Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Le comité de défense de Hamadi Jebali monte au créneau    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Covid-19 : un décès à Bizerte    Convoqué par un groupe de 26 avocats Brahim Bouderbala crie au complot    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Commentaire | Une étincelle dans la grisaille    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    ESS – CA : pas de huis clos, mais avec 5000 tickets de plus pour le public étoilé    Météo de ce samedi    Sousse: Prix au marché municipal de Msaken [Vidéo]    Le titulaire de la meilleure moyenne à Gabès: Je contribuerai au développement de mon pays [Vidéo]    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Rached Ghannouchi solidaire avec Hammadi Jebali    JORT: Mourad Saïdane, nouveau directeur général de la sûreté nationale    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Tunisie : Exclusif : L'Open Banking pour stimuler la concurrence. Croisons les doigts.    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Le Ministère des technologies de la communication annonce la clôture du projet des zones blanches    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ouverture des travaux du Tunisia Investment Forum    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



JDOUD, projet artistique entre la Tunisie et la Belgique : Figurations croisées
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 02 - 2022

10 portraits illustrés destinés à faire l'objet d'une exposition itinérante dont la première destination sera la Belgique et plus précisément le Centre Culturel Bruegel où JDOUD rencontrera son public pour la première fois du 19 mars au 3 avril
Elles s'appellent Zeineb Ben Haouala, Malèk Jerbi, Safa Attyaoui, Assala Chouk, Sonia Ben Salem, Sophie Le Grelle, Noelia Diaz Iglesias, Kathleen de Meeûs et Marine Bernard, toutes évoluent dans le monde de l'illustration, des arts plastiques et graphiques. Leur passion pour l'illustration a fait dresser un pont entre elles reliant leurs deux pays respectifs la Tunisie et la Belgique, un pont qui a pris la forme d'un passionnant projet baptisé «Jdoud».
JDOUD (grand-parent en arabe) a consisté en l'organisation d'une résidence thématique d'illustration entre artistes basé.es à Bruxelles et Tunis pour créer des échanges artistiques et une exposition collective itinérante autour d'un thème commun, à savoir : « Les grands-parents ».
Le projet a été tissé grâce à des échanges en ligne et autres ateliers virtuels (en 2020) durant lesquels les 5 illustratrices tunisiennes et les 5 illustratrices belges ont travaillé en binôme. Sur la base d'objets d'une grand-mère ou d'un grand-père, récoltés pour l'occasion, chaque binôme a dessiné un portrait de l'aïeul de sa partenaire en partant de cette «boîte à souvenirs». Cela a donné lieu à 10 portraits illustrés destinés à faire l'objet d'une exposition itinérante dont la première destination sera la Belgique et plus précisément le Centre culturel Bruegel où JDOUD rencontrera son public pour la première fois du 19 mars au 3 avril prochain.
Ce projet se veut rizhomique grâce à la tenue d'ateliers de médiation culturelle en présence des artistes qui permettront de reprendre le même procédé créatif avec le public et favoriser ainsi les échanges autour de la thématique.
Derrière ces portraits croisés se cachent des illustratrices passionnantes et passionnées:
Kathleen de Meeûs, ancrée dans l'illustration dans les deux pays. C'est d'ailleurs elle qui a démarché et recruté les différentes illustratrices qui ont pris part aux échanges. En tant qu'illustratrice, son travail se veut épuré alliant figuration et abstraction. Zeineb Ben Haouala graphiste et illustratrice basée à Tunis. En 2017, elle co-fonde avec Noha Habaieb l'Atelier Glibett, un studio de design spécialisé en illustration, BD pédagogique et designer éditorial. Suisse tunisienne, les ponts entre culture, ça lui parle. Ses créations sont pétillantes et très colorées.
Assala Chouk, illustratrice et graphiste fait partie de la talentueuse équipe de l'Atelier Glibett. Elle a fait ses armes en participant à plusieurs projets commerciaux et artistiques. Ses créations sont riches en couleurs et en détails, dépeignant des scènes de la vie tunisienne d'aujourd'hui, évoquant notamment la place des femmes.
Egalement de l'équipe Glibett, Sonia Ben Salem travaille en tant que graphiste et illustratrice. Chez Glibett, elle a développé son style très coloré et joyeux. Elle aime représenter des éléments de la culture tunisienne de manière très pop. Malèk Jerbi est graphiste de formation et se tourne de plus en plus vers l'illustration. Basée à Tunis, sa palette de couleurs est riche et oscille entre le pastel et l'électrique. Ses thèmes de prédilection sont le bien-être et la place des femmes dans la société.
Basée aussi à Tunis, Safa Attyaoui est une artiste multi-disciplinaire. Elle utilise plusieurs outils, notamment le stylo-bille pour ses illustrations. Elle aime parler de la mémoire, de la trace et de la construction identitaire.
Sophie Le Grelle travaille depuis plus de 10 ans dans l'illustration à Bruxelles. Plutôt tournée vers la littérature jeunesse, elle s'oriente de plus en plus vers l'animation. Ses œuvres aiment jouer avec différents motifs et textures, tout en couleur et douceur.
Noelia Diaz Iglesias vit et travaille à Bruxelles en tant qu'illustratrice et bédéiste. Son univers a des airs enfantins, peuplés de personnages enchanteurs et paysages ravissants. Son premier livre, Un ouragan dans la barbe, raconte une histoire familiale, entre grands-parents, parents et petits-enfants...
Rébecca Moreau Zieba vit et travaille dans la région de Charleroi, au sud de la Belgique. Elle est illustratrice et mène plusieurs ateliers artistiques dans des écoles. Du textile au papier, ses illustrations se veulent tantôt inclusives, tantôt provocantes, dans un souci de remise en cause des normes.
Marine Bernard est illustratrice et enseignante en arts plastiques à Namur, dans le sud de la Belgique. Un trait fin et vivant, des couleurs aquarelles rehaussées de crayons de couleurs...Son travail aime explorer les thèmes tels que les corps, les normes, le genre, les relations avec un dynamisme joyeux.
A suivre !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.