La dette publique est passée de 25 à 106 milliards de dinars en 2022, selon Mohamed Salah Souilem    Mziou : le président doit interdire par décret les poursuites de civils devant les tribunaux militaires    Entreprises citoyennes et gouvernance locale : Le grand défi de Saïed    Kristalina Georgieva : les négociations avec la Tunisie ont atteint un stade avancé    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    Tunisie-Accidents: 11 morts et 372 blessés en 24h    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Tunisie : Retour à la normale pour les prix de la viande de volaille ?    Manifestation sportive de sensibilisation aux avantages du dépistage précoce du cancer du sein : 20.000 nouveaux cas au cours de l'année 2020-2021    Services de proximité : Séparer le bon grain de l'ivraie    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale, pour la 4e semaine d'affilée    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Ils ont dit…    Contrepoint | Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?    27 500 tonnes de blé ukrainien sont en route vers la Tunisie    Législatives en Tunisie: Vers une Assemblée atypique    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Météo du mardi 4 octobre 2022    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'Académie française de médecine    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    DECES : Leïla DEHAIMI    Des héros anonymes    Ambition Africa : renforcer les liens économiques et commerciaux avec l'Afrique    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Scandale des déchets italiens : La réexportation tarde à venir !
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 12 - 2020

Le ministère public à Sousse a placé en garde à vue 12 personnes impliquées dans l'affaire des déchets importés d'Italie.
Dix autres personnes ont été entendues par le procureur, alors que le propriétaire de la société importatrice de ces déchets « SOREPLAST » est recherché, selon le premier vice-président du Tribunal de première instance de Sousse, Jabeur Ghenimi.
Parmi les personnes arrêtées, entre samedi et dimanche derniers, figurent deux anciens ministres de l'Environnement dont Mustapha Aroui, son chef de cabinet, deux directeurs de l'Agence nationale de gestion des déchets (ANGED), deux autres directeurs à l'Agence nationale pour la protection de l'environnement (ANPE), un cadre de la douane, le propriétaire d'un laboratoire privé, un transitaire et un agent de la poste.
Suite à cette affaire, la présidence du gouvernement a démis , dimanche, le ministre des Affaires Locales et de l'Environnement, Mustapha Aroui de ses fonctions, et précédemment, le directeur général de l'ANGED, sans pour autant apporter des précisions sur les motifs.
L'article 8 de la Convention de Bâle sur le Contrôle des Mouvements Transfrontières de Déchets Dangereux et de leur élimination fixe les délais de réexportation de ces déchets à 90 jours, à compter du moment où l'Etat concerné a informé l'Etat d'exportation et le Secrétariat », or, un mois seulement nous sépare aujourd'hui de la date butoir.
Face à cette situation, l'agence TAP a tenté vainement de contacter l'ambassade d'Italie en Tunisie afin de s'assurer de la véracité de l'information selon laquelle la Tunisie aurait formulé une demande officielle à l'Italie pour lui réexporter les déchets. Il en est de même pour le cabinet de la présidence du gouvernement.
Pour rappel, ce scandale, dévoilé, suite à une enquête d'investigation diffusée sur une chaîne de télévision privée, le 02 novembre 2020, porte sur un marché d'importation de 120 mille tonnes de déchets par an vers la Tunisie, conclu entre la société tunisienne totalement exportatrice « SOREPLAST » et la société italienne « SRA Compania ».
Selon le Contrôle Général des finances (CGF) qui a été auditionné, le 14 décembre dernier, par la commission parlementaire de la Réforme administrative, au sujet de ce dossier, le marché conclu entre les deux sociétés italienne et tunisienne est estimé à 20 millions de dinars.
À en croire le député du Courant Démocratique relevant de la circonscription d'Italie, Mejdi Kerbai qui suit cette affaire de près, les autorités italiennes n'ont reçu aucune demande de leurs homologues tunisiens afin de réexporter ces déchets vers leur pays d'origine, et ce, jusqu'à la date du vendredi 18 décembre dernier.
En contrepartie, un responsable au sein du ministère de l'Environnement a assuré jeudi, dans le journal de 20h00 de la TV tunisienne, que son département a adressé une correspondance aux autorités italiennes, au sujet de cette affaire.
Or, selon le député, cette correspondance ne peut en aucun cas remplacer une demande officielle, déplorant, dans une déclaration à l'agence TAP, le manque de sérieux accordé à ce dossier.
Et d'ajouter qu'un député italien au parlement européen a déjà adressé une correspondance au ministre des Affaires Locales et de l'Environnement, Mustapha Aroui afin de lui proposer son aide pour résoudre cette affaire, sauf qu'il a reçu une réponse tardive, dans laquelle, il lui a indiqué que sa correspondance avait été transférée au ministère des Affaires Etrangères, étant donné, que c'est le seul organisme habilité à lui répondre.
Ce dossier a suscité la polémique de plusieurs organisations environnementales qui sont allées jusqu'à qualifier cette affaire de « terrorisme environnemental » qui porte atteinte à la souveraineté de la sécurité nationale.
Ces organisations ont même menacé de saisir la Cour Internationale de Justice et la Cour Européenne des Droits de l'Homme, concernant l'affaire des déchets importés d'Italie.
Malgré les appels incessants de la société civile appelant à trouver une issue à cette affaire, aucune mesure concrète n'a été jusque là prise pour reexporter ces dechets vers leur pays d'origine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.