Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    Météo: Prévisions pour vendredi 04 novembre 2020    CS Sfaxien – Mlandege FC : sur quelle chaîne voir le match ?    Monastir | Covid-19 : 3 décès et 86 nouvelles contaminations recensés    Le ministère du Transport finalise les études pour l'acquisition de nouveaux équipements à la CTN    Ligue 1 : Le programme de la 1ère journée modifié    Mariés depuis près de 50 ans, ils meurent du Covid-19 le même jour    Kaïs Saïed: Il faut distribuer le vaccin d'une façon équitable    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Jendouba    Al-Qardaoui prône la polygamie en Tunisie    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    Le bloc démocratique, le premier à rejeter le projet de la loi de Finances 2021    La Tunisie adhère à la Coalition internationale pour l'Egalité salariale    Foot : Hamza Mathlouthi porte plainte contre le Club Sportif Sfaxien    Réglementation de change, appel à une réglementation de change moins contraignante    L'ITES et TSC annoncent le lancement d'un appel à candidatures pour le programme Tunisian Smart Cities    Il faut faciliter l'accès des handicapés à l'information et au marché de l'emploi    L' élection américaine de 2020    Programme TV du jeudi 03 décembre    Le Real Madrid prévoit 617 millions d'euros de revenus pour la saison 2020-2021    Stephanie Williams met en garde contre l'existence de 10 bases militaires et 20.000 combattants étrangers en Libye    L'Ugtt présente son initiative sur un dialogue national : Peut-on réunir tous les protagonistes autour de la même table ?    CONDOLEANCES    Tribune | «Oui, il faut vacciner quoi qu'il en coûte !»    REMECIEMENTS ET FARK : Abdelwaheb CHAARI    JSK : Okbi aux commandes    ARP/Débat budgétaire : Les députés réclament une réforme des systèmes des subventions et des circuits de distribution    Leasing : Proparco accorde à l'ATL un prêt de 15 millions d'euros    L'Algérie et l'Egypte, futurs pays de production du vaccin russe Spoutnik V?    Tunisair s'attend à la reprise du rythme ordinaire de son activité commerciale au cours de l'année 2021    Tunisie – Concours 6ème, 9ème et Bac 2021 : Prolongation des inscriptions jusqu'au 06 décembre    ST : Les dernières retouches !    Direction générale de l'action culturelle : Les animateurs culturels en formation    Youssef Lachkhem, directeur général de l'établissement national pour la promotion des festivals et manifestations culturelles et artistiques, à La Presse : La culture, la Covid et les festivals, quelles perspectives ?    ARP/Budget 2021 : Des députés plaident pour la transformation de la Poste en "banque postale"    Le Tunindex termine la séance du mercredi dans le vert    Covid-19 : une ligne de financement pour aider les travailleuses domestiques    En photos : Les Tunisiennes font crépiter les flashs au festival du film du Caire    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    Coronavirus: Bouraouia Agrebi: Le ministère de l'Education n'a pris aucune mesure au profit des personnes handicapées    Europa League (Milan AC) : l'entraîneur Stefano Pioli guéri du Covid-19    Météo : Températures en baisse    Photo du jour : Hommage à Henri Teissier, Archevêque d'Alger ? homme de tolérance et du dialogue interreligieux    La terrasse de la liberté    Aïcha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour les César 2021    «Visions du présent et du passé», exposition d'Ali Zenaidi    Tony Blinken: L'Américain qui aime Carthage    Présentation du projet de réhabilitation du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau tour de vis
Publié dans La Presse de Tunisie le 30 - 10 - 2020

Plus qu'un choix, le durcissement des mesures anti-Covid se présente comme un impératif absolu dans un contexte sanitaire de plus en plus inquiétant. Hier vers 2 heures du matin, la présidence du gouvernement a finalement annoncé de nouvelles mesures plus restrictives. Suite à la réunion de l'Instance nationale de lutte contre le Covid-19, au cours de laquelle les membres de la commission scientifique, les ministres de l'Economie, de l'Education, de l'Enseignement supérieur et des Affaires sociales ont présenté une évaluation de la situation, le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a décidé de renforcer les dispositions déjà prises pour contenir, sinon minimiser, la propagation de la pandémie. C'est ainsi que les gouverneurs de tout le territoire tunisien sont appelés à instaurer un couvre-feu : de 20h à 5h du matin, de lundi au vendredi et de 19h à 5h samedi et dimanche. Les déplacements entre les gouvernorats seront interdits sauf pour des cas exceptionnels. Les cafés et les restaurants fermeront à partir de 16h. Les cours dans les écoles, les collèges et les lycées sont suspendus jusqu'au 8 novembre. Même chose pour les cours présentiels dans les universités publiques et privées qui seront assurés à distance pendant deux semaines. Les manifestations publiques et privées sous toutes leurs formes, les rassemblements de plus de 4 personnes dans les lieux publics, à l'exception des transports, la fréquentation des lieux de culte sont également interdits. Enfin, les horaires administratifs exceptionnels sont maintenus.
Il a été aussi décidé que tous les achats liés à la lutte contre le Covid-19 ne soient plus régis par l'arrêté relatif aux marchés publics. Une commission spéciale au ministère de la Défense, présidée par le directeur général de la santé militaire, assumera la supervision de l'opération en question.
Comme on peut le constater, il s'agit de mesures transitoires destinées à faire face aux débordements enregistrés lors de cette deuxième vague. Il est clair que nous aurons devant nous des mois difficiles à passer, mais durant lesquels on devrait continuer à vivre. Les nouvelles restrictions sont-elles suffisantes ? Peuvent-elles vraiment freiner la propagation du virus ?
Le constat est devenu ces derniers jours alarmant : les mesures déjà adoptées pour contenir la pandémie s'étaient avérées limitées aussi bien dans le temps que dans l'espace. Ça ne marchait plus et ça ne pouvait plus durer. Les risques étaient devenus incommensurablement importants. Le recours au durcissement des mesures sanitaires sur fond de restrictions renforcées ne peut pas à lui seul stopper la propagation de la pandémie. Quelles que soient les recommandations à prendre en considération, quelle que soit la nature des solutions proposées, quels que soient les sacrifices à consentir et le prix à payer, l'on continue encore à chercher la bonne équation, le bon équilibre. Comment concilier contrainte sanitaire et contrainte économique ? Le contexte est plus complexe que jamais. La pandémie de Covid-19 est en train de déséquilibrer les sociétés. Ses répercussions pourraient être ravageuses.
Le Chef du gouvernement a opté pour un nouveau tour de vis. Plus de fermeté, plus de rigueur. Il est parfaitement conscient du fait que le coronavirus n'est pas seulement une crise sanitaire. Il est devenu une crise économique, financière et même sociale. La sortie de cette crise, si elle n'est pas encore là, on doit la provoquer, lui baliser la route. Car elle finira un jour ou l'autre par arriver...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.