Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    Facebook lance à travers l'Afrique francophone « Boost Avec Facebook », un programme de soutien aux petites et moyennes entreprises    Hand: l'entraîneur de l'ES Sahel Sami Saidi acquité des accusations d'actes anti-sportifs    Programme TV du vendredi 24 mai    Jumia lance une campagne de collecte de dons au profit des SOS villages d'enfants Tunisie    En photos : Amina Sta à Djerba pour le pèlerinage de la Ghriba    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    Wydad de Casablanca – Espérance Sportive de Tunis : Premier ‘half' d'un duel qui s'achèvera vendredi prochain à Radés    La Municipalité annonce le recours au remorquage systématique des voitures par la grue dans certaines rues de Tunis    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    12 millions de dollars perdus lors de la grève de la SITEP    Formation probable de l'Espérance face au Wydad    Tous les tunisiens bénéficieront de la couverture sanitaire avant la fin de 2021    Tunisie: L'UGTT réclame une enquête sur l'organisation par des tours opérateurs de voyages touristiques vers Israël    Tunisie: Interpellation d'un dealer et saisie de 40 plants de marijuana    Tunisie: Entrée en service cet été d'un nouveau ferry reliant Sfax à Kerkennah    Tunisie – VIDEO : Affaire des abricots jetés à la poubelle, ou quand l'UTAP tient le consommateur en otage    Tunisie – Accusations contre le ministère de l'intérieur : Toubal s'explique    Tunisie – Le petit oiseau rare de Ghannouchi commence à Gazouiller    Tunisie – L'Ariana : Saisie de 120 Kg de viande dans une grande surface pour fraude au prix    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Ligue 1 : Programme TV de la 24ème journée    En cas d'égalité de points entre le CSS et l'ESS, qui sera le deuxième ?    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    La Tunisie présente ses opportunités d'investissement auprès des entreprises grenadiennes    Ooredoo gâte les mamans pour la fête des mères    En Italie, un réseau de migration clandestine démantelé dévoile l'implication de policiers    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    L'ISIE prolonge jusqu'au 15 Juin 2019 la période d'inscription sur les listes électorales des législatives    Deux blessés graves dans un accident de la route à Enfidha    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    René Trabelsi salue toutes les unités militaires et sécuritaires veillant au bon déroulement du pèlerinage à La Ghriba    Al Badil Ettounsi déplore ce à quoi est exposé le Chef du gouvernement et certaines personnalités politiques    Advans Tunisie finalise avec succès son premier emprunt obligataire    Ligue des champions : La 4ème pour l'EST ou la 3ème pour le Wydad ?    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    20 500 nouveaux postes d'emplois dans l'industrie    Libye : Haftar à Macron : Pas question de cessez le feu à l'état actuel    Ennahdha dénonce une ingérence étrangère en Tunisie    Mobilisation d'un public marocain nombreux vendredi prochain lors du match Wydad de Casablanca – Espérance Sportive de Tunis à Rabat    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Un aéroport saoudien frappé par les Houthis    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout est dans la mise en application
Loi organique d'accès à l'information
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 05 - 2016

A peine adoptée, non sans difficulté, la nouvelle loi organique sur le droit d'accès à l'information a fait, avant-hier à Tunis, l'objet d'un débat poussé suscité par des organisations internationales et des composantes de la société civile nationale. Les tenants et les aboutissants de la loi n'ont pas fini de nourrir les discussions et les réflexions sur les modalités de son application.
La conférence, initiée par les bureaux de l'Unesco et du Haut commissariat aux droits de l'homme (Hcdh) à Tunis, a vu la participation d'un ensemble d'ONG et de structures de la corporation médiatique.
Elle s'inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, placée, cette année, sous le signe «Accès à l'information et aux libertés fondamentales, c'est votre droit !». Et c'est justement autour de cette question majeure que vont s'articuler les différentes interventions, avec pour fil conducteur la toute récente loi datant du 24 mars 2016 portant sur le droit d'accès à l'information, le pourquoi d'une telle loi et comment la traduire dans les faits, avec toutes les garanties possibles aussi bien pour les professionnels des médias que pour le citoyen ordinaire. Ainsi, Haica, Snjt, TAP, Capjc, Ctlp, Ipsi, Coalition civile pour la défense de la liberté d'expression, association «Vigilance pour la démocratie», RSF, l'Union tunisienne des médias associatifs (Utma), Article 19, tous y sont intervenus pour remettre les pendules à l'heure et aborder l'avenir d'un métier mal en point. Son état des lieux en dit long sur la cacophonie médiatique y prévalant et l'anarchie dans laquelle se débat tout le secteur.
A l'ouverture, M. Kamel Jendoubi, ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l'homme, a souligné la portée significative de la journée mondiale de la liberté de la presse dont la célébration, sous nos cieux, coïncide avec le bon positionnement de la Tunisie à une grande échelle en matière de liberté de la presse. Un tel honneur rime avec la teneur d'un droit déjà constitutionnalisé donnant accès à l'information. «Ce choix démocratique veut que la presse soit un pouvoir indépendant, libre et responsable, mais qui ne soit guère au-dessus de la loi...», affirme-t-il. Et malgré cette avancée constitutionnelle, le secteur rencontre encore des problèmes liés notamment aux questions de régulation, d'autorégulation et des conditions de travail au sein des entreprises médiatiques. «Raison pour laquelle une large consultation aura lieu, au cours du mois prochain, pour la création d'un statut régissant la Haica...», promet-il. De son côté, le représentant du Hcdh à Tunis a relevé que la liberté de la presse fait partie intégrante des droits de l'homme dans leur acception la plus large. Et d'ajouter que le droit d'accès à l'information, en tant que thème choisi pour la journée de cette année, correspond ainsi aux orientations futures des Nations-unies, marquant ainsi le début d'un nouveau cycle de 15 ans pour les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD). Le journaliste y étant, désormais, un vecteur principal.
Adopter une loi, est-ce suffisant ?
Mais, d'après lui, cette loi d'accès à l'information tire sa juste valeur de ses modes opératoires. De fait, les mécanismes exécutifs y afférents demeurent une condition sine qua non pour son optimisation. Cela semble très important, du moment que le journaliste s'engage, lui aussi, dans la guerre anti-terrorisme. En ces temps particuliers, la guerre est, avant tout, médiatique, où l'information vaut son pesant d'or. Est-il suffisant d'adopter une loi pour tout permettre aux médias? Ainsi s'interroge le président du Snjt, M. Neji Bghouri, jugeant bon d'instituer, a priori, un pareil cadre législatif qui n'aurait aucunement d'impact sans d'autres mécanismes opérationnels d'appoint. «Sans information, on ne peut qualifier un journaliste en tant que tel...», révèle-t-il, mettant le doigt sur les maux de la profession, à savoir la mauvaise gestion financière, l'absence d'instances d'autorégulation dans la presse écrite et électronique, la corruption, l'emploi précaire. La société civile devrait rester vigilante pour faire face à tous ces abus. Pour M. Nouri Lajmi, président de la Haica, la mise en place des instances constitutionnelles de contrôle et de régulation ne doit pas occulter les défis posés à tous les niveaux. Et bien que des pas aient été franchis sur ce point, on n'en est pas encore à l'autorégulation. Du reste, il a tout résumé en ces termes: «La liberté de la presse est la clé de voûte de toutes les libertés...». C'est que l'application de la nouvelle loi en question constitue l'opportunité ou jamais pour relever les défis auxquels fait face le journaliste d'aujourd'hui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.