Hamma Hammami : « Le mouvement Ennahdha est le seul responsable de la crise que connait le pays »    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    Ahlam Belhaj : « La menace d'une année blanche est réelle dans les facultés de médecine »    Saied à Kairouan pour s'informer des préparatifs en cours pour la réalisation du projet de la cité médicale des Aghlabides    Rached Ghannouchi fait passer un message à ses partisans    Hichem Mechichi garde espoir...    Ghannnouchi appelle partis et forces politiques au dialogue    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    AIL : 1194 contrats de leasing reportés sous l'effet Covid hausse des produits de leasing    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Covid-19 : Baisse de la pression sur les lits de réanimation et d'oxygène à l'hôpital de La Rabta    Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    Billet: Un univers déconnecté    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    CS Sfaxien : Moncef Khemakhem réélu à la tête du club    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 01 - 2021

«Les trois mystiques» a souffert d'une mauvaise qualité de l'image, mais aussi des prises de vues qui ne mettaient aucunement en valeur ni le travail des danseurs, leurs mouvements sur scène ni la scénographie.
Après une brève période de répit où les salles de cinéma, les théâtres et autres espaces ont rouvert leurs portes, nous revoilà à la case départ avec l'arrêt des activités artistiques qui se poursuivra jusqu'au 24 janvier. Encore une fois, le secteur de la culture est celui qui est le plus touché par ces mesures sanitaires, pourtant, ça a été celui qui a prouvé le plus sa capacité à s'adapter et à respecter le protocole sanitaire comme en témoignent la dernière édition des JCC mais aussi la réouverture des salles de cinéma qui s'en est suivie et la louable discipline dont ont fait preuve les organisateurs et le public.
Le digital s'impose encore comme une alternative, un substitut, un espace de diffusion et même de production qui permet de continuer à accéder à l'art, à le rendre consommable et accessible. On organise des concerts en live streaming, on rend accessible la vision de films, on diffuse d'anciennes productions théâtrales et autres spectacles. Chez nous, cela va plus dans le sens de la diffusion avec des productions pas toujours adaptées pour le format numérique, surtout en ce qui concerne les arts de la scène et du spectacle. Cela peut parfois nuire même à l'œuvre présentée et altérer sa qualité esthétique. Ce fut le cas lors du programme spécial de mini-concert proposé les 15, 16 et 17 janvier par le Théâtre de l'Opéra de Tunis sur sa page Facebook et sa chaîne Youtube, avec la diffusion en live streaming de deux concerts, un premier signé par les musiciens de l'Orchestre symphonique tunisien et «Awtar Achkha» de l'Orchestre national tunisien, ainsi que le spectacle «Les Trois Mystiques» du Nouveau ballet de danse tunisienne.
Ce dernier spectacle de danse, que l'on a pu voir le dimanche 17 janvier, a malheureusement souffert par cela. Signé par Karim Touwayma et interprété par les danseurs du Nouveau ballet de la danse tunisienne du Pôle Ballet et arts chorégraphiques, «Les trois mystiques» conte trois histoires (trois tableaux), celle des fils d'un «Boussaadia» qui cherche en vain sa fille Saadia enlevée, l'histoire d'un «Akacha», un mystique dont la bravoure et la force surhumaine font briser les chaînes de l'oppression dans un mouvement de corps déliés qui se mélange aux effluves d'encens et d'authenticité. Et celle du Cheikh « Marnikh » et son penchant pour les grandes tablées. Le cheikh, dont la générosité rallume les lumières du cœur et qui aime s'attabler autour de banquets faits de bons plats qui émoustillent ses papilles et celles des petites gens, pauvres et sans abris, qu'il reçoit quotidiennement.
Un travail sur le patrimoine immatériel, la mémoire collective avec une approche scénique et scénographique contemporaine (musique électronique, mapping, projection de lumière). Diffusé vers 21h00 sur la chaîne youtube, « Les trois mystiques » a souffert d'une mauvaise qualité de l'image, mais aussi des prises de vue qui ne mettaient aucunement en valeur ni le travail des danseurs, leurs mouvements sur scène ni la scénographie. Abritée vraisemblablement par le somptueux Palais du Baron d'Erlanger à Sidi Bou Saïd (Ennajema Ezzahra), la pièce chorégraphique n'a pas été filmée avec le recul nécessaire, pas très permis il faut le dire vu le choix du lieu (la pièce centrale de la bâtisse). A la place, on a eu droit à un enchaînement décousu filmé sous une multitude d'angles qui ne permettait pas de suivre l'évolution de la chorégraphie. En attendant de renouer de nouveau avec la scène et l'aspect vivant des spectacles, il est important de savoir profiter des avantages du digital pour le mettre au service des créations. Car le format digital quand il est bien maîtrisé, bien réfléchi en termes de forme, de durée, cela peut intéresser le public en temps pandémiques et en dehors aussi pour se positionner comme un outil de production et de diffusion complémentaire qui peut servir et la forme et le fond de l'œuvre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.