Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    CONDOLEANCES    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Bizerte – «Route du Jasmin»: «Marina Cap 3000» accueille 24 bateaux et yachts    L'épouse du Chef de l'Etat appelle à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Un an après sa visite aux artisanes de Hay Hlel, Kaïs Saïed y retourne    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    Tunisie - Un Français meurt en prison dans des conditions pénibles alors qu'il a été libéré par un juge    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    Kef : La maladie de la langue bleue sévit    Taboubi à propos de la réunion avec le gouvernement : ce n'est pas un nouveau pacte social !    L'agence de notation japonaise R&I dégrade, une nouvelle fois, la note de la Tunisie    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    L'huile subventionnée débarque à Monastir    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Foot-Europe: le programme du jour    Fête nationale de la femme: La « condition féminine », une imposture !    Protéger les femmes    Les étudiants en quête d'un logement décent: Un vrai casse-tête !    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Importation anarchique et déficit de la balance commerciale: Le protectionnisme, un mal nécessaire ?    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats du premier jour pour la Tunisie    Foot Européen : Programme TV des matches du samedi    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    Après le report du verdict de la commission nationale d'appel au 6 septembre : La fuite en avant    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 11 - 2021

Ce sera un test de qualité pour une équipe de Tunisie mise en doute et qui ne convainc pas. Pour Kebaïer et ses joueurs, c'est une compétition qui compte tant.
On s'est habitué à ne pas donner beaucoup d'importance à la Coupe arabe des nations. Pas reconnue par la Fifa jadis (une compétition ethnique), elle est maintenant parrainée par cette structure, puisque ce sera une sorte de répétition avant le Mondial qatari. On parle ici de logistique et d'infrastructure, plutôt que de compétition. Quoi qu'il en soit, c'est une compétition si significative pour notre équipe de Tunisie : ce sera une première réponse à des questions persistantes autour de l'équipe nationale. On se demande encore que vaut techniquement notre équipe nationale, que vaut alors son staff, quelle est sa vraie valeur technique et si c'est une équipe qui peut gagner à la CAN et qui peut aller au Mondial. Du côté de Mondher Kebaïer, c'est une épreuve de plus pour lui et pour ses deux adjoints ( qu'on ne voit pas vraiment agir et jouer pleinement leurs rôles). Malheureusement pour Kebaïer, ses détracteurs sont plus nombreux que ses fidèles. Il y a ceux qui l'attaquent parce qu'ils veulent retrouver un autre sélectionneur à sa place coûte que coûte, mais il y en a aussi qui critiquent Kebaïer pour ses choix, sa gestion des joueurs et des matches. Ce Kebaïer-là est un sélectionneur qui n'arrive pas à s'imposer auprès de tous, y compris ses joueurs. Ses choix sont si discutables, il n'est pas celui qui aime prendre des risques pour donner un coup de neuf, pour faire une rupture par rapport au passé. Et il finit par accumuler les critiques, si bien qu'il met son employeur, Wadii El Jarry, dans une indélicate position. Cette Coupe arabe peut être un salut pour Kebaïer, comme ça peut être un gouffre. Avec une équipe qui va avec une ossature un peu changée et où il y a plus de joueurs locaux que d'habitude et surtout des joueurs évoluant dans des championnats arabes, on exigera alors une performance minimale, les demi-finales. Toute performance en deçà de ce palier est une contre-performance à notre sens. Kebaïer et ses joueurs le savent bien. Ce sera un test de plus pour Kebaïer, d'autant que le premier tour ne devrait pas poser de problèmes. On fignolera ses choix de joueurs, en attendant qu'il mette un peu d' «innovation » dans ses idées, dans les joueurs qu'il investit. Va-t-il le faire ? Ses joueurs, surtout en défense ( la faiblesse criarde de cette sélection !), vont-ils eux aussi réagir et nous livrer une production de jeu et un sérieux plus concrets ? C'est qu'aussi, à un certain moment et sur le terrain, ce sont les joueurs qui prennent le match en charge. L'entraîneur n'est pas quelqu'un qui va tout régler sur le terrain, ce sont le joueurs qui doivent gérer les détails et faire preuve de personnalité et de caractère. A cette équipe de Tunisie, version Kebaïer, on reprochera deux choses : les inquiétants hauts et bas, comme ce dernier match face à la Zambie (excellente première mi-temps et petite deuxième mi-temps), et aussi ce manque d'équilibre défensif ( une équipe dont la défense ne se place pas et ne conteste pas comme il faut). Ce qu'on espère c'est d'avoir une équipe stoïque qui résiste à tous ses maux ; à toutes ses limites et aux aléas adverses. Faute de très grands joueurs ( en fait c'est une équipe surestimée individuellement), c'est dans les classiques vertus qu'on va puiser, tels que le bloc compact, les idées du jeu collectif, les balles arrêtées et surtout la solidité mentale et défensive. Cette Coupe arabe va nous permettre de voir si la construction de la sélection est en train de bien se faire ou non. Sinon, ce sera l'heure des changements déclarés déjà depuis Mauritanie-Tunisie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.