DEZ TOKHTOF « دز تخطف » : Un nouveau film produit par la jeune et dynamique Radio SAWT Menzel Bourguiba    Hand – CAN 2020 : La Tunisie bat le Maroc et rejoint l'Algérie en demi-finale    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Elyes Fakhfakh va être chargé de former le prochain gouvernement ?    Libye – La Tunisie et l'après Berlin : Quelle est notre position ? Quels sont nos intérêts ?    Opération de nettoyage autour du Mausolée el-Fleri à la Médina de Tunis    Maghzaoui: Fadhel AbdelKefi représente les familles influentes du pays    Mercato – Espérance de Tunis : Visite médicale passée pour Abderrahmane Meziane    Le visa pour les Etats-Unis désormais plus difficile pour les femmes enceintes    CAN – Hand 2020 : où regarder le match Tunisie-Maroc?    Etude : Les influenceurs n'influencent plus personne ?    Ghannouchi ne participera pas au Forum de Davos 2020    Hand – CAN 2020 : La Tunisie débute le 2e tour contre le Maroc    En photos : L'Institut du Patrimoine remet en état un site majeur de la Médina    Tunisie : 8 unités locales pour la promotion sociale seront bientôt crées dans différentes régions du pays    Mise en garde du ministère de l'Agriculture aux marins-pêcheurs    ATCT : Augmentation du recrutement des compétences tunisiennes à l'étranger    Test de vol habité : Mission accomplie pour la fusée SpaceX    Appel à candidature Festival Voix de Femmes Compétition Officielle : Sousse du 11 au 18 Avril 2020    Les films de la Résistance et de la Libération du 20 au 26 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    Investissements : La Tunisie 1er au Sommet Royaume-Uni/Afrique à Londres    Tunisie : Impliqué dans trois affaires, un délinquant arrêté à Nabeul    Kaïs Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Noureddine Taboubi    Foot – Après sa victoire face au CA (2 -1) : L'Espérance s'empare de la tête du classement    Ce que la banque ne peut pas vous facturer...    La militante Radhia Haddad à l'honneur au CREDIF    L'OTIC lancera une application comparant les tarifs des services bancaires en Tunisie    Conflit en Méditerranée: L'UE met en garde la Turquie contre ses forages illégaux à Chypre    Abir Moussi sur sa lancée : Le PDL « ne votera pour aucun gouvernement comprenant un seul islamiste »    Consultations pour le gouvernement : Elyès Fakhfakh présente sa vision des priorités et des défis    Agression contre la présidente du PDL : Tahya Tounès et Qalb Tounès appellent à une enquête    Grogne des bouchers à Sousse : Menace d'une grève ouverte contre les nouvelles taxes    Avec une production en régression : Baisse de 12,6% du chiffre d'affaires de la STIP    La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?    Initiative américaine : Prosper Africa pour la conquête du marché africain    La fuite de capitaux profitera du chaos en Libye    A vos carnets ! L'agricultrice urbaine Mouna Triki vous attend le 30 janvier à la Maison de France    Cérémonie de la mise de la première pierre de la construction des locaux de Future Lab Tunisia au sein du collège Ibn Khaldoun à Manouba    Ministère de la Santé : recommandations après l'apparition d'un nouveau virus en Chine.    Tunisie : Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur enregistrent une baisse de 5% en 2019    Tunisie: Un producteur de lait fustige la politique de l'Etat dans la filière    Le brouillon de la résolution du sommet de Berlin dévoile les motivations réelles des participants    Le Derby de la Capitale remporté par l'Espérance Sportive de Tunis 2 à 1 face au Club Africain    Crise libyenne : Affrontements armés, initiatives de cessez-le-feu, réunion de Moscou, conférence de Berlin…quel rôle jouent la Turquie et la Russie dans ce conflit ?    l'invité – Moncef Tabka, ancien gardien international de l'USM et de l'ESS : «Attouga était très malin»    ‘‘Miss Hayek de Kairouan 2020'' : Qui sera l'heureuse élue ?    Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n'y participent !    François G.Bussac et la CIE des Vives Voix présentent « Au plaisir de Lire » à l'Agora : Eloge de la Légèreté    Pression internationale pour impliquer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manque d'attractivité régionale
Décentralisation et investissement
Publié dans La Presse de Tunisie le 12 - 12 - 2017

Selon le rapport de l'attractivité régionale réalisé par l'Institut arabe des chefs d'entreprise (Iace), le climat des affaires local est jugé "peu satisfaisant" en moyenne, avec un indice de 2,85. Un résultat qui reflète les problématiques au niveau de l'investissement dans les régions intérieures. Infrastructures inadaptées, administration peu réactive, centralisation oppressante, tant de défis qui se posent devant le projet de décentralisation auquel notre pays compte s'attaquer avec l'approche des élections municipales
En fait, la décentralisation pose actuellement plus de défis que d'opportunités pour la Tunisie, vu son impact sur la transformation du modèle de développement. Jusqu'ici, la centralisation était le maître mot de l'investissement. Bien qu'il y ait eu des avancées en termes d'élargissement de certaines institutions gouvernementales dans les régions, la dépendance auprès de la centrale a toujours perduré. Ce qui pose des problèmes de réactivité et surtout d'absence d'une vision claire par rapport aux besoins des régions, qui ne peut se concrétiser sans la proximité et l'évaluation sur terrain.
Tout cela a influencé l'environnement des affaires dans les régions, qui se trouve terni également par le manque d'infrastructures adaptées et d'une prise en compte de leurs spécificités. Un constat qui a été bien révélé par le rapport de l'Iace, montrant que dix gouvernorats seulement sont au-dessus de la moyenne de l'indice du climat d'affaires (2,85).
Le rapport s'appuie sur une évaluation de la réglementation des affaires locales dans tous les gouvernorats dans dix domaines essentiels, à savoir les services municipaux, l'approche participative, la transparence et l'accès à l'information, les services non municipaux, le cadre de la vie et la disponibilité de la main-d'œuvre.
Insatisfaction
Le rapport indique que le climat des affaires dans les gouvernorats de Siliana et Tataouine est jugé "pas du tout satisfaisant". L'indice le plus faible est observé au gouvernorat de Siliana, soit 1,74, alors qu'il était classé en 2016 à la 21e place sur les 24 gouvernorats. Le gouvernorat de Tunis est classé au 1er rang avec une amélioration de son score général par rapport à l'année dernière, passant de 3,84 à 4,82.
Pour les autres gouvernorats, l'Iace souligne que dix gouvernorats ont amélioré leur classement. On note Ariana et La Manouba, qui ont avancé de 12 places, Kébili de 10 places et Zaghouan de 8 places. Les gouvernorats de Tunis et Sfax ont gardé leur classement, respectivement 1er et 2e. De l'autre côté, le classement du gouvernorat de Kairouan a reculé de 11 places, se trouvant à la 20e place.
Cet indice reflète ainsi les défis auxquels fait face tout projet de décentralisation, étant donné que l'investissement est le principal pilier de tout développement économique au niveau régional. Mais c'est cet aspect qui pose problème par rapport à un climat des affaires qui n'encourage pas l'investissement en général et d'autant plus dans les régions intérieures.
Problème d'efficacité
Le dernier rapport Doing Business de la Banque Mondiale a classé la Tunisie au 88e rang sur 190 pays. Ainsi, notre pays affiche un retard flagrant au niveau de certains piliers nécessaires au développement de l'investissement dans les régions. On note l'obtention du permis de bâtir (96e place), dont le délai atteint jusqu'à 96 jours; le raccordement au réseau de distribution de l'eau, avec un délai de 21 jours; le raccordement au réseau électrique avec un délai moyen de 65 jours. Il s'agit également des services municipaux, de l'approche participative et de la transparence et l'accès à l'information, qui sont des piliers pouvant être améliorés avec la mise en place d'un pouvoir local.
Selon l'Iace, l'amélioration de l'environnement des affaires en Tunisie suppose la mise en place de mesures efficaces et efficientes facilitant les procédures administratives et l'accès à l'information. Il s'agit de la publication de l'ensemble des procédures administratives et la création d'un registre en ligne comprenant l'ensemble des procédures administratives applicables aux entreprises, la dematérialisation et l'usage de l'administration électronique comme un levier majeur de simplification.
Ajoutons à cela la facilitation de l'échange d'informations sur l'entreprise entre les administrations publiques à travers l'identifiant commun de l'entreprise, le développement de l'efficacité des guichets uniques pour réduire le nombre des procédures, les délais et les coûts et enfin le transfert du réel pouvoir de décision aux responsables régionaux et doter les organes administratifs concernés de l'autonomie et/ou la souplesse de gestion requise pour pouvoir résoudre les problèmes à temps sans attendre l'accord préalable de l'administration centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.