Photo du jour : Youssef Chahed en mode Touriste    Tunisie – VIDEO : Le bureau de la campagne de Zebidi dément tout lien avec Mondher Guefrech et va porter plainte contre lui    [Audio] : Lassaad Dridi parle de la victoire contre le Stade Tunisien    Coupe de la CAF : l'adversaire du CS Sfaxien en 16ème de finale    Aménagement d'un «Village artisanal à Métouia» et prévision de deux autres à El Hamma et Mareth dans le gouvernorat de Gabés    Ligue 1 : un seul match au programme ce dimanche    Tunisie: Rached Ghannouchi trouve normal que les candidats à la présidentielle tentent d'écarter leurs rivaux    Me Kamel Ben Messaoud invite tous les avocats à défendre les libertés et le droit à la suite de l'arrestation de Nabil Karoui    L'UGTT examinera ce dimanche les développements survenus sur la scène politique et électorale    Tunisie – Nizar Ayed : Qui peut être derrière une affaire qui rend autant service à Nabil Karoui ?    La Poste Tunisienne revient sur les perturbations survenues dans certains de ses bureaux de poste    La Télévision tunisienne transmettra les matchs de la première journée de la Ligue 1 Pro    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Plusieurs arrestations à Kairouan    Extrémisme Violent, Ouverture de l'Appel à propositions pour le financement de projets de recherche    Par Chokri Azzouz : Empêchement provisoire ou abandon volontaire ? Propos sur le la délégation de ses pouvoirs par le Président du Gouvernement    En photos : Découvrez les trois nouvelles gammes Love Nature d'Oriflame    En photos: les jeunes de Ras Jebel honorent l'histoire de la ville    Ondes électromagnétiques : Le magazine 60 millions de consommateurs épingle trois fabricants de téléphones portables    Météo du Weekend : Des chutes de grêle par endroits, aujourd'hui    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Programme TV du vendredi 23 août    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout est dans la mise en application
Loi organique d'accès à l'information
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 05 - 2016

A peine adoptée, non sans difficulté, la nouvelle loi organique sur le droit d'accès à l'information a fait, avant-hier à Tunis, l'objet d'un débat poussé suscité par des organisations internationales et des composantes de la société civile nationale. Les tenants et les aboutissants de la loi n'ont pas fini de nourrir les discussions et les réflexions sur les modalités de son application.
La conférence, initiée par les bureaux de l'Unesco et du Haut commissariat aux droits de l'homme (Hcdh) à Tunis, a vu la participation d'un ensemble d'ONG et de structures de la corporation médiatique.
Elle s'inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, placée, cette année, sous le signe «Accès à l'information et aux libertés fondamentales, c'est votre droit !». Et c'est justement autour de cette question majeure que vont s'articuler les différentes interventions, avec pour fil conducteur la toute récente loi datant du 24 mars 2016 portant sur le droit d'accès à l'information, le pourquoi d'une telle loi et comment la traduire dans les faits, avec toutes les garanties possibles aussi bien pour les professionnels des médias que pour le citoyen ordinaire. Ainsi, Haica, Snjt, TAP, Capjc, Ctlp, Ipsi, Coalition civile pour la défense de la liberté d'expression, association «Vigilance pour la démocratie», RSF, l'Union tunisienne des médias associatifs (Utma), Article 19, tous y sont intervenus pour remettre les pendules à l'heure et aborder l'avenir d'un métier mal en point. Son état des lieux en dit long sur la cacophonie médiatique y prévalant et l'anarchie dans laquelle se débat tout le secteur.
A l'ouverture, M. Kamel Jendoubi, ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l'homme, a souligné la portée significative de la journée mondiale de la liberté de la presse dont la célébration, sous nos cieux, coïncide avec le bon positionnement de la Tunisie à une grande échelle en matière de liberté de la presse. Un tel honneur rime avec la teneur d'un droit déjà constitutionnalisé donnant accès à l'information. «Ce choix démocratique veut que la presse soit un pouvoir indépendant, libre et responsable, mais qui ne soit guère au-dessus de la loi...», affirme-t-il. Et malgré cette avancée constitutionnelle, le secteur rencontre encore des problèmes liés notamment aux questions de régulation, d'autorégulation et des conditions de travail au sein des entreprises médiatiques. «Raison pour laquelle une large consultation aura lieu, au cours du mois prochain, pour la création d'un statut régissant la Haica...», promet-il. De son côté, le représentant du Hcdh à Tunis a relevé que la liberté de la presse fait partie intégrante des droits de l'homme dans leur acception la plus large. Et d'ajouter que le droit d'accès à l'information, en tant que thème choisi pour la journée de cette année, correspond ainsi aux orientations futures des Nations-unies, marquant ainsi le début d'un nouveau cycle de 15 ans pour les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD). Le journaliste y étant, désormais, un vecteur principal.
Adopter une loi, est-ce suffisant ?
Mais, d'après lui, cette loi d'accès à l'information tire sa juste valeur de ses modes opératoires. De fait, les mécanismes exécutifs y afférents demeurent une condition sine qua non pour son optimisation. Cela semble très important, du moment que le journaliste s'engage, lui aussi, dans la guerre anti-terrorisme. En ces temps particuliers, la guerre est, avant tout, médiatique, où l'information vaut son pesant d'or. Est-il suffisant d'adopter une loi pour tout permettre aux médias? Ainsi s'interroge le président du Snjt, M. Neji Bghouri, jugeant bon d'instituer, a priori, un pareil cadre législatif qui n'aurait aucunement d'impact sans d'autres mécanismes opérationnels d'appoint. «Sans information, on ne peut qualifier un journaliste en tant que tel...», révèle-t-il, mettant le doigt sur les maux de la profession, à savoir la mauvaise gestion financière, l'absence d'instances d'autorégulation dans la presse écrite et électronique, la corruption, l'emploi précaire. La société civile devrait rester vigilante pour faire face à tous ces abus. Pour M. Nouri Lajmi, président de la Haica, la mise en place des instances constitutionnelles de contrôle et de régulation ne doit pas occulter les défis posés à tous les niveaux. Et bien que des pas aient été franchis sur ce point, on n'en est pas encore à l'autorégulation. Du reste, il a tout résumé en ces termes: «La liberté de la presse est la clé de voûte de toutes les libertés...». C'est que l'application de la nouvelle loi en question constitue l'opportunité ou jamais pour relever les défis auxquels fait face le journaliste d'aujourd'hui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.