Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    Météo: Prévisions pour vendredi 04 novembre 2020    CS Sfaxien – Mlandege FC : sur quelle chaîne voir le match ?    Monastir | Covid-19 : 3 décès et 86 nouvelles contaminations recensés    Le ministère du Transport finalise les études pour l'acquisition de nouveaux équipements à la CTN    Ligue 1 : Le programme de la 1ère journée modifié    Mariés depuis près de 50 ans, ils meurent du Covid-19 le même jour    Kaïs Saïed: Il faut distribuer le vaccin d'une façon équitable    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Jendouba    Al-Qardaoui prône la polygamie en Tunisie    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    Le bloc démocratique, le premier à rejeter le projet de la loi de Finances 2021    La Tunisie adhère à la Coalition internationale pour l'Egalité salariale    Foot : Hamza Mathlouthi porte plainte contre le Club Sportif Sfaxien    Réglementation de change, appel à une réglementation de change moins contraignante    L'ITES et TSC annoncent le lancement d'un appel à candidatures pour le programme Tunisian Smart Cities    Il faut faciliter l'accès des handicapés à l'information et au marché de l'emploi    L' élection américaine de 2020    Programme TV du jeudi 03 décembre    Le Real Madrid prévoit 617 millions d'euros de revenus pour la saison 2020-2021    Stephanie Williams met en garde contre l'existence de 10 bases militaires et 20.000 combattants étrangers en Libye    L'Ugtt présente son initiative sur un dialogue national : Peut-on réunir tous les protagonistes autour de la même table ?    CONDOLEANCES    Tribune | «Oui, il faut vacciner quoi qu'il en coûte !»    REMECIEMENTS ET FARK : Abdelwaheb CHAARI    JSK : Okbi aux commandes    ARP/Débat budgétaire : Les députés réclament une réforme des systèmes des subventions et des circuits de distribution    Leasing : Proparco accorde à l'ATL un prêt de 15 millions d'euros    L'Algérie et l'Egypte, futurs pays de production du vaccin russe Spoutnik V?    Tunisair s'attend à la reprise du rythme ordinaire de son activité commerciale au cours de l'année 2021    Tunisie – Concours 6ème, 9ème et Bac 2021 : Prolongation des inscriptions jusqu'au 06 décembre    ST : Les dernières retouches !    Direction générale de l'action culturelle : Les animateurs culturels en formation    Youssef Lachkhem, directeur général de l'établissement national pour la promotion des festivals et manifestations culturelles et artistiques, à La Presse : La culture, la Covid et les festivals, quelles perspectives ?    ARP/Budget 2021 : Des députés plaident pour la transformation de la Poste en "banque postale"    Le Tunindex termine la séance du mercredi dans le vert    Covid-19 : une ligne de financement pour aider les travailleuses domestiques    En photos : Les Tunisiennes font crépiter les flashs au festival du film du Caire    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    Coronavirus: Bouraouia Agrebi: Le ministère de l'Education n'a pris aucune mesure au profit des personnes handicapées    Europa League (Milan AC) : l'entraîneur Stefano Pioli guéri du Covid-19    Météo : Températures en baisse    Photo du jour : Hommage à Henri Teissier, Archevêque d'Alger ? homme de tolérance et du dialogue interreligieux    La terrasse de la liberté    Aïcha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour les César 2021    «Visions du présent et du passé», exposition d'Ali Zenaidi    Tony Blinken: L'Américain qui aime Carthage    Présentation du projet de réhabilitation du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commentaire | Emploi : Mieux servir l'autonomie professionnelle
Publié dans La Presse de Tunisie le 30 - 10 - 2020


Par Anis SOUADI
La population active en Tunisie est en grande difficulté, notamment en cette période de crise. Elle perd régulièrement et à grande vitesse de son effectif. De son côté, le chômage, comme on l'a déjà précisé le 24 octobre sur ces mêmes colonnes, n'arrête pas de prendre des proportions beaucoup plus importantes.
Et le constat pourrait devenir chronique surtout si nos premiers responsables continuent à décréter le silence radio.
Certes, le marché de l'emploi a toujours connu des difficultés diverses, mais il n'a jamais été aussi fragile que ces dernières années.
Au début des années 2000, la Tunisie a réussi justement à identifier certaines parades, quelque peu efficaces. Le lancement, à titre d'indication, des mercredis de création d'entreprises, ou encore la création de la Banque de financement des petites et moyennes entreprises, qui vient soutenir, en plus grand, la BTS confortent ce constat.
Egalement, le lancement de plusieurs programmes pour la promotion de nouvelles formes d'emploi a donné plus de solidité à cette approche d'employabilité. Et c'est certainement le programme d'essaimage qui a retenu le plus l'attention à cette période-là. Un tel programme a été lancé en 2005 par le ministère de l'Industrie, alors même que l'entrepreneuriat et l'emploi des jeunes, notamment les diplômés de l'université, étaient au stade des priorités stratégiques nationales.
Le souci était justement, comme le souligne clairement une étude de la GIZ,* est de « faire de l'essaimage un remède public pour un secteur privé toujours en mal d'investissement ».
Aujourd'hui, 15 ans après, ce programme ambitieux n'a malheureusement pas répondu à ses objectifs, car, comme le soutient l'étude, on n'a pas su développer la bonne formule, c'est-à-dire l'essaimage expansif « fondé sur une logique de performance durable en investissant sur le capital humain et l'image de l'entreprise ».
L'approche tunisienne était plutôt défensive qui « obéit à une logique de réduction des coûts et de redéploiement des ressources avec le souci d‘augmenter la rentabilité à court terme et surtout à procéder à des réductions de la masse salariale ».
On reconnaît également que le programme a manqué d'une politique d'évaluation, d'accompagnement et de soutien, notamment financier sérieuse, ce qui justifie la timidité de la qualité au niveau des projets mis en production.
Malgré cet échec, l'on reste convaincu que ce processus pourrait constituer encore un atout fondamental pour la dynamisation du marché de l'emploi. Il suffit de trouver la bonne formule.
On pense surtout à l'essaimage scientifique qui repose essentiellement sur le transfert technologique, la bonne valorisation des projets et le développement durable.
En plus de cette question d'essaimage, nos premiers décideurs doivent identifier et favoriser de nouvelles approches pour accélérer le rythme de création d'entreprises et élargir beaucoup plus les opportunités d'emploi.
On peut citer ainsi la technique du « portage salarial ». C'est une nouvelle « forme d'emploi, à mi-chemin entre l'entrepreneur et le salarié, qui permet de développer une activité indépendante tout en préservant les avantages sociaux».
C'est un « outil d'adaptation économique qui favorise au concret l'autonomie professionnelle ».
Cette technique se positionne, notamment en France, comme un processus « magique » pour lutter contre le chômage et mieux servir l'emploi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.