Le discours indécent de Bechr Chebbi indigne la toile    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    FARK: Riadh SIALA    DECES: Mohamed Moncef BOUKHRIS    Par Jawhar Chatty : Le « Printemps tunisien », enfin ?    NEWS: Rami Bedoui passe au CA    Open d'Australie : Ons Jabeur est prête pour son entrée demain !    Foot-Europe: le programme du jour    Pourquoi: L'éclairage public    Covid-19 — Contamination au variant Omicron: Prendre son mal en patience    Sfax: Le Parti des Travailleurs manifeste contre les mesures d'exception de Kaïs Saïed [Vidéo]    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Open d'Australie : Pas de 10e titre pour Djoko cette année !!    NBA : Boston et Philadelphie plus forts que Chicago et Miami    Ils ont dit    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    La Presse Magazine du Dimanche 16 janvier 2022 consultable sur notre site    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Du nouveau sur l'accident des deux métros    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Coronavirus : Bilan épidémiologique du 14 Janvier    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    La Tunisie reçoit un don de 100 mille doses de vaccins de la Russie    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Lancement de la 9e promotion de l'incubateur Tunisien Lab'ess avec 10 porteurs de projets    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Des nouvelles nominations au ministère de l'Industrie    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    Le cannabis pour se protéger du Coronavirus ?    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Risque d'attentat: La France appelle ses ressortissants en Tunisie à la vigilance maximale    Royaume-Uni : Johnson pourrait être balayé par ses fêtes en plein confinement    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    Projection-débat autour du documentaire Movma, portrait d'une jeunesse en mouvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 12 - 2021

L'Afrique fait aujourd'hui l'objet de nombreuses convoitises : ses richesses naturelles et la taille de son marché lui confèrent un terreau de croissance qui devrait rapidement porter ses fruits. Le continent est entré dans un processus de transformation et de diversification économique, soutenu par l'aide internationale et les investissements directs étrangers.
Lors d'un passé pas trop lointain, la Tunisie s'est tournée vers le marché africain avec de belles perspectives de développement devant elle et fortement soutenue par la dynamique nationale d'exportation et d'ouverture. Pour assurer un meilleur positionnement sur le marché africain, la Tunisie a conclu, à l'instar d'autres pays voisins, divers accords et échanges commerciaux, tel que le Comesa et la Zlecaf, signés avec les différents partenaires africains, où elle a réussi à réaliser un taux de 8,6% des échanges globaux avec ce continent.
Avec la suppression des droits de douane à l'import et à l'export sur 90% des produits depuis janvier 2020, la Tunisie marque un grand pas dans la consolidation de son positionnement sur le marché africain mais a encore besoin de mieux négocier ses offres.
L'adhésion de la Tunisie au Marché commun de l'Afrique orientale et australe va lui permettre de bénéficier d'une réduction allant jusqu'à 17% des tarifs douaniers appliqués sur ses exportations.
Faut-il rappeler que le Comesa pourrait constituer un marché potentiel pour la Tunisie de par le dynamisme de ses importations comparativement au monde et à l'UE et du fait que la Tunisie n'écoule sur ce marché que 5,5% du total de ses exportations.
À cet effet, plusieurs actions devraient être renforcées pour améliorer l'accès des entreprises tunisiennes aux pays du Comesa. Parmi ces actions, le renforcement des dessertes aériennes et maritimes et la simplification des procédures douanières, l'amélioration de l'implication des banques tunisiennes dans ce marché pour accompagner et financer les entreprises qui s'y intéressent et l'assouplissement de la Loi de change pour faciliter les opérations d'exportation sur ce marché.
Echanges commerciaux : 23 milliards de dollars en 2045
D'après l'expert technique senior à la GIZ, Lotfi Hamza, les échanges commerciaux de la Tunisie avec les pays africains peuvent atteindre 23 milliards de dollars en 2045 grâce à la Zlecaf.
D'un autre côté, l'expert précise que la présence de la Tunisie sur le marché africain aujourd'hui est relativement faible. Les indicateurs montrent en effet que « les échanges avec l'Afrique ne dépassent pas les 10% alors que ceux avec l'Union Européenne dépassent les 70% ». Et d'ajouter que le marché africain est très prometteur pour la Tunisie à l'avenir, notamment après l'accomplissement de l'accord Zlecaf, où elle peut tirer bénéfice pour renforcer ses échanges commerciaux dans la région.
Rappelons que les échanges interafricains sont de l'ordre de 100 milliards de dollars et seront portés à 400 milliards de dollars avec la Zlecaf. A l'échelle nationale, les échanges actuels avec l'Afrique s'élèvent à 4 milliards de dollars pour atteindre 23 milliards de dollars en 2045 grâce à la Zlecaf.
Comme tous les accords commerciaux, la Zlecaf est un accord dont l'application prendra du temps, tout comme l'accord avec l'UE, qui a pris plus de 15 ans pour sa mise en œuvre. Selon l'expert, il faut mettre des institutions pour appuyer cet accord et activer la diplomatie économique afin d'amortir les chocs exogènes comme la crise sanitaire du covid.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.