, à la presse: « Les idées simples changent le monde »    Cheikhs en confidences: Sfax en profondeur, un roman qui nous replonge dans l'atmosphère des années 50    La mystérieuse Dame de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 09 - 2020

La disparité régionale persiste au détriment des régions, en matière de développement et d'accès à l'emploi.
L'Agence de promotion de l'investissement extérieur (Fipa) avait publié, en 2019, un rapport sur les investissements directs internationaux (IDI) en Tunisie, relatif à 2018. Ledit rapport met en exergue l'état des lieux de la dynamique des investissements directs dans plusieurs secteurs stratégiques ainsi que l'évolution de l'un des principaux piliers économiques, à même de donner une valeur ajoutée multidimensionnelle, touchant aussi bien à la croissance des activités économiques qu'à l'employabilité.
D'après le présent rapport, les flux entrants en matière d'investissements étrangers, enregistrés en 2018, traduisent, tantôt, une recrudescence, tantôt, un léger recul. En effet, les investissements étrangers ont évolué par rapport aux trois années précédant 2018 ; une évolution de 27,5% par rapport à 2017, de 44,1% par rapport à 2016 et de 21% par rapport à 2015. Cette dynamique renaissante reflète amplement l'émoussement progressif des obstacles dissuadant les investisseurs étrangers à implanter de nouvelles entreprises en Tunisie, dont l'insécurité et le manque de transparence qui avaient marqué le contexte national au début de la révolution. Aussi, en 2018, les investissements étrangers ont-ils réussi à suivre une courbe croissante pour atteindre, chiffre à l'appui, un montant de 2 886,2 MTND dont 2 742,0 MTND des investissements directs étrangers et 124,1MTND des investissements de portefeuille.
Décret 3626-2014 : de nouveaux horizons pour les IDE
Manifestement, le flux des investissements étrangers varient selon la nature des investissements. Pour les investissements directs étrangers, la croissance est maintenue, et ce, depuis 2014. Les chiffres témoignent d'une évolution salutaire passant de 1 806,4 MTND en 2014 à 2 742,0MTND en 2018. Quant aux investissements de portefeuille, ils commencent à regrimper la courbe après avoir marqué une chute de taille en 2016. Lesdits investissements avaient atteint, en 2014, les 160,5 MTND pour chuter, en 2016, à seulement 87,8 MTND avant de reprendre la courbe, en 2018, avec le montant de 1 24,1 MTND. Encore faut-il rappeler qu'en 2015, les investissements étrangers de portefeuille ont connu un pic sans précédent, soit 401,0 MTND, lequel revient à la mise en application du décret numéro 3629 en date de 2014. Ce décret ouvre grands les horizons aux investisseurs étrangers, notamment en matière d'acquisition de titres de capital sur la côte, et ce, sans autorisation de la part de la CSI à condition que la contribution étrangère corresponde à des parts allant de 50 à 66% du capital du projet.
565 projets réalisés et 11 469 emplois
S'agissant de l'investissement direct étranger en 2018, il a permis la réalisation de 565 projets ( parmi lesquels 110 projets dont l'achèvement ne dépendait que d'un coup de pouce ) et 455 projets d'extension lesquels ont coûté pas moins de 1 732,6 MTND. Rappelons que l'extension des entreprises peut aussi bien toucher le côté matériel (extension du local, acquisition de nouveaux équipements) que le côté relatif à l'activité (introduction d'activités complémentaires). Le secteur du textile et de l'habillement détient à lui seul 105 projets réalisés en 2018 grâce aux investissements étrangers. Les IDE ont touché quatre secteurs stratégiques, soit l'industrie manufacturière à raison de 41% ; le secteur des énergies (33%) ; le secteur des services (23%) et seulement 3% pour le secteur agricole. Cela dit, au bout d'une année, l'investissement direct étranger a permis à 11 469 Tunisiens à accéder à l'emploi.
Le Centre-Est : seulement 0,34% des IDE de 2018 !
Néanmoins, la disparité régionale en matière d'accès à l'emploi et de développement persiste telle une tache tenace. Et pour preuve : les IDE enregistrés en 2018 ont été essentiellement concentrés dans les régions «privilégiées», à savoir le Grand-Tunis (57,97% des IDE) et le Nord-Est (25,70%). Le Centre-Est, notamment les gouvernorats de Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid n'ont eu droit qu'à 0,34% du total des IDE de 2018.
La France en première position
S'agissant des pays d'origine des flux des IDE, le présent rapport montre, encore une fois, la présence distinguée des investisseurs français en haut de la liste, accaparant ainsi 35% des IDE relatifs à 2018. La France est classée première aussi bien en termes d'emploi qu'en termes de projets réalisés. Elle est suivie du Qatar avec une contribution de 27% des IDE. L'Italie occupe la troisième place du podium avec une contribution aux IDE en Tunisie de 9% et enfin, l'Allemagne avec 8%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.