Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    La Tunisie célèbre la Journée de l'enfant africain    Le Parlement renouvelle huit des seize membres du Conseil de l'INPT    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    QNB Tunisie: Nouvelle vision, nouveaux challenges    Onze élèves passent le bac en prison    Ahmed Néjib Chebbi : Kaïs Saïed ne s'est pas trompé, il est d'une autre planète !    REMERCIEMENTS ET FARK : Souad MANOUBI    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    Violences et abus policiers contre des jeunes à Sidi Hassine : La société civile monte au créneau    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    Tunisie- Salaheddine Jourchi: Aucun dialogue n'est possible avant de dévoiler l'identité de celui qui tenté d'assassiner le président de la République [Audio]    Tunisie- Démarrage des épreuves du Baccalauréat à Sfax [vidéo]    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Tamweeli Meetup Tour | TPE-PME dans les régions : L'alternative entrepreneuriale sous le covid-19    L'Assemblée approuve l'accord de prêt entre la SONEDE et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe    Le Vieux port de Bizerte victime de la pollution de l'eau    Kaïs Saïed reçu par Luigi Di Maio à son arivée en Italie    Tunisie: Rached Ghannouchi s'entretient avec les présidents des blocs parlementaires    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    Epuisement démocratique    BTS Bank: Nejla Ben Abdallah Présidente du Conseil d'administration et Khalifa Sboui Directeur général    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Des élèves de l'école canadienne de Tunis organisent un événement de soutien à la cause palestinienne    Ayachi Zammel appelle à mobiliser l'armée pour faire respecter le protocole sanitaire à Kairouan    Tunisie: Daily brief du 16 juin 2021    Euro: les matches de ce mercredi    Coup d'envoi des épreuves du Bac    Lourdes peines contre ses dirigeants, la confrérie des frères musulmans décapitée en Egypte    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    L'EST met le cap sur Tabarka : Concentration maximale    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un grand potentiel, mais...
Site archéologique d'Oudhna
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 12 - 2017

A 30 km à peine de la capitale, gît l'un des plus grands sites archéologiques de la Tunisie. Un monument au grand historique mais au présent moins glorieux.
En proposant une nouvelle façon de voir et de visiter un site archéologique, l'exposition « Street art Museum : Uthina, mythes et légendes », dont la clôture a eu lieu le 17 décembre, a attiré l'attention sur le parc archéologique d'Oudhna, où elle a eu lieu. Tout au long de l'année, le site d'origine préromaine puis romaine (27 av.J.-C.), accueille aujourd'hui quelques autres activités comme des conférences, formations, concerts et même des cours pratiques pour les lycéens, mais il manque terriblement de moyens et de valorisation. « C'est un site d'avenir mais au potentiel inexploité », explique son conservateur Nizar Ben Slimane.
Tous ces événements sont, en effet, organisés alors que le site n'est pas encore raccordé à l'eau et à l'électricité. « Depuis le début, nous travaillons avec un groupe électrogène et l'eau nous parvient d'une source d'eau », ajoute-t-il à propos de ce monument déclaré parc national en 1993, et dont il est le conservateur depuis 2011. Cette contrainte complique l'avancement même du chantier ouvert à cet effet, mais les travaux avancent bien et cela ne saurait, selon lui, tarder. Le projet de réaménagement comporte également une structure d'accueil et une cafétéria, nous informe Nizar Ben Slimane qui voit grand pour le site : « Je rêve d'y créer un musée et un centre archéologique et d'archéologie expérimentale où on développe les méthodes d'extraction de pierres, d'élévation et de fouille, avec des réserves archéologiques », nous confie-t-il.
Le conservateur du site déplore une absence de vision pour ce secteur. « Le patrimoine n'est pas une priorité », regrette-t-il. Pour le site archéologique d'Oudhna, les idées de valorisation ne manquent pourtant pas. « Des agences de voyages proposent d'y ramener des touristes et d'en faire une nouvelle destination en plus du musée du Bardo et de celui de Carthage, mais ce n'est pas faisable pour le moment », nous informe le conservateur du site. De par son emplacement, dans le gouvernorat de Ben Arous et à une trentaine de kilomètres de Tunis, le site reçoit beaucoup de visiteurs de la capitale et peut attirer encore plus de visiteurs. « En tout, nous recevons 12.000 visiteurs par an, sans compter les entrées gratuites », déclare Nizar Ben Slimane.
Il fut un temps où le site était au centre d'intérêt des autorités. C'est en partie grâce à La Presse comme le mentionne Nizar Ben Slimane dans le texte de présentation du parc archéologique d'Oudhna, consultable sur le site web de l'Institut National du Patrimoine (http://www.inp.rnrt.tn/site_archeo/oudhna/Oudhna.pdf). « Il faut attendre 1989 quand un journaliste, Taher Ayachi, lui consacra une page dans le journal La Presse, pour que l'attention du public soit attirée au site », écrit-il. Depuis qu'il est déclaré parc national en 1993, le site est passé par une grande opération de restauration et de fouille, en plus de travaux de maintenance, d'entretien général et d'accessibilité. En premières cibles, ces monuments principaux et qui font sa spécificité : l'amphithéâtre, le quartier d'habitat, le capitole et les grands thermes publics.
Aujourd'hui, en plus du chantier de raccordement à l'eau et à l'électricité, le site fait face à d'autres challenges pour avoir la place qu'il mérite au sein de notre patrimoine archéologique. Avec une superficie de près de 100 hectares, il s'agit de l'un des plus grands sites de la Tunisie, mais cette surface n'est pas encore exploitable en entier. Le site attend, en effet, l'assainissement de son dossier foncier puisqu'une une partie de ses terres est une propriété privée. Plus, il lui faudrait selon Nizar Ben Slimane un plan de protection et de mise en valeur (PPMV). D'autres sites tunisiens, comme celui de Carthage, ont bénéficié de ce genre d'initiatives préconisées par la communauté scientifique internationale et par l'Unesco. Alors, à quand un PPMV pour le site archéologique d'Oudhna ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.