Bilan Covid-19 : 2603 nouveaux cas et 75 décès en Tunisie    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Affaire des financements étrangers: L'Ambassade des Etats-Unis à Tunis réagit    Accord trouvé dans le dossier Shems Fm    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Tunisie [Vidéo + Photos]: Ambiance de Ramadan, les fromages, une particularité de Béja    Tunisie-Le ministre des affaires sociales fustige la non contribution des grandes surfaces aux efforts nationaux    Banque Mondiale : Hausse des prix de l'énergie de plus de 30% en 2021    BCT : Augmentation des billets et monnaies en circulation    BCT : Hausse du solde du compte central du gouvernement fin 2020    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    BH Bank : Hausse du PNB de plus de 13% à fin mars 2021    Billet | Relais de croissance    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    DECES : Tahar BEN JEBARA    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    CONDOLEANCES    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    Foot-Europe: le programme du jour    News | Retour en octobre pour Dahmen    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Coupe de la CAF | Phase de groupes – 5e journée – Jaraaf-ESS (17h00) : Rien que la victoire !    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Expatriés : Aïssa Laïdouni champion de Hongrie    Le virus en terrain favorable !    Mechichi irait-il à Washington, avec Majoul et Taboubi ?    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un concert printanier enchanteur
«Mozart and friends» par l'Orchestre symphonique tunisien
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 03 - 2018

La musique symphonique a ses amateurs et ils sont nombreux, puisqu'ils ont rempli la Bonbonnière, dimanche dernier, à l'occasion du 3e concert de l'Orchestre symphonique tunisien sous la houlette du maestro Hafedh Makni, qui a rendu un hommage au prodige Wolfgang Amadeus Mozart et ses amis qui l'ont côtoyé.
Pas de place vide au Théâtre municipal, même les strapontins étaient occupés. Plus d'une quarantaine de musiciens ont rempli la scène qui paraissait exiguë. Hafedh Makni, habillé d'une redingote noire et baguette à la main, donne le la avec «La flûte enchantée», composé par Amadeus quelques semaines avant sa mort. On a parlé de ce chef-d'œuvre comme étant son testament lyrique. Cette composition lumineuse s'adresse aux hommes de tout âge et se prête à différentes interprétations, ce qui la rend mystérieuse et fascinante.
Puis, ce fut le tour de la soliste Yosra Abid d'interpréter un fragment de «La reine de la nuit n°1» du même Mozart, qui est le premier air de l'opéra «La flûte enchantée». Le public écoutait avec recueillement la suite du concert consacré à WA Mozart. L'Orchestre a proposé deux morceaux des amis de ce génie de la musique symphonique : «Sinfonia en si bémol majeur» de JF Reichardt et «Che faro senza Euridice» de CW Gluck, ce dernier morceau d'opéra est chanté par la soliste Emira Dakhlia.
Retour à Mozart et la «Symphonie n°29» qui est l'une des dernières symphonies dites «Salzbourgeoises» que Mozart a composées à l'âge de 18 ans. Elle s'approche du lyrisme et de la joie, et se détache de la sorte des symphonies de l'époque. Retour sur scène de la soliste Yosra Abid pour un autre fragment de «La Reine de la nuit n°2», qui sera suivi de la «Petite musique de la nuit» et de la sérénade n°13 en sol majeur qui est la dernière sérénade composée en 1787 par Mozart.
L'un des moments le plus spectaculaire de la soirée est l'entrée en scène du piano sur lequel le jeune virtuose Aziz Jomni, fortement ovationné par l'assistance, a assuré le Concerto en ré majeur pour piano de J. Hayden. Retour du piano dans les coulisses. Les musiciens s'affairent pour regagner leur place. Silence dans la salle et c'est au tour de la soliste Emira Dakhlia de retourner sur scène pour offrir au public un morceau de Mozart intitulé «Non So Piu».
Puis, cerise sur le gâteau lorsque le second rideau de la scène s'ouvre pour laisser apparaître derrière l'orchestre une grande chorale formée de plus d'une soixantaine de chœurs. Le moment est magique. La chorale chante «Cosi fan Tutte» de Mozart, suivi de «Les nuits de Mozart à Tunis» de Makni, qui est une relecture tunisienne avec percussions : darbouka et tabla du célèbre air de Mozart. Et pour terminer toujours en beauté, l'Orchestre symphonique tunisien joue le final de l'«Enlèvement au sérail» de l'illustre compositeur autrichien qui a laissé une œuvre musicale des plus riches et des plus belles du monde.
L'Orchestre symphonique tunisien, créé en 1969, par le ministère de la Culture, a connu des hauts et des bas. Actuellement, sous la direction de Hafedh Makni, il retrouve un regain de vitalité et a reconquis le public grâce à des concerts mensuels bien préparés et qui révèlent une génération de talents prometteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.