Tunisie: Le maire du Kram interdit la commercialisation des produits israéliens    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Allemagne    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    La Tunisie poursuit ses contacts pour une mobilisation internationale en faveur de la cause palestinienne    La Tunisie n'a pas sollicité une restructuration ou un allégement de sa dette    Tunisie – Sousse : Pas de décès au covid durant le jour de l'Aïd    Fathi Laayouni interdit la vente de produits israéliens dans la commune du Kram    Hichem Mechichi : La lutte contre la cybercriminalité, un des défis majeurs pour notre pays    Covid-19 | 34 décès et 457 nouvelles contaminations recensés le 13 mai    « La Tunisie n'a pas présenté une demande pour bénéficier du cadre commun du traitement de la dette des pays pauvres »    VIDEO : Afflux de centaines de jordaniens vers la frontière avec la Palestine    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    La Tunisie en crise : La diaspora vole à son secours    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    SNCFT : Reprise, à partir de vendredi, du trafic ferroviaire desservant les grandes lignes    Sonede - Un sabotage à l'origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable    Israël abat un palestinien qui allait commettre une attaque au couteau    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Hafedh Zouari : L'échange de vœux de l'Aïd entre les trois présidences est un message positif    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Vrai ou faux Docteur Louzir ?    Origines du Covid-19 : l'hypothèse de l'accident de laboratoire écartée à tort ?    Washington fait appel à l'Egypte et la Tunisie pour désamorcer la crise en Palestine    Mechichi se rend à la salle centrale des opérations au ministère de l'Intérieur    Banque mondiale : Hausse de 2,5% des transferts d'argent vers la Tunisie en 2020    Expatriés : Aissa Laidouni élu joueur de l'année en Hongrie    Le chef du gouvernement annonce une série de mesures au profit des victimes de la pandémie    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Coupe de Tunisie : on connaît la date du tirage au sort    La récolte de blé 2021 sera meilleure que la précédente, dixit Kraïem    Football : Programme TV de ce jeudi 13 mai 2021    Palestine - Israël: Le fer et par le feu    Chedli Klibi : un an déjà    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Foot-Europe: le programme du jour    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Surpopulation carcérale, torture et risques de contamination par la Covid-19 | Jamel Msallem, président de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), à La Presse : «Les conditions de détention dans les prisons tunisiennes sont illégales»
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 04 - 2021

Evoquant la situation dans les prisons, Jamel Msallem confirme que «les conditions d'emprisonnement sont contraires à la loi et aux normes internationales», mettant en garde contre le fait que «l'encombrement est générateur de violence dans les prisons tunisiennes».
La question des conditions de détention dans les prisons et centres d'arrestation a toujours posé problème en Tunisie. Entre surpopulation carcérale, cas de torture et de violence, risques de contamination par le coronavirus et autres, dans certaines prisons tunisiennes, les détenus font face à tous les risques.
Le président de l'Instance nationale pour la prévention de la torture (Inpr), Fathi Jarray, a reconnu le constat. Lors d'une séance d'audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), il a affirmé que «les conditions de détention en Tunisie ne sont pas conformes aux normes internationales et vont à l'encontre des droits des détenus, prévus par les lois en Tunisie».
Jarray pointe du doigt la question de l'encombrement dans les prisons, ajoutant que la plupart des établissements pénitentiaires, à l'exception de la prison des femmes de La Manouba, souffrent de surpopulation carcérale. «L'instance a effectué des visites inopinées dans les lieux de privation de liberté dont les prisons, les centres de détention, les centres sociaux et les centres pour les migrants», a-t-il souligné, assurant que l'Instance a observé elle-même des dépassements commis à l'encontre des détenus.
Au fait, la question de surpopulation carcérale est le principal dilemme auquel font face les établissements pénitentiaires en Tunisie. Selon les dernières statistiques publiées par le ministère de la Justice, le taux d'encombrement est estimé à 114% et avait atteint par le passé 180%. Censées abriter 19.382 détenus, les prisons tunisiennes en contiennent 22.964, environ 13.000 prévenus et 9.000 condamnés. Sauf que des rapports élaborés par plusieurs associations font observer que dans certains établissements le taux d'encombrement est estimé à 300%. Une situation inimaginable.
Contacté par La Presse, le président de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (Ltdh), Jamel Msallem, confirme les déclarations de Fathi Jarray. Pour lui, non seulement ces conditions ne sont pas conformes aux normes nationales, mais aussi à la loi tunisienne. «On a remarqué, notamment à l'issue des arrestations sur fond des protestations de janvier et février, qu'en Tunisie, les conditions de détention font fi de l'article 5 de la loi portant organisation des prisons et des centres de détention».
Il affirme dans ce sens que ces derniers mois, la Ligue a reçu 777 plaintes pour violation des droits des détenus et des prisonniers, appelant le gouvernement et les ministères de l'Intérieur et de la Justice à prendre les mesures nécessaires à même de mettre fin à ces dépassements.
Evoquant la situation des prisons, Jamel Msallem confirme que les conditions d'emprisonnement sont contraires à la loi et aux normes internationales, mettant en garde contre le fait que l'encombrement est générateur de violence dans nos prisons».
L'encombrement dans les prisons tunisiennes est encore plus alarmant, compte tenu de la crise sanitaire que traverse le pays. Pour éviter la dégradation de la situation épidémiologique dans les prisons, l'administration pénitentiaire a mis en place une batterie de mesures préventives, à l'instar de la distribution de moyens de protection, l'isolation des détenus les plus fragiles, la suspension des visites et des activités au sein des prisons. Récemment, la campagne de vaccination dans les prisons tunisiennes a démarré pour appuyer davantage ces efforts visant à limiter la propagation du coronavirus dans les établissements pénitentiaires. Cette campagne a démarré avec la vaccination de 500 détenus à la prison de Mornaguia faisant partie de la tranche d'âge 60 – 75 ans et ceux souffrant de maladies chroniques.
Cas de torture et décès suspects
Outre le problème de la surpopulation carcérale, les rapports de la société civile pointent également des actes de torture, de violence et de viol commis sous silence radio dans les prisons. En effet, ces pratiques, même si elles sont, selon les autorités, isolées font toujours régner la peur dans les prisons.
Récemment, un jeune détenu à Monastir a été sauvagement torturé, ce qui a conduit à l'ablation de l'un de ses testicules. Le parquet avait décidé d'ouvrir une enquête pour «torture entraînant l'ablation d'un organe humain», mais ces cas de torture et de violence extrême à l'égard des détenus sont pratiqués sous le couvert de l'impunité.
Il y a quelques semaines, un jeune diabétique ayant transgressé les dispositions du couvre-feu à Sfax a été arrêté et emprisonné, sauf qu'après avoir passé une nuit en détention, il est décédé dans des circonstances suspectes. Selon sa famille et son avocat, le jeune a été privé de ses doses d'insuline, il est décédé d'une hyperglycémie. Un autre cas de décès dans nos prisons qui avait suscité un grand débat autour des conditions de détention, mais qui est malheureusement resté sans réponses.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.