Kaïs Saïed envoie balader les Tunisiens    Les eurodéputés soutiennent un retour à l'ordre constitutionnel en Tunisie    Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Démarrage des travaux de FITA 2022 : L'Afrique à l'épreuve des incertitudes    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Jeunes dans les quartiers populaires : Gare à la marginalisation !    Express    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    Sadok Belaïd : les réunions du comité consultatif des Affaires juridiques se dérouleront sans quorum    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    USBG : Sans illusions !    CA : Le regard vers l'avenir    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Tunisie : Swagg Man écope de 3 ans de prison    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Décharge de Borj Chakir : Aucune solution en vue...
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 02 - 2021

Une unité de recyclage de déchets a été créée à la décharge contrôlée de Borj Chakir. Cependant, un blocage total a été constaté dans la collecte des déchets auprès de 38 communes. Suite à ce blocage, une décision a été prise en 2019 pour la fermeture et l'arrêt total des activités de la décharge dans un délai de deux ans. La date limite devra échoir au cours du mois de juin 2021.
La décharge de Borj Chakir se situe à Sidi Hassine, à 8 km de Tunis. Répartie sur une superficie de 50 hectares, elle utilise la méthode d'enfouissement des déchets dans une superficie totale de 80 hectares. La décharge reçoit chaque jour, entre 2.700 et 3.000 tonnes de déchets ménagers de 38 communes. La hauteur des dunes de déchets est de la moyenne de quatre mètres et quatre mètres de profondeur d'enfouissement, tandis que la profondeur de la nappe phréatique d'eau est entre 12 et 15 mètres. La quantité de liquide issue des déchets est collectée dans 12 bassins de lixiviats avec sept bassins d'enfouissement de déchets.
Dans ce contexte, Mme Sana Tlili, présidente de la commission de la propreté et la protection de l'environnement à la municipalité de Tunis, a révélé que le 4 juin 2019, il y a eu un incendie, éteint après trois jours. Par la suite, un blocage total dans le cycle de collecte des déchets a été observé auprès des 38 communes. Vu l'entassement à ciel ouvert des déchets à caractère organique qui dégagent un gaz combustible, l'incendie a été déclenché sous l'effet du méthane.
Suspension du contrat
Le 8 juin 2019, une réunion s'est tenue au siège du gouvernorat de Tunis. Mme Tlili a ajouté que, suite à cette réunion, une décision a été prise pour la fermeture et l'arrêt total des activités de la décharge dans un délai de deux ans. La date limite devra échoir au cours du mois de juin 2021. Elle a lancé un appel à entreprendre tous les travaux nécessaires pour le réaménagement du site, en créant une unité de recyclage de déchets. Par la suite, l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged) a suspendu le contrat de la Société d'exploitation et de gestion des ouvrages et réseaux (Segor ), qui gère la décharge en ce moment. Cette décision a déclenché une grève chez les ouvriers et les agents qui travaillent dans la décharge, qui compte 70 personnes. Le problème, c'est que ces agents sont liés directement par un contrat de travail avec la société «Segor».
L'arrêt des activités de ladite société dans la décharge a entraîné le chômage de ses agents, d'autant plus que le matériel et les engins nécessaires ne sont pas disponibles.
Maintien des procédures de l'arrêt
Au cours des mois de juillet et août 2019, l'Agence municipale de service environnemental (Amse) s'est chargée de la gestion de la décharge et, depuis septembre 2019, Ecoti, société privée écologique tuniso-italienne, a pris la relève. Le 15 février 2020, une autre réunion de maintien des procédures de l'arrêt des activités de la décharge a été tenue.
Mais malheureusement, le 16 juillet 2020, une chute de la dune de déchets dans le casier 7, plein de lixiviat, a généré une fuite énorme du liquide vers l'extérieur de la décharge. Cet incident a provoqué la colère de la société civile.
Les deux ans prévus comme délai pour la suspension de l'activité de la décharge contrôlée de Borj Chakir sont presque achevés. Le mois de juin 2021 s'approche et aucune solution n'est en vue, a conclu la présidente de la commission de la propreté et la protection de l'environnement à la municipalité de Tunis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.