Poste tunisienne :Distinction du systéme D17 dans le "e-business"    Sahara libyen :20 cadavres repéchés à cause de la désydratation    Le Brief sportif national, continental et international du mercredi 29 juin 2022    Mondial Handball 2023 : Tirage au sort ce samedi à Katowice    VPG Africa : Tirage au sort du 2e tour de la CAF CL et la CAF Cup 2022    Associations et Femmes de droit dénoncent k'annulation du droit à l'avortement aux états unis et appellent à sa protection en Tunisie    Le Mufti de la république :le 9 juillet 2022 ,la fête du sacrifice    Inerte, la bourse de Tunis enchaîne les pertes    La Tunisie appelle au calme entre le Soudan et l'Ethiopie    Détérioration de l'état de santé des magistrats en grève de la faim    Wimbledon : Ons Jabeur s'impose et passe au 3ème tour    Résultat du concours de la 9ème : Inscription au service SMS à partir du 1er juillet    Des associations féministes appellent à protéger le droit à l'avortement en Tunisie    Tunisie: Les horaires de travail de la SONEDE pendant l'été    Hatem Mliki: L'annulation de la Constitution de 2014 mènera le pays vers un état d'instabilité    Deux ministres pour accueillir les visiteurs, puis quatre, combien la prochaine fois?    Monde-Daily brief du 29 juin 2022: L'Ukraine au cœur d'un sommet décisif de l'Otan à Madrid    Amine Mahfoudh salue les sacrifices de Sadok Belaïd    Nabil Hajji s'interroge sur la non participation de l'UTICA et de l'UTAP à la campagne de référendum !    Première médaille d'or pour la Tunisie aux JM Oran 2022 remportée au Pétanque    La Douane annonce des recommandations aux Tunisiens résidant à l'étranger    BILLET | Le tourisme voit le bout du tunnel    20e édition du Forum de l'Investissement | Ferid Belhaj, Vice-président de la Banque mondiale pour la région MENA : «Si vous voulez battre la compétition, il faut aller beaucoup plus vite, plus fort»    20e édition du Forum de l'Investissement | Ils ont dit…    Pour chaque service gagnant de Ons Jabeur, 100 € seront versés pour un lycée à Siliana    Affaires Belaïd et Brahmi : 33 individus, dont Rached Ghannouchi, officiellement accusés    CONDOLEANCES : M. Yassine FRIKHA    NEWS | Chadi Hammami rempile    En marge du tirage au sort des demies de la Coupe de Tunisie | CA-CSS : retour vers le futur !    Grève de la CTN les 17 et 18 juillet    Voici le top 20 de meilleures chansons de l'Histoire de la musique    Imed Hammami: Ma participation à la commission consultative est une phase lumineuse de ma carrière politique    Saif Kebsi : Adel Daâdaâ a présenté des informations inculpant les leaders d'Ennahdha    La Steg appelle ses clients à rationnaliser leur consommation d'électricité durant les pics de chaleur    Tunisie – Météo : légère baisse de la température    USA : Ce témoignage explosif pourrait détruire Trump et requinquer Biden    Reportage sur l'exposition «Abd el-Kader» au MUCEM de Marseille : L'Emir aux multiples dimensions    Mohamed Ibrahim Hsairi: Si j'étais l'Irak!    La Banque mondiale accorde un prêt à la Tunisie pour couvrir les importations de céréales    Le grand acteur Hichem Rostom n'est plus    L'ambassadrice de Tunisie à Washington reçue par Joe Biden    Hichem Rostom n'est plus    La chanteuse Souad Messi sort un nouvel album, la verra-t-on au Festival Carthage 2022?    «Résidences Jiser», du 4 mai au 3 juillet 2022 à Sousse : Créer et réfléchir ensemble    Eminem: Le rap est une excellente thérapie pour la santé mentale    Femme Noire de Léopold Sédar Senghor: Chants d'Ombre    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Au forum de Davos comme à la Fita : On ne jure que par la Zlecaf
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 05 - 2022

Si elle est pleinement mise en œuvre, la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pourrait permettre aux pays africains de faire sortir de l'extrême pauvreté plus de 30 millions d'habitants et d'accroître le revenu de 68 millions d'autres personnes qui vivent avec moins de 5,50 dollars par jour.
Lors d'un passage sur les ondes d'Express FM, à l'occasion de la programmation spéciale consacrée à la cinquième édition de la Conférence internationale « Financing investment and trade in africa », Fita 2022, Amer Kemel, vice-président de l'African export import bank (Afreximbank), a assuré que la banque ambitionne de promouvoir le commerce intra-régional à travers la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), et ce, en vue de créer une plateforme qui facilite les paiements transfrontaliers instantanés en monnaie locale entre les pays. Lors de ce même passage, il a fait savoir que la banque a été créée pour développer le commerce en Afrique à travers le soutien du financement du commerce, d'une part, et la facilitation des échanges commerciaux entre les pays africains et le reste du monde, d'autre part.
Personne ne peut nier que le champ d'application de la Zlecaf est vaste. L'accord permet de réduire les droits de douane entre les pays membres et de traiter les aspects de politique générale liés, notamment, à la facilitation des échanges et aux services, tout en englobant des dispositions réglementaires, telles que les normes sanitaires et les barrières techniques au commerce.
Pour mieux réorganiser les marchés
Si elle est pleinement mise en œuvre, la Zlecaf permettrait également de réorganiser les marchés et les économies de la région, et de stimuler la production dans les secteurs des services, de l'industrie manufacturière et des ressources naturelles.
Alors que l'économie mondiale est en proie aux bouleversements provoqués par la Covid-19, la création de ce vaste marché régional constitue une occasion à saisir par les pays africains pour diversifier leurs exportations, accélérer leurs croissances et attirer les investissements directs étrangers. D'ailleurs, après l'épreuve de la crise sanitaire, tous les responsables de la région ne jurent que par la Zlecaf.
Lors d'un panel dédié aux décideurs au Forum économique de Davose, le premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a exprimé sa confiance en la Zone. « L'Afrique sera un marché très attractif avec la mise en œuvre de la Zlecaf », a-t-il relevé.
Achi est intervenu sur le thème : «En quoi la Zone de libre-échange continentale africaine, qui a été créée en 2012, peut-elle aujourd'hui aider à une émergence de l'Afrique ? ». Selon lui, la Zlecaf, qui permet un libre accès aux produits de base, biens et services en Afrique, « est une chance pour toute l'Afrique». Cette zone serait le meilleur moyen pour favoriser la création d'emplois et assurer une vitalité des économies africaines.
Le vrai défi de l'Afrique ?
«La Zlecaf est un marché considérable avec d'énormes potentialités et de richesses. Elle stimulera le commerce intra-africain et va sûrement augmenter la croissance sur le continent. L'Afrique gagnera alors en prospérité», a expliqué Achi. Selon lui, le libre-échange en Afrique a de nombreux avantages dans tous les secteurs. « Si la Zlecaf est bien mise en place, elle augmentera considérablement les flux de trafic sur tous les modes de transport routier, ferroviaire, maritime et aérien.
Elle augmentera également, de manière significative, les besoins en équipements pour tous les modes de transport », a-t-il soutenu. Il a précisé, d'autre part, que pour que le libre-échange profite à l'Afrique, il ne faudra pas se limiter à la production en quantité, mais, il est important de passer à la transformation de tout sur place jusqu'au produit fini. «Transformer les matières premières est donc le vrai défi de l'Afrique. Ce passage à la transformation des matières premières serait le seul moyen capable de résorber la main-d'œuvre massive du continent, tout en garantissant des revenus convenables pour les caisses publiques», a développé Achi.
«La jeunesse africaine est dynamique et courageuse. Elle a de l'énergie qu'elle veut bien mettre au profit du développement du continent. Trouvons-lui du travail et elle sera à la fois épanouie et utile. Car si nous ne relevons pas ce défi, elle constituera un problème pour l'Afrique », a-t-il insisté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.