Les deux actrices tunisiennes Aicha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour les César 2021    Transformation digitale : Sept écoles d'ingénieurs en Tunisie participent au programme " Seeds for The Future ", de Huawei    L'Union des médecins généralistes de la santé publique observe une grève de 4 jours à partir de mardi 1er décembre 2020    « Seul on va vite, ensemble on va loin » : La BNA et la BH BANK unies avec l'Association Nourane contre la Covid+    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel dévoile sa liste africaine    Des chrétiens tués par des terroristes de Daesh    Le rendement du parlement en deçà des attentes (Al-Bawsala)    Y aurait-il une dernière chance pour le pays ?    La république de la complaisance, bloquée !    Le maître de l'horloge aux abonnés absents...    Début de la "Phase finale" de l'offensive dans le Tigré    Rohani accuse Israël de vouloir semer le "chaos"    Le confinement selon Wided Zoghlami    Le parcours et la trace    Tranches de vie recousues pour l'amour et l'espoir !        Qu'en-est-il 100 millions d'euros accordés par l'UE destinés à la réforme judiciaire ?    On est arrivé à la fin, déclare Korchid    Al-Joumhouri met en garde contre tout appel à la violation de la Constitution sous couvert de la crise    Maher Zid dans le collimateur de Ghazi Jeribi    Sortie du livre : "Osons… Notre Futur ! Une Tunisie Apprenante" de Akil Sadkaoui et Othman Khaled    L'Huile d'olive Tunisienne remporte deux prix au concours "Mario Solinas 2020"    En Tunisie, 83% des PMEs considèrent que l'administration est un obstacle    Tunisie : 5 nouveaux décès à Médenine    Lancement de la campagne nationale de vaccination contre l'hépatite A au profit des enfants en âge préscolaire    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 30 Novembre 2020 à 11H00    Le film "Sortilège" de Ala Eddine Slim remporte le prix du meilleur film au festival du film arabe de Zurich    Alpha Hyundai Motor annonce l'arrivée de la nouvelle Hyundai Grand i10    Football : Programme TV de ce lundi 30 novembre 2020    Une délégation de la coordination "le recrutement est mon droit" chez Rached Ghannouchi    La CDC remporte le HR AWARDS Tunisia 2020 dans la catégorie "stratégie globale face à la crise Covid-19"    Tunisie- Météo : Temps ensoleillé et peu nuageux    La date de la fin de la pandémie de Covid-19 révélée    D'un sport à l'autre    Handball | Prolongement du gel des compétitions sportives : La grogne grandissante des clubs    Ghazi Chaouachi, secrétaire général du Courant Démocrate, à La Presse : « La loi de finances 2021 nous conduira à la faillite »    Tunisie [Vidéo]: En direct de Sfax, grève des ingénieurs    En vidéo : Le look d'Ahlem Fekih à Dubaï fait le buzz sur les réseaux sociaux    Abdallah Chamekh, réalisateur du documentaire «le bois sacré», à La Presse : «La caméra ne croit pas à la géographie»    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie : L'annulation de la grève des magistrats est tributaire de la réponse du gouvernement à leurs demandes, selon le président de l'AMT    Budget de l'Etat pour l'exercice 2021 : les principales caractéristiques    COVID-19 Sousse, situation au 29 Novembre: 52 nouveaux cas et 3 nouveaux décès    PLF 2021 : Les députés réclament une augmentation du budget prévisionnel du Parlement    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Garnah, avocate victime d'agression au poste de police d'El Mourouj 5 : Menaces d'escalade
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 10 - 2020

L'Association des jeunes avocats se prépare à la mobilisation générale pour avoir gain de cause. Les jeunes avocats entameront des sit-in ouverts aux bureaux des procureurs généraux au sein de toutes les cours d'appel du pays, en protestation contre l'instrumentalisation de la loi et les procès arbitraires et sélectifs ciblant certains avocats dans l'exercice de leurs fonctions
L'affaire de Nesrine Garnah, la jeune avocate victime présumée d'une agression commise, le 4 août dernier, par le chef de police d'El Mourouj 5, alors qu'elle accompagnait son client lors d'un interrogatoire, n'a pas fini, semble-t-il, de faire couler de l'encre. D'ailleurs, la mobilisation sécuritaire qui avait eu lieu, il y a deux semaines, aux alentours du tribunal de première instance de Ben Arous, en signe de soutien audit chef de police accusé, avait alors suscité la colère des avocats, sur fond d'une grève générale observée, le 16 octobre, dans les différents tribunaux de la République.
Depuis, les robes noires signent et persistent. Pas plus tard qu'hier, lundi, les jeunes avocats avaient saisi la justice, déposant une plainte contre le juge d'instruction au tribunal précité pour «avoir fabriqué une fausse preuve relative à une infraction imaginaire», comme le stipule l'article 142 du code pénal. Des actions en justice sont également intentées à l'encontre du porte-parole du même tribunal et la présidente du Syndicat des magistrats tunisiens, accusés «d'avoir colporté des informations mensongères pour induire en erreur sur un faux acte criminel».
Dans une récente déclaration à l'agence TAP, le président de l'Association des jeunes avocats, Me Tarek Harakati, a affirmé avoir délégué l'affaire Garnah à un comité de défense, lequel a été chargé de déposer des plaintes pour tentatives de manipulation et de banalisation de l'affaire d'agression de la jeune avocate. Selon l'Association, le fait de ne pas étayer l'enquête des arguments de violence et de séquestration faites à la victime signifie que la justice est en danger. «Les responsables des structures judiciaires agissent contre la justice», déduit-elle.
Menace d'escalade !
Et pour cause ! La même association a annoncé avoir envoyé une série de correspondances au rapporteur spécial des Nations unies chargé de l'indépendance de la justice et des avocats, au secrétariat général du conseil des ministres arabes de l'Intérieur, ainsi qu'au président de la République, Kaïs Saïed, en tant que chef du Conseil national de sécurité, pour lui imputer la responsabilité de tout ce qui nuit à la sécurité et la paix sociale dans le pays.
Elle l'exhorte à appliquer l'article 4 du décret gouvernemental 2017-70.
Par ailleurs, les jeunes avocats se préparent à se mobiliser massivement pour avoir gain de cause. Ils vont ainsi commencer par observer des sit-in ouverts aux bureaux des procureurs généraux au sein de toutes les cours d'appel du pays, en protestation contre l'instrumentalisation de la loi et les procès arbitraires et sélectifs ciblant certains avocats dans l'exercice de leurs fonctions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.