Tunisie : Bachr Chebbi présente ses excuses au gouverneur de Tunisie et à son épouse    CAN 2021 – Gr A : Où regarder les matches de la J03 ce lundi ?    Par Emna Chatty : Moi, tout simplement    Saïed, Taboubi, manifestations … Les 5 infos du weekend    CAN 2021 – Gr E : Le champion d'Afrique est tombé de haut !!    Tunisie-Ministère de la Santé : Réunion sur les préparatifs pour lutter contre la propagation rapide du Coronavirus    Tunisie : Coupure de gaz dans ces zones demain, lundi    Secousse tellurique à Gafsa    À Sfax, le Covid-19 continue de se propager rapidement    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Gr F / Tunisie – Mauritanie : les formations de départ    Tunisie-coronavirus : L'association des parents pour le protocole sanitaire dans les écoles    Le Gouvernement allemand œuvre pour la promotion du tourisme durable en Tunisie    Kasserine: Saisie de 12,5 tonnes de semoule [Photos]    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Football : La CAN Cameroun en images    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    CAN 2021 — Groupe f —2e journée : Tunisie-Mauritanie (17h00): De la hargne s'il vous plaît !    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    Pourquoi: L'éclairage public    FARK: Riadh SIALA    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Ils ont dit    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut
Publié dans La Presse de Tunisie le 02 - 12 - 2021

Face à une Mauritanie supposée comme adversaire le moins fort et le moins inquiétant du groupe, le sélectionneur Mondher Kbaïer a eu le mérite de choisir le meilleur plan de jeu pour assurer une entame de Coupe arabe tonitruante et fracassante et montrer de quel bois se chauffe son groupe. Alors que l'on s'attendait à ce qu'il cherche le premier succès important pour la suite du parcours sans une grande débauche d'énergie et sans dévoiler et faire étalage de tous ses atouts, il a opté carrément pour l'audace à outrance et le pressing haut dès le coup d'envoi du match et jusqu'au dernier coup de sifflet de l'arbitre iranien. Résultat : cinq buts aussi beaux les uns que les autres dans la construction de l'action comme dans la finition, une frappe sur la barre transversale et pas moins d'une demi-douzaine d'occasions nettes de scorer annihilées d'extrême justesse par une défense adverse déboussolée et en plein naufrage tactique. La Mauritanie a été ainsi mise à genoux et a encaissé 4 buts en un temps quasiment record (entre la 39' et la 50' de jeu ).
Bloc haut et harcèlement constant
Le bloc très haut qui lui a été imposé par le Onze de Tunisie était intenable et insoutenable avec toutes les vertus que détient ce système et ce schéma de jeu en 3-4-3 créé et instauré par le FC Barcelone de Johan Cruyff dans les années quatre-vingt-dix. Il a été non seulement payant, mais époustouflant et ravageur avec tous les dégâts qu'il a causés dans le camp mauritanien. Il a raccourci les distances, permettant une pénétration rapide de la zone de vérité adverse. Il a repoussé l'adversaire dans ses derniers retranchements et l'a empêché de riposter, perturbant ses plans d'action et les limitant au seul fait d'encaisser le jeu jusqu'à le pousser à commettre des fautes. Il a augmenté pour l'équipe tunisienne les opportunités et les occasions de buts. La clé de réussite de ce dispositif est la fermeture intelligente des angles de relance du jeu par les couloirs du Onze mauritanien. Le duo Fakhreddine Ben Youssef – Firas Belarbi s'est occupé de notre côté droit et la paire Amine Ben Hmida -Hannibal Mejbri a verrouillé notre flanc gauche. Ce qui a permis à Seïfeddine Jaziri de bénéficier de beaucoup d'espaces comme avant de pointe et de se trouver plus d'une fois dans des positions idéales de tir, ce qui lui a permis d'en profiter pleinement avec deux jolis buts inscrits. Même après les changements opérés avec l'entrée de Sliti, Chikhaoui et Youssef Msakni, le système est resté le même et gardé le même rythme, la même intensité, la même explosivité jusqu'à obtention gain de cause par l'inscription de ce cinquième but tant convoité pour terminer la rencontre sur une note des plus gaies qui reflète bien sa physionomie.
Cette audace exprimée avec une approche collective, sans trop de fantaisie, a donné lieu à un spectacle de qualité avec 6 buts, chose rare dans un match d'ouverture d'une compétition de haut niveau, et a ouvert un grand appétit et le bal pour des rencontres plus ouvertes et spectaculaires. Cette façon new-look d'aborder et de gagner une partie, optée par les Aigles de Carthage, nous autorise à rêver d'un parcours fabuleux et d'une montée méritée sur le podium. Mais le chemin est encore long comme l'avoue Mondher Kebaier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.