Signature d'un accord entre Syphax Airlines et TUI Russia pour le transport de 50.000 touristes depuis la Russie vers la Tunisie    Ounaies : Il ne faut pas prendre négativement la séance du Congrès US à propos de la Tunisie    Ministre du Tourisme-fête du Mouled: Le festival sera un événement d'envergure internationale    Amel Moussa dénonce la cyberviolence exercée à l'encontre des femmes    Bir Bouregba: Taoufik Charfeddine se rend au siège de l'unité spéciale de la Garde nationale    Mohamed Ali Boughdiri : Il ne faut pas avoir peur du retour de la dictature en Tunisie    Classement WTA : Ons Jabeur se hisse à la 8ème place mondiale    Foot Tunisien – le Bilan de nos expatriés    Samir Dilou : Je rêve d'un parti politique composé de jeunes et présidé par une femme    Yassine Ayari exprime son entière solidarité avec Moncef Marzouki et Ahmed Nejib Chebbi    Tennis – Classement ATP : Malek Jaziri 297e mondial    Foot Européen – Programme TV des matches de lundi (HT)    Le certificat de vaccination bientôt obligatoire pour accéder à certains espaces ?    Accès gratuit aux monuments historiques à l'occasion de la fête du Mouled    Dr Reinincke à la tête du German Orient Institute    Bilan - Covid-19 : 133 nouveaux cas et trois décès le 16 octobre    Le ministère du commerce lance un programme de contrôle du secteur des fruits et légumes    Commerce : Hausse de 50% des infractions économiques relevées au mois de septembre 2021    Tunisie : Augmentation, en septembre, du prix de la production du poulet de chair    Signature d'une convention de partenariat entre Fipa Tunisia et Novation City    Sfax-Campagne d'information [VIDEO] : L'équipe de Kais Saied passe à l'action    Reprise de la ligne Tunis-Tozeur-Tunis    Deux fonctionnaires de la délégation régionale de l'Education placés en détention    26% des convoqués se sont présentés aux centres de vaccination, le 16 octobre    Reprise de la distribution de l'huile végétale subventionnée à partir du 19 octobre    Montpellier – Lens : Où regarder le match en direct et live streaming ?    QNB participe à la campagne de sensibilisation à l'importance du dépistage précoce pour prévenir le cancer du sein    Riadh Zghal - Tunisie: Où va le processus de la transition démocratique ?    Octobre rose : Campagne de sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein à Sidi Bouzid    Ons Jabeur s'incline face à Paula Badosa Gibert    Lyon vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    Concours "Aux cœurs des mots" : aucun officiel Tunisien ne s'est manifesté pour recevoir le prix !    La Télévision nationale ne transmettra pas les rencontres de la première journée du championnat    Moncef Marzouki confond Khaled Mechaal et Ismaïl Haniyeh!    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Les membres du Grand Jury des JCC    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Secousse sismique à Gabès    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Situation précaire des ouvrières agricoles : Entassées comme du bétail !
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 05 - 2021

Maher Khelifi, fondateur du projet Ahmini pour une meilleure couverture sociale des femmes rurales, dévoile les quatre vérités et brise les tabous. Il y a notamment urgence d'intégrer les intermédiaires du transport dans un circuit organisé.
Depuis le temps que l'on tire la sonnette d'alarme sur les conditions de travail précaires des femmes rurales et particulièrement celles en partance vers les champs, la situation sur le terrain n'a pas trop changé, sans empirer du reste. Les femmes agricoles continuent d'être transportées comme du bétail à travers champs et dans la campagne. Parfois entassées par groupe de sept à huit à l'arrière d'un camion destiné au transport des marchandises, elles risquent chaque jour de perdre la vie sur la route. Alors que les choses ont évolué favorablement, ces deux dernières années avec Ahmini, plateforme récente qui permet de faciliter l'affiliation des femmes rurales au système de couverture sociale et sanitaire et contribuer à faciliter le paiement des cotisations à distance en vue de rectifier le tir. Tout n'est pas encore gagné, côté transport. Loin s'en faut !
A ce sujet, Maher Khelifi, directeur du projet, relate les nombreuses entraves et obstacles relevés avec «l'administration tunisienne et sa bureaucratie» qui opèrent dans un cadre qui ne peut nullement favoriser l'amélioration des conditions générales d'activité des femmes agricoles. Toutefois, il transmet une satisfaction du devoir accompli à son niveau et escompte faire plus à condition qu'on suive ses recommandations. «L'impact sur la vie quotidienne de la femme rurale a évolué avec l'émergence des applications technologiques et l'innovation technique à travers le développement de l'assurance privé et la micro-assurance en 2021».
Protéger une catégorie vulnérable
Khelifi assure que le nouveau programme contient le même «process clientèle» que celui de l'application Ahmini et obéit aux mêmes critères d'éligibilité. Il affirme qu'une femme agricole qui subit une blessure physique disposera désormais, à travers ce projet, d'une bourse allant jusqu'à dix-huit mois de salaire en réparation du préjudice subi. Un agrément qu'il a obtenu de haute lutte, permettant au programme dénommé «a7mini assurances» d'entrer en vigueur le 1er septembre 2021.
Les obstacles administratifs qu'il relate ont un impact indirect sur la vie quotidienne des femmes rurales. Si bien qu'une enquête a été menée pour évaluer les besoins en assurance sociale qui se résument en trois volets : accidents de travail, de la route et invalidité. Maher Khelifi, qui a fait des révélations dans les médias, arguant qu'une femme agricole perçoit l'équivalent d'une dizaine de dinars à tout casser, pour un travail journalier aussi pénible soit-il, n'en tait pas mot et rajoute une couche pour décrire le désastre : «Il y a 425 femmes invalides recensées sur les quatre dernières années qui ont dû arrêter leur activité. Si elles ne travaillent pas, elles mourront de faim elles et leur familles !». Il y a une responsabilité de l'Etat qui, de toute évidence, ne trouve aucune solution pour arrêter l'hémorragie.
Bien qu'elles risquent leur vie en se rendant aux champs, transportées «comme du bétail», les ouvrières agricoles semblent «condamnées» à se taire car les chauffeurs, qui assurent leur transport dans des conditions catastrophiques sont, dans leur grande majorité, des proches de leur entourage (frère, mari, cousin....). «Ces chauffeurs participent à la dynamique économique et doivent par conséquent être intégrés dans le circuit de production agricole», constate Maher Khlifi. En l'absence de solutions, un nouvel accident routier risque de se produire avec de nouvelles pertes humaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.