Coronavirus: l'extension rapide confirme l'inquiétude de l'OMS    Boxe / Wilder – Tyson Fury 2 : A quelle heure ? Sur quelle chaîne ?    La Tunisienne Maha Zaoui nommée responsable du rugby féminin à Rugby Afrique    Lancement de la plateforme elmensej.tn par Orange Tunisie et l'association SHANTI    25 mille tunisiens souffrent de polyarthrite rhumatoïde    Foot-Europe: le programme du jour    Elections FTF : Mohamed Larbi Snagria et Achraf Aouadi candidats à la présidence de la FTF    ST: Ben Nasr relève Chikhaoui    USM: Dissiper le doute    ABIR MOUSSI : Pour ceux que le dossier des hydrocarbures et des ressources naturelles intéresse    Ligue 1 – 16e journée: L'Etoile se déchaîne !    830 projets agricoles déclarés à Sidi Bouzid    DECES: Mohsen HAMZAOUI    DECES: Haj Abdelaziz GHAZALI    Intelligence artificielle: le futur n'est plus le pétrole, mais la data !    Lutte contre le vol des bagages: Tunisair prend le phénomène à bras-le-corps    Focus business: la promotion des exportations    Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux(FTDES): Un centre d'accueil et d'orientation ouvrira ses portes    MEMOIRE: Ali TARHOUNI    L'Ambassadeur algérien à Tunis, Azzouz Baalal, remet à Rached Ghannouchi une invitation officielle à visiter l'Algérie    Coronavirus, aucun cas enregistré parmi la communauté tunisienne en Italie    Sahel - Sommet du G5 ce lundi à Nouakchott : Aller au concret et à l'urgent    Happy Birthday Mr President !    Ben Ammar : L'ouverture sur le marché saoudien sera une chance historique pour le cinéma tunisien    Festival du rire 2020 | «Mamou et Chehyma» : le triomphe de l'amitié    Livre : « Les Carthage du monde »: Kart Hadasht ressuscitée    VIe colloque international d'études méditerranéennes (les 24 et 25 fevrier 2020): «La folie, entre création et destruction»    Agression d'un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l'Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !    En photos : Hend Sabri, sublime et stylée à la Fashion Week de Milan    Arrestation d'une femme libyenne pour vol    L'ambassadeur de Chine à Tunis, Wang Wenbin : Avancée dans l'endiguement du Coronavirus et efforts de reprise du secteur économique fortement impacté    Foot-Europe: le programme du jour    L'huile de pépins de figue de barbarie – Sultane de la nouvelle cosmétique tunisienne : Lancement d'une nouvelle vidéo    Météo : Temps passagèrement nuageux    L'Emir du Qatar en visite officielle en Tunisie les 24 et 25 février    Gouvernement de Fakhfakh, qu'en pense Ahmed Néjib Chebbi ?    Exposition : « Raffaello, le portraitiste », Reproduction en HD des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance    Coronavirus, trois italiens contaminés en Lombardie    De plus en plus de Libyens arrivent en Tunisie    En vidéo : Azza Filali lève le rideau sur son nouveau roman    La Tunisie condamne la double fusillade près de Francfort    Le Groupe de la Banque mondiale lance une initiative en faveur des femmes entrepreneures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord    AGRICO.TN : Une place de marché agricole gratuite en Tunisie    Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon    Un grand ami de la Tunisie n'est plus    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Du 19 au 22 février 2020 : Mission d'hommes d'affaires tunisiens à Turquie    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au-delà de la consécration
Rencontre avec Moufida Fedhila
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 11 - 2017

Tanit d'Or dans la catégorie des courts métrages de fiction lors de la 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage, «Aya» de Moufida Fedhila est une manière d'investir dans l'enfance pour l'émergence du cinéma de l'enfant et de sa promotion
May Berhouma, une petite fille âgée de neuf ans, est l'héroïne du film «Aya» qui a remporté le Tanit d'Or dans la catégorie des courts métrages de fiction lors de la 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC, 4-11 novembre 2017). Classé dans le genre cinéma de l'enfant, ce film écrit et réalisé par Moufida Fedhila raconte l'histoire d'Aya, une petite fille futée, qui vit avec ses parents et dont le père est salafiste. Mais, un jour, un événement brusque bouleversera à jamais le destin de cette fillette à la suite du comportement extrémiste et oppressif de son père. Le film est une série d'interrogations que pose Aya, d'ailleurs comme tout enfant de son âge, sur l'existence, Dieu, la mixité et bien d'autres sujets relatifs à la société dans laquelle elle vit.
Partant de son film, la scénariste et cinéaste Moufida Fedhila a indiqué que son choix de travailler dans le cinéma de l'enfant émane de sa forte conviction que l'art, qui constitue un espace de la liberté d'expression, joue un rôle central en tant que facteur de changement social.
Et d'ajouter : «A mon avis, l'industrie des films destinés à l'enfance nécessite un travail d'investigation approfondie dans l'univers de l'enfance pour pouvoir faire des films qui appartiennent vraiment au cinéma de l'enfant», relevant que l'image de l'enfant dans le cinéma et sa présence devant la caméra pour jouer un rôle est un reflet d'une époque particulière, faisant de lui par la suite un témoin vivant.
Spécialiste dans la direction de «l'enfant acteur», Moufida Fedhila a souligné la nécessité de créer des réseaux d'échange dans le domaine du cinéma de l'enfant tout en définissant ce qu'est l'univers enfantin dans sa relation avec les adultes, notamment en cette conjoncture actuelle que traverse le pays et dans laquelle vivent les enfants qui constituent la catégorie la plus vulnérable et la plus exposée à toute forme d'endoctrinement idéologique, et ce, en vue de protéger cette catégorie sociale à travers l'art, selon ses propos.
Dans ce contexte, elle a mis l'accent sur l'importance d'investir dans l'enfant en tant que pilier essentiel sur lequel sera construite toute une génération future, et ce, à travers le renforcement du cinéma de l'enfant conçu spécialement pour servir les causes de cette catégorie en faisant part de ses préoccupations et en prospectant sa situation car le cinéma est l'une des expressions culturelles et artistiques qui servent de plateforme idoine pour préparer l'homme de demain.
Parlant du concept du cinéma de l'enfant, la cinéaste a tenu à préciser que ce genre cinématographique est à la fois un cinéma dont les personnages clés sont des enfants et dont la thématique est l'enfance que ce soit à travers le documentaire, la fiction ou les films d'animation.
Ce genre de cinéma devrait, selon elle, prendre en considération le milieu de l'enfant, son histoire sociale et ses capacités intellectuelles et les disparités sociales entre les enfants résidant dans les quartiers huppés comme dans les régions marginalisées et défavorisées.
Après avoir remporté le Tanit d'Or de la 28e édition des JCC, le film «Aya» a été projeté en Italie dans le cadre de la 23e édition du «MedFilm festival» de Rome du 10 au 18 novembre, considéré comme étant le premier festival en Italie, réservé à la diffusion et la promotion du cinéma de la Méditerranée, l'Europe et du Moyen-Orient, selon Moufida Fedhila. «Aya» a également fait le tour dans la 15e édition du festival des cinémas d'Afrique du pays d'Apt du 10 au 17 novembre en France. Le film sera également en tournée lors de la cinquième édition des rencontres internationales des cinémas arabes «Aflam» du 21 au 26 novembre à Marseille, à la 35e édition du festival Tous courts à Aix en Provence du 27 novembre au 2 décembre et au programme du festival du film franco-arabe à Noisy-Le-Sec (Paris) du 24 novembre au 5 décembre, a-t-elle encore annoncé.
Membre de l'Académie francophone du cinéma, Moufida Fedhila est membre permanent dans des jurys de plusieurs festivals cinématographiques en Europe et en Afrique du Nord.
Elle a, auparavant, réalisé le film «Hors-Je» ayant participé dans plus de 30 festivals. Ce film a remporté le prix spécial du jury au festival international du cinéma et de l'éducation à Fes (Maroc) et le prix du meilleur court métrage documentaire à la 4e rencontre annuelle des réalisateurs de films tunisiens organisée par l'Association des réalisateurs de films tunisiens (Arft). Elle se prépare actuellement pour la réalisation d'une nouvelle œuvre de fiction qu'elle dévoilera prochainement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.