Le secrétaire américain à la défense : le rêve de la Tunisie d'un gouvernement indépendant est en danger    USA, Saïed, Macron … Les 5 infos de la journée    Tunisie – Trois enfants et trois femmes morts dans le naufrage d'une barque de clandestins    UEFA CL : Ferencváros et Laidouni largement dominés et éliminés    Coupe de la CAF : Le tirage complet du tour préliminaire    Au 8 août, 66462 tunisiens ont reçu une 4ème dose de vaccin anti-Covid    Entretien téléphonique entre Kais Saied et Emmanuel Macron    Siliana: 223 infractions économiques relevées    Macron a écouté Hollande : il revalide les plans de Saïed et mieux encore…    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Mandat de dépôt contre la mairesse de Tabarka    Monde : Daily Brief 09.08.22 Ukraine : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky brandit le spectre de la catastrophe de Tchernobyl    Jeux de la solidarité islamique : 20 athlètes tunisiens en Turquie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes    Les Britanniques perdent leur flegme face à l'inflation : ils ne veulent plus payer les factures    Tunisie-Officiel: Approbation de l'accord de prêt de 130 M$ avec la BIRD    SBS Informatique s'allie à Banque Zitouna pour offrir de meilleurs équipements aux gamers    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Rafik Abdessalem : de l'Etat des milliards de milliards à un Etat qui fait l'aumône    West Hunt, le jeu tunisien avec 82% de feedback positif sur Steam    Zaghouan: Arrestation d'un ex gouverneur et des fonctionnaires pour corruption    Interdiction du concert de "Dj Costa" : Le délégué de Haouaria précise (Audio)    Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?    Lotfi Abdelli dénude les Tunisiens    « Orchestre du Bal de L'opéra de Vienne » au Festival international de musique symphonique d'El Jem : Un retour gagnant !    «The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael    Galaxy Unpacked 2022 de Samsung : L'évènement de reveal en livestream le 10 août    Tunisie : Arrestation pour adultère d'une actrice de télévision connue...du nouveau    Culture et politique : Faut-il une révolution des esprits ?    ''Le Tunisien aime son pays mais n'aime pas l'Etat,'' selon Zargouni    3 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu'à fin juillet 2022    Kasserine: Concert de l'artiste Faia Younan (Vidéo)    Tunisie : la jeune handballeuse Ibtihel Soltana n'est plus    Tunisie: Les extraits de naissance pour les enfants seront numériques    Play-out | La commission nationale d'appel prononce son verdict aujourd'hui : Quelle planche de salut pour la FTF ?    Météo : Températures élevées et mer peu agitée    ESS | Mohamed Mkacher, nouvel entraîneur : L'appel du cœur !…    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tunisie : Un responsable interdit de voyager    Samir Saïed, ministre de l'Economie et de la Planification: Identifier de nouvelles perspectives de partenariat    Kyle Benson: A Commitment Mentor Emphasizing Intentional, Passionate & Safe Bonds Between Committed Partners    Chokri Hamada menace de ne plus sécuriser les spectacles portant atteinte au goût public    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L1 | Retour à trois joueurs étrangers, y compris ceux de l'UNAF : Plus qu'une nécessité...
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 07 - 2022

Nos joueurs sont mis de côté, alors que des équipes peuvent aller jusqu'à 8 joueurs étrangers sur le terrain à cause de ce quota de 5 joueurs de l'Unaf considérés comme locaux.
Un dossier brûlant qui ne peut pas attendre et qui doit être mis sur la table, puisque la première période d'enregistrement des joueurs a commencé vendredi 1er juillet, c'est la crise financière qui fait ses ravages au sein de bon nombre de clubs. Parmi les mesures phares à prendre pour arrêter l'hémorragie, c'est le retour à la considération des joueurs ayant la nationalité des pays affiliés à l'Unaf (Algérie, Maroc, Egypte et Libye), comme joueurs de nationalité étrangère entrant dans le quota des 3 joueurs séniors étrangers autorisé. C'est devenu aberrant que le championnat tunisien, bourré à tort et à travers et engorgé de joueurs de ces pays, dont le coût est devenu insupportable, ne reflète pas le vrai niveau et la qualité réelle des joueurs tunisiens. Il n'est plus permis de continuer cette politique qui fait que nos jeunes talents formés au sein de nos clubs continuent à en payer le prix et à être des joueurs de parking, résignés au statut de réservistes et de bouche-trous. Au point que l'ossature de base de certaines équipes est composée essentiellement de joueurs-cadres et de piliers étrangers.
Acquis à court terme
Dominer un championnat national grâce à l'apport de plus d'une demi-douzaine de joueurs pas Tunisiens, devant une majorité d'équipes pas aussi bien nanties financièrement pour s'aligner sur cette politique de recrutement en masse de joueurs des pays de l'Unaf, en plus des trois joueurs étrangers venant d'Afrique noire, ne peut être une source de fierté et d'orgueil. Car ce sont des acquis du court terme, réalisés au détriment de la formation de base et de l'égalité des chances. En outre, ils tuent le charme d'un championnat, qui n'est pas souvent disputé jusqu'à l'ultime journée au point qu'une équipe peut être sacrée championne plusieurs années de suite, grâce à son budget colossal, supérieur aux autres, sans que cette suprématie et cette domination à l'échelon national soient aussi régulières au niveau de la Ligue des champions africaine avec des éliminations parfois précoces avant les demi-finales. Le devoir est devenu pressant pour assainir la situation financière de nos clubs qui traversent des crises sans précédent et qui demeurent incapables de sortir de l'engrenage des sanctions couperets de la Fifa et de la CAF, qui les obligent à payer des amendes à coup de milliards pour non-respect d'engagements financiers (au-dessus de leurs moyens, dus à de vastes opérations de recrutement de joueurs étrangers). Les mesures de plafonnement des salaires et de dégraissage des rémunérations allouées à ces joueurs décrétées auparavant se sont avérées insuffisantes pour arrêter ce fléau qui frappe, de plein fouet, des clubs, comme le CA, l'ESS, le CSS, le CAB, pour ne citer qu'eux. Un passage à des mesures plus fortes en limitant au strict minimum le quota des joueurs étrangers séniors, qui ne devrait pas dépasser le nombre de trois, et arrêter d'assimiler les joueurs des pays affiliés à l'Unaf, à des joueurs locaux qui n'entrent pas dans ce quota, est une forte nécessité pour se relancer. Le Bureau fédéral, on le comprend, craint qu'une pareille décision fasse grincer quelques dents.
La preuve, c'est qu'il est convaincu de sa nécessité, voire de son urgence depuis quelque temps sans pouvoir passer à l'action et la mettre en œuvre. Aujourd'hui, devant le spectacle triste, pour ne pas dire effrayant de grands clubs au bord de la faillite, il n'a plus ni l'excuse ni le droit de ne pas prendre lui-même le taureau par les cornes. Quand on n'a plus le choix, les décisions courageuses doivent être prises, même de façon tardive. C'est une occasion pour ce Bureau fédéral à bout de souffle de sortir la tête de l'eau et reprendre les rênes de son pouvoir, qui sont en train de lui échapper.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.