Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Monde-Daily brief du 03 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Les Ukrainiens prouvent qu'ils peuvent repousser les russes, dit OTAN    Interception de 44 migrants subsahariens au large de la Tunisie    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Béja: Suspension des cours suite à l'agression d'une enseignante [Vidéo]    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    10 blessés dans un accident de la route à Kasserine [Vidéo+Photos]    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Noureddine Taboubi : pour lever la compensation, il faut un Smig d'au moins mille dinars !    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Classement WTA : Ons Jabeur dauphine, Kontaveit 3e, et Sherif revient dans le Top 50    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Express    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le mercato, encore des lacunes
En marge de l'affaire Chehoudi
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 08 - 2010

Nos clubs savent-ils vendre et acheter ? Savent-ils prévoir des sorties à leurs joueurs ? Les traditions
du mercato ne sont pas encore ancrées
L'affaire Lamjed Chehoudi, qui a opposé le CAB à l'ESS, vient de connaître un épilogue «heureux» avec un compromis trouvé entre les deux protagonistes. Les Etoilés vont payer une somme plus élevée que celle prévue comme clause de résiliation. Entre-temps, et pendant trois semaines, les responsables des deux clubs ont tout fait pour ne pas résoudre le problème : des accusations croisées, des lectures personnifiées des règlements et une procédure déclenchée auprès de la FTF et de la commission d'appel. Le plus beau est que Chehoudi a joué deux matches officiels sous les couleurs de l'Etoile ! Fallait-il tout ce temps perdu pour arriver à un «arrangement financier» ? Entre les clauses floues du contrat et l'intransigeance des deux parties au début, on voit bien que cette affaire Chehoudi est une énième preuve de la fragilité du mercato tunisien. Sept ans après la mise en place d'un marché de transferts où il y a libre circulation des joueurs en fin de contrat, nous sommes encore (et presque) au même constat: les clubs tunisiens n'ont pas acquis les talents du savoir-acheter et du savoir- vendre. Nous sommes encore obligés de dénoncer des transactions hâtives, personnifiées, qui n'ont rien à voir avec l'intérêt des clubs et des joueurs eux-mêmes.
Même les grands clubs (les mieux lotis) tombent souvent dans la facilité et optent pour des joueurs étrangers et tunisiens dont ils n'ont pas vraiment besoin. Mais que faire pour contenter un public qui aime les recrutements, et que faire pour alimenter les caisses vides et pour payer les dettes du club?
Nous revenons à cette affaire Chehoudi pour relever cette nuance dans le contrat du joueur: une clause de résiliation pas très claire qui a ouvert la porte à un litige fracassant. Et si le CAB, l'ESS et Chehoudi se mettaient à table pour trouver une solution satisfaisante pour tout le monde ? On a encore l'affaire concernant Essifi, lequel a résilié son contrat avec l'USM, puis s'est trouvé au milieu d'une double affaire : la première face à son ancien club, et la seconde face à son nouveau club qui doute d'une ancienne blessure. Résultat, le joueur est encore en «stand -by» (le transfert a été bloqué temporairement), alors qu'il était présenté dans le point de presse du président du CA !
Mal conseillés
La déferlante des intermédiaires n'aura pas permis d'assainir le marché des transferts. Nous voyons encore des transactions ratées, des joueurs qui atterrissent n'importe comment dans des clubs qui finissent par leur refuser les émoluments.
Ce qui est remarquable encore, c'est que les dirigeants sont mal conseillés.
Au lieu de cibler des transactions utiles et de détecter les joueurs dont ils ont vraiment besoin, ils préfèrent aller dans tous les sens. Des acquisitions qui exigent des moyens financiers élevés, c'est le scénario habituel. L'inflation dans les transferts est le fait marquant. On aime attiser les surenchères, on aime acheter au prix fort, quitte à s'endetter. Nous avons encore beaucoup à faire pour faciliter les transferts et surtout pour mettre fin à toutes ces fausses polémiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.