URGENT-Cité Ettadhamen: La situation sécuritaire s'aggrave    Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l'intérêt de la Tunisie est en jeu et qu'il est prioritaire ?    Le ministre de l'Emploi soupçonné de conflit d'intérêts : L'AHK Tunisie clarifie    Troubles nocturnes | Kaïes Saïed met en garde contre toute instrumentalisation des jeunes    Expiration des délais de l'application des mesures de gel : Les avoirs de Ben Ali et ses proches en Suisse resteront bloqués    Coronavirus : 111 nouvelles guérisons à Ben Arous    Le cinéma tunisien présent à la 18ème édition du FCAPA en ligne    Mechichi envoie une correspondance à l'ARP    Un virus asiatique dont le taux de mortalité atteint 75% préoccupe les chercheurs    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    Hédi Bouraoui: Voilà ce que nous avons perdu!    Tunisie – Soldes 2021 : Les soldes d'hiver démarreront vendredi 29 janvier    Voici la date des soldes d'hiver    Royal El Mansour El Mahdia classé parmi les 7 meilleurs hôtels Iberostar dans le monde    Les émeutes nocturnes, que pensent les politiciens et les analystes?    Affaire ANGED-VALIS : Conflit d'intérêts confirmé pour Elyes Fakhfakh    Le Président de la FIFA soutient le redémarrage du football africain au Cameroun    L'UIB certifiée PCI-DSS pour la 3ème année consécutive    Libye: Le Forum du dialogue politique vote sur le choix d'un mécanisme de sélection des candidats à l'autorité exécutive    Korchid : ceux qui m'ont suivi ont échoué à récupérer les fonds Ben Ali    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 18 Janvier 2021 à 11H00    Le Tunisien Walid Boudhiaf bat le record du monde en Apnée (vidéo)    CoviDar, une initiative citoyenne pour la prise en charge des malades de coronavirus chez eux    Tennis – Classement WTA : Ons Jabeur dans le top 30, une première    Mondial Handball 2021 / Portugal -Algérie : Sur quelle chaîne voir le streaming ?    Les Tunisiens privés de vaccins à cause du ministre de la Santé limogé, selon l'UPR    Walid Jalled au chef de l'Etat : envoyez vos missiles constitutionnels    Les smartphones Galaxy S21, Galaxy S21+ et samsung galaxy Ultra en précommande    D'un sport à l'autre    Tunisie-Affrontements nocturne: Béja retrouve son calme    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis tient encore à Mouine Châabani    Tunisie – météo : Passages nuageux et légère augmentation des températures    "La Voix des femmes" déplore l'absence de femmes dans le nouveau gouvernement    Néji Jalloul appelle à des concertations politiques pour sortir de la crise    Covid-19 : 76 décès et 2859 nouvelles contaminations en 24 heures    L'EST trébuche à Sfax après 33 matches d'invincibilité: Un mal pour un bien ! ...    Relance de l'économie Tunisienne: Une croissance de 5,8% est possible pour cette année    Nadia Khiari, dessinatrice de « Willis from Tunis », à La Presse «Je suis dans l'autodérision : je me moque de nous-mêmes»    Cinéma tunisien «Halte au hold-up sur nos voix !»    L'Algérie pose une condition pour partager son vaccin avec la Tunisie    Saviez-vous que le premier journal imprimé en Tunisie était en langue italienne ?    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Les nouvelles procédures douanières créent des pénuries    Sur les pas de Merkel: Armin Laschet président de la CDU en Allemagne    Bruits et chuchotements    La complainte de l'Acropolium    La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 11 - 2020

Les projets public-privé ont des avantages sur la stimulation de la vie socioéconomique dans les régions intérieures. Ainsi, ces projets peuvent générer des postes d'emploi dans diverses spécialités. Mais à l'heure actuelle, le nombre de tels projets n'est pas important pour diverses raisons, dont celles qui concernent le manque de liquidités. En fait, de nombreux projets entrent dans le cadre de cette approche qui a fait ses preuves dans les économies des pays développés. Pour pouvoir réussir le partenariat public-privé, il est nécessaire d'avoir un noyau dur d'entreprises privées qui ont réalisé des résultats positifs depuis des années et qui sont immunisées contre les chocs économiques.
Or, à l'heure du Covid-19, plusieurs entreprises tunisiennes, même parmi les plus grandes, ne sont pas en mesure de poursuivre leur activité à un rythme soutenu. Le partenariat public-privé peut concerner plusieurs secteurs, dont celui du bâtiment et des travaux publics, des télécommunications, des archives, du transport et de la formation professionnelle et supérieure. Une stratégie bien ficelée est nécessaire pour concrétiser à moyen et long terme des projets impliquant l'Etat et les promoteurs privés conformément à des cahiers des charges élaborés à cette fin. A la faveur d'une telle stratégie, l'Etat aura une idée claire sur le nombre et la nature des projets à réaliser, leur valeur financière et leur impact sur la vie socioéconomique de la région.
Dans le cadre de ce travail de partenariat, l'Etat peut fournir le terrain dans lequel sera construit le projet qui sera réalisé et géré par une société privée. Outre l'infrastructure de base, il est préférable que ledit projet soit caractérisé par une valeur ajoutée élevée, adaptée aux besoins de l'économie nationale. Vu l'exiguïté du marché local, le projet pourrait être destiné totalement ou partiellement aux exportations pour réaliser un chiffre d'affaires élevé. Les compétences tunisiennes dans les différentes spécialités, formées dans des institutions tunisiennes ou étrangères, attendent, de nos jours, de vraies opportunités professionnelles pour pouvoir mettre à profit leur savoir-faire. Mais en l'absence de postes d'emploi dans les entreprises, ces jeunes sont obligés de rester au chômage pendent des années ou d'aller tenter leurs chances dans un secteur qui ne correspond pas à leur profil. Pourtant, les projets public-privé qui tardent à venir peuvent constituer une solution pertinente pour ces jeunes. En attendant de trouver les financements nécessaires destinés à ces projets, il est possible de commercer par exécuter de petits travaux dans l'intérêt général comme ceux qui concernent les municipalités et certains départements ministériels pour valoriser les compétences de ces jeunes et leur offrir un environnement de travail stimulant et compétitif. Ainsi, il est possible d'effectuer des travaux dans divers domaines en faisant appel à un nombre de jeunes qualifiés pour la gestion de projets divers identifiés par l'Etat pour la période à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.