Tunisie : Bachr Chebbi présente ses excuses au gouverneur de Tunisie et à son épouse    CAN 2021 – Gr A : Où regarder les matches de la J03 ce lundi ?    Par Emna Chatty : Moi, tout simplement    Saïed, Taboubi, manifestations … Les 5 infos du weekend    CAN 2021 – Gr E : Le champion d'Afrique est tombé de haut !!    Tunisie-Ministère de la Santé : Réunion sur les préparatifs pour lutter contre la propagation rapide du Coronavirus    Tunisie : Coupure de gaz dans ces zones demain, lundi    Secousse tellurique à Gafsa    À Sfax, le Covid-19 continue de se propager rapidement    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Gr F / Tunisie – Mauritanie : les formations de départ    Tunisie-coronavirus : L'association des parents pour le protocole sanitaire dans les écoles    Le Gouvernement allemand œuvre pour la promotion du tourisme durable en Tunisie    Kasserine: Saisie de 12,5 tonnes de semoule [Photos]    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Football : La CAN Cameroun en images    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    CAN 2021 — Groupe f —2e journée : Tunisie-Mauritanie (17h00): De la hargne s'il vous plaît !    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    Pourquoi: L'éclairage public    FARK: Riadh SIALA    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Ils ont dit    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !
Publié dans La Presse de Tunisie le 02 - 12 - 2021

Dès son entrée en lice, la Tunisie a étrillé la Mauritanie (5-1) comme pour dire qu'elle est au Qatar pour la couronne arabe. Seulement il faut garder les pieds sur terre et attendre d'autres preuves de regain de forme.
La Mauritanie n'y a vu que du feu avant-hier face à nos «rapaces» pour le compte de l'ouverture de la Coupe arabe de la Fifa 2021 qui se tient actuellement au Qatar. Ce fut une entrée en matière comme on en redemande, tellement cela a été bien fait et vite fait. Tout y était : le score large en faveur de la Tunisie (5-1) et la manière qui a épaté tous ceux qui ont vu ce duel maghrébin qu'on croyait pourtant assez difficile à négocier.
Par ce démarrage en fanfare, la Tunisie a lancé ses premiers messages de «dissuasion», dont notamment celui de sérieux candidat à la consécration finale dans cette joute arabe rehaussée pour la première fois de son histoire par l'officialisation de la Fifa. Ce qui lui procure une dimension plus que régionale (ou exclusivement arabe). Surtout que son théâtre n'est autre que le pays qui accueillera la Coupe du monde l'an prochain. Chose qui attire les regards du monde entier ne serait-ce qu'en ce qui concerne la découverte des somptueux stades et complexes sportifs dont le Qatar et plusieurs pays du Golfe sont passés maîtres depuis un certain temps. La splendide pelouse du grandiose stade Ahmad Ben Ali à Al Rayyan suffisait à elle seule pour donner des ailes supplémentaires aux «Aigles de Carthage» qui s'y donnèrent à cœur joie tout au long du match qu'ils ont dominé de bout en bout.
Ce fut comme dans du beurre face à des Mauritaniens qui ne savaient plus où donner de la tête, tellement ils étaient submergés par les assauts à répétition des Tunisiens qui étaient déterminés à faire une démonstration aussi tonitruante que spectaculaire.
Des Tunisiens libérés
La remarquable prestation des nôtres nous a rappelé les grands matches de jadis et réconcilié avec le club Tunisie qui ne convainc plus ces dernières années. Avant-hier, on a eu droit à une vraie performance, même si l'adversaire était limité. La détermination et l'application de tous les protégés de Mondher Kebaïer étaient nettes tout au long de la rencontre. On a eu l'impression d'assister à une belle symphonie dans laquelle la partition de chacun était en parfaite symbiose avec celles de tous les membres de la troupe. Sans le moindre couac ! Tous les joueurs ont privilégié le jeu collectif bien structuré sans pression ou peur de mal faire les choses. Ils étaient comme libérés d'un poids psychique ou de quelque autre nature qui leur pesait auparavant. L'absence de quelques cadres comme Elyès Skhiri, Dylan Bronn, Ali Maâloul (entré en fin de match), Aissa Aïdouni, Mohamed Dräger ou Wahbi Khazri n'a nullement pesé sur le rendement général de l'équipe nationale. Ce qui prouve que la Tunisie regorge de joueurs capables de défier la concurrence et d'arracher une titularisation bien méritée.
Relève assurée
Des joueurs comme Firas Ben Arbi, Hannibal Majebri, Seïf Jaziri ou Amine Ben Hmida ont laissé de très grosses impressions dans cette première sortie de la sélection. Déjà, beaucoup de spécialistes, comme l'icône égyptienne Aboutrika, donnent la Tunisie comme principal candidat à la consécration finale. Et c'est justement là qu' il faut faire gaffe afin de ne pas tomber dans le piège de l'excès de confiance. Le chemin de la compétition est encore long et jonché d'embûches. La démonstration de Firas Ben Arbi et Seïf Jaziri (en particulier) nécessite confirmation dès demain face à la Syrie dans le cadre de la deuxième journée du groupe ''B''. Il ne faut donc pas s'emballer de sitôt !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.