Appel d'offre international pour la restauration de la grande mosquée de Kairouan et les bassins des aghlabides    La Banque centrale face à la gestion de crise et la remise en question de son indépendance    Marchés des produits de base : les prix des matières premières énergétiques subissent plus fortement l'impact de la pandémie    Libye: 1.639 infections au Covid-19 dépistées    Tunisie: Baisse de 53% des recrutements des cadres techniques à l'étranger, selon l'ATCT    Tunisie: Découverte macabre de trois corps au bord d'une route à Monastir    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    Mercato : Youcef Belaili en route vers le Qatar    Tunisie : La météo du dimanche    Coupe de la CAF : La RS Berkane et Pyramids FC à la conquête du premier titre    Soudan : Jamel Khcharem et Al Merreikh remportent le championnat de football    DECES: Dr Hedayet Allah Taï    Réduction du budget de la culture: de l'atout à la tare    Une inquiétante recrudescence    Mes odyssées en Méditerranée | Tunisie-Sicile : la «fuitina» ou fugue amoureuse    Bourguiba – Ben Salah : même combat    Tunisie : VIDEO : Kourchide : Oui pour défendre le prophète mais pas en coupant des têtes !    Poutine : Ces pays sont en route pour devenir des futures superpuissances mondiales …    Football | Liga : Le Real Madrid s'impose devant le Barca    La France rappelle son ambassadeur à Ankara    Quel passeport est le plus puissant ? Marocain ou Algérien ou Tunisien ?    Accord de «cessez-le-feu permanent» avec «effet immédiat»    Des avocats palestiniens poursuivent Londres en justice    Macron détient la clé des négociations sur la pêche    Retour à la normale    Pourquoi Rachida Ennaïfer a rendu le tablier ?    Plaidoyer pour la culture...    Quand pèse l'incertitude    Photo du jour : La Médina de Tunis ravagée...    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans les fouilles et le trafic de pièces archéologiques    La Manouba : Récupération d'une terre domaniale de 626 ha    USA : Qui est Joe Biden le candidat démocrate qui défie Trump ?    Appui de l'Etat à l'investissement des PME : 18 nouveaux dossiers adoptés    1,5 millions de dinars de marchandises saisies par la garde douanière cette semaine    Tunisie: Yassine Ayari dénonce la discrimination religieuse en France et appelle à instaurer des relations internationales fondées sur le respect mutuel    Les systèmes de santé de certains pays risquent de s'effondrer, met en garde l'OMS    Non, Wadii Jari ne soutient pas la candidature de Ahmed Ahmed    Travail : La robotisation pourrait détruire 85 millions postes d'emploi dans le monde, d'ici 5 ans    Sarra Tounsi, élue plus belle apparition à El Gouna sur Twitter    Commentaire | Un modèle de développement essoufflé    Communiqué de l'Ambassade de France en Tunisie en rapport avec la décision de l'Union européenne    L'accord pour un cessez-le-feu permanent en Libye, un important pas vers le règlement politique dans ce pays (Affaires étrangères)    Lutte contre le Coronavirus : Le numérique, efficace à condition d'être largement utilisé...    Vient de paraître | Nouveau Dictionnaire Général Bilingue, Français-Italien et Italien-Français de Giovanni Dotoli : «A tous ceux que la belle Italie intéresse»    Officiel : La France retirera la Tunisie de la Liste Verte    Night in Tunisia, une création musicale signée Yacine Boularès, bientôt sur scène    Ammar Mahjoubi: Mythologies proche-orientales et récits bibliques    La poésie en questions | Dans l'atelier de la langue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'écrivain italo-tunisien Alfonso Campisi décoré par le président Matarella
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 09 - 2020

L'écrivain et universitaire italo-tunisien Alfonso Campisi reçoit la décoration de Chevalier des Arts et des Lettres du Président de la République italienne.
Vendredi,18 septembre 2020, à la résidence de l'ambassade d'Italie à Tunis, Alfonso Campisi, écrivain et professeurs à la faculté des lettres de la Manouba, a reçu des mains de S.E. Lorenzo Fanara, ambassadeur d'Italie en Tunisie, la plus haute distinction culturelle honorifique de « Chevalier des Arts et des Lettres » remise à toutes les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en Italie et dans le monde .
Alfonso Campisi est un spécialiste de l'immigration sicilienne en Tunisie entre le XIX et XX siècles, président de la « Chaire universitaire Sicile pour le dialogue des Cultures et Civilisations » et président de l'AISLLI (Association Internationale pour les Etudes de Langue et Littérature Italiennes), pour le continent africain, seule association d'universitaires faisant partie de l'UNESCO depuis sa création en 1957.
Alfonso Campisi est auteur de huit ouvrages et plus d'une centaine d'articles publiés sur des revues scientifiques de renommée mondiale en Italie, en France, aux Etats-Unis et au Canada.
Son dernier livre, ayant pour titre « Terres Promises », paraîtra d'ici quelques jours aux Editions Arabesques. Il s'agit du premier roman écrit par l'auteur, qui trace l'histoire d'une jeune femme, qu'à la fin de la deuxième guerre mondiale, quitte son île natale de Favignana en Sicile, pour trouver fortune en Tunisie, là où beaucoup de Siciliens et d'Italiens s'étaient installés entre le XIX et le XX siècles, à la recherche d'une vie meilleure. Ilaria, l'héroïne du roman, se questionne beaucoup sur l'injustice sociale et divine, les inégalités de classe et sur l'obligation de devoir quitter son pays natal à cause de la misère…
Le leit-motiv qu'on peut retrouver dans tous les ouvrages de Alfonso Campisi, est le dialogue interculturel entre les deux rives de la Méditerranée, il exhorte les sociétés à abattre les murs de l'intolérance et de l'ignorance pour revenir au dialogue et à la connaissance de l'autre. L'auteur définit la différence, comme la vraie richesse des sociétés modernes. Sans cette différence les sociétés risquent de se niveler de plus en plus vers le bas. L'intellectuel se déclare contre l'aplatissement culturel et met en garde nos sociétés contre les mouvements populistes et extrémistes.
Le chercheur, pose souvent le problème de ce qu'il est ou de ce qu'il devrait être le rôle de l'intellectuel dans les sociétés modernes et si l'intellectuel est de nos jours indépendant ou asservi au pouvoir politique.
S.E. l'ambassadeur d'Italie, lors de la décoration, a défini Alfonso Campisi comme un intellectuel courageux, libre et d'une grande honnêteté intellectuelle qui ne mâche pas ses mots.
Le débat de ces questions cruciales, ont valu à notre concitoyen le «Prix International Proserpina, pour les intellectuels Siciliens qui se sont distingués dans le monde», l'invitation à s'exprimer sur l'interculturalité à la présidence de l'ONU à Genève et aujourd'hui, la reconnaissance en tant que Chevalier des Arts et des Lettres du Président de la République italienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.