Pour la levée du confinement obligatoire pour les personnes venant de l'étranger    Finances : Ouverture de l'inscription pour les entreprises touchées par les impacts de la pandémie du Covid-19    Ministère de la santé : Découverte de la nouvelle variante SARS-CoV-2 en Tunisie    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Nous avons gouverné le pays que durant 2 ans et un mois    Une délégation militaire de haut niveau se rend à...    Hatem Ben Salem : Le don émirati de 500 vaccins est une insulte dans son nombre et son coût    Tournoi de Doha : Ons Jabeur passe en huitièmes de finale    Zouheir Maghzaoui : Rached Ghannouchi est responsable de la crise !    «La Tunisie doit se donner une nouvelle direction économique et financière, le FMI demeurera son partenaire proche» affirme le chef de mission de cette institution pour la Tunisie    6,23%    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Les vaccins de la discorde...    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Présidence de la CAF : la FIFA veut un consensus autour d'une candidature unique    L'Organisation tunisienne des jeunes médecins entame un sit-in au ministère de la Santé    Signature d'une Convention BH Bank / CNRPS    Lancement d'un e-service de déclaration des investissements agricoles    Changements climatiques : Premier guide pédagogique publié en braille    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    La sortie de crise au cœur d'une rencontre entre des partis et des personnalités nationales    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Rafik Abdessalem : Le président est machiavélique !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Abir Moussi à Béja cette semaine    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Le marché boursier clôture la séance sur une baisse de 0,31%    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    Le parti socialiste tient la coalition au pouvoir responsable de la crise politique    CONDOLEANCES    La Tunisie aurait reçu le don de vaccins depuis fin 2020    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Charfeddine a besoin de garanties !
ESS
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 10 - 2016

A défaut de garanties morales et financières, le président de l'Etoile semble déterminé à quitter le navire
Il est clair que pour Ridha Charfeddine, rien ne sera plus comme avant sur tous les plans : managérial, financier et relationnel avec certaines franges proches de la vie du club. Le désormais président «sortant» —quoique sa démission soit toujours au stade officieux— est plus que jamais décidé à rompre définitivement avec le mode de conduite qu'il entretenait avec les différentes parties prenantes du club. Mais une chose est certaine : au stade actuel, Charfeddine campe toujours sur ses positions et semble fortement déterminé à quitter la présidence du club, malgré les efforts et les démarches entrepris par les supporters et même par certaines personnalités influentes du club sahélien. Dr Charfeddine est profondément «touché» par les «accusations malsaines» d'après ses dires touchant les transactions de vente de certains joueurs à l'instar des Akaichi et Bounedjeh notamment.
De plus, pour lui, plus question de continuer à subvenir seul aux besoins financiers galopants du club. Il a voulu tirer la sonnette d'alarme sur l'urgence d'abandonner cette passivité, voire «démission» de la part de certaines personnalités fortunées de la région qui, d'après ses dires, se sont ruées pour acheter les actions de son entreprise et ne paient pas le moindre dinar pour aider leur club.
De fait, il est clair que pour revenir sur sa décision, Ridha Charfeddine a besoin de garanties financières concrètes, mais aussi d'éliminer certaines personnes pseudo-proches de l'entourage du club pour assainir l'ambiance du club.
Le soutien de Chetali, Baya et Mkacher
Ce qui est certain, c'est que Ridha Charfeddine, un homme à l'intégrité indiscutable, jouit d'une grande considération chez les figures de proue du club qui n'ont pas hésité à lui témoigner leur soutien indéfectible. En effet, la figure référentielle de l'Etoile, Abdelmajid Chetali, n'a pas hésité à exprimer sa solidarité avec Charfeddine : «C'est un homme totalement dévoué au club. Il a beaucoup donné et il est impensable qu'il quitte le navire sur cette note terne. On doit tout faire pour le faire revenir sur sa décision, il ne mérite pas un tel sort». Zoubeïr Baya, lui aussi, a épousé l'attitude de l'artisan de l'épopée de l'Argentine : «Le retour de Ridha Charfeddine aux commandes est fondamental, quitte à exhorter le public à lui demander cela officiellement. L'Etoile a besoin de lui, on doit le soutenir, mais on doit aussi le respecter». Mohamed Mkacher, lui aussi, va dans le même sens en déclarant : «Pour moi, l'Etoile n'a pas de crise de résultat, la véritable crise, c'est à n'en point douter la démission de Ridha Charfeddine. Nous devons tout faire pour le soutenir et le ramener dignement aux commandes de notre club qui a grandement besoin de lui».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.