Tunisie-Variant britannique: Le nombre de contaminations s'élève à 5    En Vidéo: Advans sensibilise ses micro-entrepreneurs à l'utilisation les canaux digitaux    La justice Française a refusé d'expulser Belhassen Trabelsi à cause de Sihem Ben Sedrine, selon Jeune Afrique    Le porteur du variant britannique du Coronavirus a été contaminé en...    Transition de l'économie digitale | Digitalisation des entreprises – régions intérieures : encore un effort...    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 03 Mars 2021 à 11H00    Impact de la dégradation de la note souveraine sur les IDE, le financement, les banques et les entreprises    Transition de l'économie digitale | Menace et opportunité    Ils ont dit    Ons Jabeur – Karolina Pliskova : sur quelle chaîne voir le match ?    beIN SPORTS, tout savoir sur les nouvelles formules    Tunisie: La Haica suspend pour une semaine l'émission d'Amine Gara    MEMOIRE : Abdelhafidh SADDAM    Gammoudi : Une plainte a été déposée dans le cadre de la falsification de l'IVD du rapport sur la BFT    La grève de deux jours s'est transformée en sit-in ouvert : Les jeunes médecins engagent un bras de fer avec le gouvernement    Exposition 3en1 "Hommage aux légendes" de Zenjebil au Café Culturel Liber'Thé    Tunisie: Le FMI réitère l'appel à établir un programme de réforme économique globale    Exposition «La cité, art & urbanisme » à l'IHEC : Cibler la vie estudiantine    La BAD veut ériger l'industrie pharmaceutique tunisienne en pôle régional dans ce domaine    Allemagne : Schalke nomme son cinquième entraîneur cette saison    Ouverture de l'inscription pour les entreprises impactées par la Covid-19    La défense de Nabil Karoui demande un report d'audience    Judo | En prévision des J.O. de Tokyo : Nihel Cheikhrouhou au Grand Slam de Tachkent    JSK : Faux pas interdit    CAN U20 | La Tunisie éliminée par l'Ouganda : La déroute… !    Pendant que les politiciens se déchirent, les obscurantistes sévissent dans les écoles !    Tunisie-Oussama Khlifi : L'équipe gouvernementale n'était pas homogène    Coronavirus : 25 décès et 562 nouvelles contaminations enregistrés le 1er mars 2021    Météo | Températures en légère baisse    Tunisie [Vidéo]: Sit-in ouvert de la présidente de Comité de propreté au bureau du maire à Sfax    Un décret gouvernemental inédit pour le cas Olfa Hamdi    Mustapha Kamel Nabli: Feuille de route pour un dialogue national réussi    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Programme TV du mardi 02 mars    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 01 - 2021

La Tunisie et le Maroc ont été classés meilleurs pays de l'Afrique du nord en terme d'utilisation des outils digitaux à des fins économiques, révèle un rapport publié, cette semaine, par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
Selon ce rapport intitulé » Dynamiques du développement en Afrique 2021 : transformation digitale et qualité de l'emploi « , 57 % des entreprises, en Tunisie et au Maroc, disposent d'un site Internet, avec un potentiel en termes de marketing et de clientèle très large.
Ce taux est de 47 % pour les petites entreprises, 67 % pour les moyennes entreprises et 80 % pour les grandes entreprises. Contrairement aux autres pays, plus de la moitié des petites entreprises au Maroc et en Tunisie possède un site Internet, mettant ainsi en évidence une forte dynamique de digitalisation, constate le même rapport qui a été menée en collaboration avec la Commission de l'Union africaine.
Même si le rapport fait état d'une évolution rapide du commerce électronique en Afrique du nord durant la période 2005-17, il n'en demeure pas moins qu'il déplore l'insuffisance de paiements dématérialisés et des moyens de transport de marchandises efficaces.
Il est par conséquent impératif pour les banques de mettre à disposition des moyens de paiements dématérialisés afin d'impulser l'e-commerce et favoriser la création d'emplois. D'autre part, des investissements complémentaires seront également indispensables dans les infrastructures de transport, afin de faciliter l'acheminement des colis des vendeurs aux acheteurs, recommande le rapport.
Le faible niveau de l'e-commerce et des services livrables, en relation avec l'insuffisance de startups actives, montre que l'Afrique du Nord ne parvient pas encore à réellement tirer parti de la digitalisation pour dynamiser l'emploi, estime la même source.
En effet, la région reste caractérisée par un faible développement des startups, réparties de façon inégale au sein des pays et entre eux. Ainsi, en Egypte, seules 92 start-ups ont pu lever plus de 100 000 USD entre 2011 et 2020. Pour la Tunisie, le Maroc et l'Algérie, se sont respectivement, 13, 13 et et 3 startups. L'impact des startups sur l'emploi reste par ailleurs limité sur le plan spatial, en raison de leur localisation dans les centres urbains. Cette concentration, en relation avec les inégalités spatiales d'accès à Internet, met en évidence la nécessité d'améliorer non seulement le cadre institutionnel pour le développement des startups, mais également leur extension à d'autres villes.
S'agissant des startups spécialisées en fintech, le rapport révèle que l'Egypte, le Maroc et, dans une moindre mesure, la Tunisie sont les trois pays où ces startups sont les plus présentes, en raison d'un écosystème favorable caractérisé par un soutien gouvernemental important, d'une bonne implication du secteur privé et de niveaux d'éducation satisfaisants.
Pour renforcer la présence des fintech dans la région, le rapport appelle les décideurs à appuyer les efforts d'investissement en TIC à travers des mécanismes » accélérateurs » appuyant les programmes de développement des startupeurs, mais aussi via des politiques incitatives au profit des importateurs et/ou producteurs des équipements high tech.
En outre, le secteur public doit s'associer au secteur privé pour appuyer le potentiel de demande pour les fintech, ce qui libère les initiatives, stimule l'offre et renforce l'emploi des jeunes. Enfin, les gouvernements sont appelés à accorder plus d'importance au partenariat entre les institutions de microfinance et les opérateurs de téléphonie mobile, d'une part, mais aussi et surtout entre ces mêmes institutions financières et les prestataires de services financiers digitaux, d'autre part.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.