Ahmed Driss : le référendum pourrait confirmer le penchant dictatorial de Kaïs Saïed    Malek Zahi: La porte du dialogue avec l'UGTT est encore ouverte    Noureddine Bhiri: La famine frappe aux portes des Tunisiens à cause du "coup d'Etat"    La HAICA réclame des élections libres et équitables    Le Maroc maintient son leadership dans l'industrie automobile    Espérance ST : Le blessure de Chaalali requiert quelques jours de repos    Allemagne : Neuer prolonge au Bayern Munich jusqu'en 2024    Contrepoint | Le remède Ons....    Météo : Des températures entre 32 et 38 degrés    3 Lauréats des prix jeunes artistes 2022 : Exposition " TGM Station"    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Météo: Températures élevées, ce mardi    Décès du juge Mongi Chalghoum    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Streams» de Mehdy Hmili : La vie côté démons !
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 01 - 2022

Sortie du film Streams de Mehdy Hmili sur nos écrans, une histoire poignante, audacieuse et qui fait fi des conventions jusque-là connues dans notre cinéma.
Sur nos écrans depuis le 19 de ce mois, «Streams», le film de Mehdy Hmili, est un long métrage qui nous prouve que nous détenons là un cinéaste confirmé de par son langage cinématographique, mais aussi de par la particularité de sa narration, de sa photographie, de sa musique et de par l'énergie de ses acteurs. Peu importe si certains parlent d'une certaine lenteur au milieu du film, mais, à notre sens, le rythme du montage est très entraînant dans sa respiration… On ne décolle pas de ce film de deux heures, au milieu ! Le réalisateur maîtrise son sujet, mais aussi le rythme et la manière de filmer ses personnages à tel point qu'on les a constamment «au front». En tant qu'expérience visuelle et sonore, le film réussit son pari à nous habiter par son mood âpre et poignant. La musique, aussi, habite le film considérablement et c'était un risque pris par Mehdy Hmili... Le risque de tout y noyer, mais là aussi la distribution de la bande sonore sur les points de montage a fait que cette musique contribue à l'écriture plus qu'elle ne la souligne.
Un film techniquement réussi. Il est important de noter cet aspect parce que les cinéastes sont appelés à élever le goût ou le niveau du goût technique de cette nouvelle génération de jeunes Tunisiens qui s'empressent de prendre un ticket. Notons que ce film a fait sa première mondiale en compétition officielle de la section «Cineasti Del Presenti» au prestigieux Locarno Film Festival dans sa 74e édition
Audacieux, le film «Streams» de Mehdy Hmili ! Une audace assumée avec l'espièglerie d'un adolescent courageux qui habite encore dans le cœur de ce réalisateur de 35 ans. Et Mehdy Hmili se met réellement à nu pour nous raconter cette histoire qui semble inspirée de son propre vécu.
Au commencement était le rêve ! Le rêve d'un adolescent, évoluant dans un club local, de devenir une star de football. Mais le destin en a décidé autrement ! Après un drame qui conduit injustement sa mère en prison, le jeune se trouve en proie à la drogue et entame une descente aux enfers. Une descente cruelle dans un monde violent et avec son copain, ils se retrouvent à faire les sales besognes d'un mafieux. Le film est produit par Yol Film House et Moufida Fdhila avec pour principaux acteurs Afef Ben Mahmoud-Iheb Bouyahya et Zaza.
Un récit autobiographique raconté avec beaucoup de courage et de pugnacité. Un récit qui fait fi de toutes les retenues imposées jusque-là par le cinéma tunisien. Tendre, arrogant, lacérant, iconoclaste et violent tant au niveau du geste que de la parole, nous pensons que c'est le film qui exprime le mieux le «personnage» mais aussi le réalisateur Mehdy Hmili. Une histoire tunisienne, un drame social, d'accord ! Mais dans sa réalisation, le film «a du chien» et réussit à nous transmettre des émotions, des émotions issues d'une société en pleine décadence qui est capable de vous provoquer la chute des anges en un rien de temps.
L'acteur Iheb Bouyahya est un jeune qu'on découvre pour la première fois dans «Streams». Un rôle où l'acteur est appelé à entrer dans la tête du personnage et de se fondre dans les méandres de ses émotions en accompagnant son évolution dans le film. Bref, il ne s'agit pas d'interpréter ou de jouer. Il s'agit d'acter et de nous convaincre par l'évolution du personnage... Là aussi, nous avons le projet d'un jeune talent d'acteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.