Bassem Trifi : il faut qu'il y ait un vrai dialogue pour en parler    Abdelmajid Zar : la tentative de m'écarter de l'Utap est une trahison    Prévenir la pénurie alimentaire    Ghazi Maherzi: Le représentant du géant ukrainien de produits métallurgiques    NBA – Finale Conférence Ouest : Golden State maîtrise Dallas pour le 1er match    FTF : Un nouveau renfort pour l'EN avant le mondial (photos)    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Temps clair à peu nuageux    Des Israéliens à la Ghriba    Ezzahrouni: Arrestation d'un individu condamné à 15 ans de prison pour trafic de drogue    Ambassade de France en Tunisie: L'île de Djerba incarne la paix et la coexistence religieuse    Match amical: USA-Maroc le 1er juin à Cincinnati    Le président de l'Instance générale des prisons et de la rééducation démis de ses fonctions    Par A.Ben Gamra : Notre banque centrale (BCT) cause elle-même l'inflation de notre économie    Isie, USAID, commission de Venise …Les 5 infos de la journée    En photos - Début du pèlerinage de la Ghriba    Projet des Bibliothèques de l'imaginaire : vers la création de 100 bibliothèques dans les écoles rurales    Bien plus qu'un festival… un lieu de rencontre pour voir Gabes en plus grand    Libye : Bach Agha annonce Syrte comme siège de son gouvernement    Le PDL saisit la Commission de Venise pour dénoncer des ''irrégularités'' dans le processus électoral    Club Africain vs Etoile du Sahel: Lien streaming pour regarder le match CA vs ESS de la ligue 1 Tunisienne    Quand Abdelkefi rappelle à Saied qu'il aurait dû le mettre à la Kasbah    Imed Hammami: Un remaniement ministériel est nécessaire    Motus après le missile de l'USAID, Tunis attend qu'on coupe le robinet du FMI    match Eintracht Francfort vs Glasgow Rangers: Regarder la finale de l'Europa League 2022    Le Festival de l'Amandier débute ce vendredi à Sfax    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Roland Garros : Ons Jabeur commence les entraînements    Basket Pro A : Programme de la J08 du play-out    Culture du Colza: Le DG de l'INGC souligne l'importance de coopérer avec les pays du Maghreb [Vidéo+Photo]    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    OVNI : Des aveux inédits depuis 50 ans et ça se passe au Congrès américain    La hausse du taux directeur ne nous aidera pas    CONDOLEANCES : Nissaf GHORBEL    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Billet | Des signaux de reprise positifs    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    Industrie du textile-habillement | La résilience à toute épreuve    La nuit des musées tunisiens: Ouverture exceptionnelle de 15 musées la nuit le 18 mai    Europa League : Eintracht Francfort - Glasgow Rangers : les compos probables de la finale    L'entreprise autrement | A quand la fin de tous ces conflits ?(*)    Précisions concernant la pénurie des médicaments traitant les maladies chroniques    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    "Nuit des musées tunisiens": 15 musées ouvrent leurs portes gratuitement pour des visites nocturnes    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Entre répression et usage de la force
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 01 - 2022

Entre la répression et l'usage légal de la force, il n'y a qu'un cheveu. En octobre 2020, à Sbeïtla, un homme trouve la mort dans la démolition d'un kiosque anarchique en présence de la police. En juin 2021, à Sidi Hassine, la police agresse un jeune après l'avoir dénudé.
Les exemples sur l'usage disproportionné de la force quand il s'agit d'interpellation ou pour mater une manifestation ne manquent pas. Ce qui est frappant dans les images qui restituent des scènes d'agression violentes parmi les forces de l'ordre, c'est que les agents qui commettent ces actes sont généralement des policiers en civil. Soit des agents auxquels on fait appel en renfort pour gonfler les rangs des forces formées pour intervenir et rétablir l'ordre public en cas d'émeutes ou de manifestation. Or ces agents non formés et non initiés à la gestion des troubles se trouvent démunis des principes élémentaires de l'intervention organisée dans le cas d'une présence massive de citoyens. Sans commandement, sans stratégie, ils peuvent s'adonner à des actions musclées qui les exposent à des poursuites pour coups et blessures envers les citoyens. Mais des drames peuvent aussi survenir entraînant mort d'hommes. Ce qui s'est passé le 14 janvier 2022, lors de la manifestation organisée à Tunis, témoigne d'un manque de promptitude de ces agents en civil. C'est d'ailleurs pourquoi la mort suspecte d'un membre du parti Ennahdha qui participait à cette manifestation donne lieu à des interprétations multiples tant les scènes de violence ont émaillé cette marche. De plus, la communication tardive sur cette personne admise en soins intensifs le jour même et qui a pourtant été transférée par les agents de la Protection civile à l'hôpital Habib-Thameur depuis le lieu de la manifestation ne fait que renforcer l'hypothèse d'un décès suspect. Ne fallait-il pas informer sa famille de son état, leur expliquer les raisons de son coma ? Comment les gens vont-ils gober cette thèse de mort des suites d'une attaque cérébrale sans présence de signes apparents de violence, alors que ni le ministère de l'Intérieur, ni les services de la Protection civile, ni l'hôpital où le défunt a été admis, n'ont communiqué sur cette question ? Encore une affaire qui a été prise à la légère par toute la chaîne mais dont les développements seront forcément politiques. Car une fois que l'enquête judiciaire établira les vraies causes du décès, il sera un peu tard pour convaincre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.