Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    La Tunisie célèbre la Journée de l'enfant africain    Le Parlement renouvelle huit des seize membres du Conseil de l'INPT    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    QNB Tunisie: Nouvelle vision, nouveaux challenges    Onze élèves passent le bac en prison    Ahmed Néjib Chebbi : Kaïs Saïed ne s'est pas trompé, il est d'une autre planète !    REMERCIEMENTS ET FARK : Souad MANOUBI    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    Violences et abus policiers contre des jeunes à Sidi Hassine : La société civile monte au créneau    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    Tunisie- Salaheddine Jourchi: Aucun dialogue n'est possible avant de dévoiler l'identité de celui qui tenté d'assassiner le président de la République [Audio]    Tunisie- Démarrage des épreuves du Baccalauréat à Sfax [vidéo]    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Tamweeli Meetup Tour | TPE-PME dans les régions : L'alternative entrepreneuriale sous le covid-19    L'Assemblée approuve l'accord de prêt entre la SONEDE et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe    Le Vieux port de Bizerte victime de la pollution de l'eau    Kaïs Saïed reçu par Luigi Di Maio à son arivée en Italie    Tunisie: Rached Ghannouchi s'entretient avec les présidents des blocs parlementaires    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    Epuisement démocratique    BTS Bank: Nejla Ben Abdallah Présidente du Conseil d'administration et Khalifa Sboui Directeur général    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Des élèves de l'école canadienne de Tunis organisent un événement de soutien à la cause palestinienne    Ayachi Zammel appelle à mobiliser l'armée pour faire respecter le protocole sanitaire à Kairouan    Tunisie: Daily brief du 16 juin 2021    Euro: les matches de ce mercredi    Coup d'envoi des épreuves du Bac    Lourdes peines contre ses dirigeants, la confrérie des frères musulmans décapitée en Egypte    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    L'EST met le cap sur Tabarka : Concentration maximale    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A la hauteur des attentes !
Concert de la Révolution
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 01 - 2015

Commémoration du quatrième anniversaire de la Révolution par l'Orchestre symphonique tunisien, dirigé par Mohamed Makni et la Mezzo Soprano Emira Dakhlia au Théâtre de la Ville de Tunis.
Mercredi dernier, l'Orchestre symphonique tunisien était au rendez-vous pour célébrer à sa manière le quatrième anniversaire de la Révolution tunisienne. Une soirée de haute facture menée avec brio par les membres de l'Orchestre sous la direction du maestro Mohamed Makni, compositeur et violoniste à l'Orchestre du Capitole de Toulouse, venu spécialement pour l'événement.
Devant une salle archicomble, la soirée débutait par une extraordinaire exécution de l'hymne national, marqué par une puissance architecturale et d'un arrangement orchestral qui suscitait l'enthousiasme du public.
Lors du concert, le directeur de l'Orchestre symphonique tunisien annonçait la participation de deux jeunes hautboïstes tunisiens, Hamadi Ferjani et Iyed Jaziri. «Depuis plus de 20 ans, c'est la première fois que deux jeunes Tunisiens jouant de l'hautbois rejoignent l'effectif de l'OST. Avant, on faisait toujours appel à des instrumentistes étrangers. Aujourd'hui nous avons nos propres musiciens», affirme-t-il avec fierté.
Ensuite et après une magnifique relecture du 1er mouvement de la Symphonie n°40 de W.A.Mozart, place au «Bel canto» avec pour la première fois, sur la scène tunisienne, la Mezzo Soprano Emira Dakhlia, enfant du pays, évoluant sous les cieux de Russie où elle a entamé sa carrière au théâtre étatique musical de Saint-Pétersburg et a également participé à plusieurs festivals en Russie, Slovaquie et en République Tchèque et a chanté avec des orchestres dirigés par Pavel Bbelnikov, Anatoly Rybalko, Jan MorizOnken et Stanislav Gorkovenko.
Impériale par la sérénité de son chant ample et fluide, et sa voix belle et suave, Emira Dakhlia a su mettre en valeur ses qualités vocales et l'étendue du répertoire classique. Notamment dans l'interprétation des magnifiques airs d'opéra : Air de «Cherubino non so piu'», extrait des Noces de Figaro, et l'air de «Dorabellasmanieimplacabili», extrait de Cosi fan tutte de Mozart et Il bacio de L.Arditi, brillamment soutenue au piano par Bassem Makni.
Suivent, également, de belles interprétations de «Mon cœur s'ouvre à toi» de l'opéra Samson et Dalila de C. Saint-Saëns et «Nacqui all affann... Non piu' mesta» de l'opéra La Cenerentola de G.Rossini. La cantatrice, en pleine possession de son art et de sa voix, sait faire parler, sans facilité ni vulgarité, ce genre de répertoire aux oreilles contemporaines, il n'était que de voir l'attitude et l'attention de nombreux jeunes auditeurs pour le comprendre. Elle n'a franchement pas volé les applaudissements nourris qu'elle a recueillis.
Durant la soirée, nous avons apprécié des compositions de Mohamed Makni telles que des extraits de Suite Arabe, des mélodies aux couleurs orientales des Mille et Une Nuits. Une lecture musicale où la complicité sonore entre le chef et les instrumentistes est immédiatement perceptible, par le soin apporté aux couleurs, l'équilibre des forces et la qualité même de la substance orchestrale.
Poète maniant l'allusion quand il le faut, athlète lorsque cela s'impose, drôle et inventif à souhait, Mohamed Makni conduit le discours avec une passion continue, sans oublier de laisser parler la musique en détaillant chaque commentaire, ce qui nous vaut des morceaux d'une richesse infinie.
On a eu, également, le plaisir d'apprécier le fruit de son dernier travail préparé pour l'occasion; il s'agit d'une recomposition du Boléro de Ravel — une musique de ballet pour orchestre composée en 1928 par le Français Maurice Ravel (1875-1937) — nous l'avons découverte dans une version orientale qui surpasse l'intention de vulgarisation, avec une sonorité qui emplit l'espace restreint où chaque timbre se détache au sein d'une exécution unitaire, conjuguant flamme et rigueur. Une soirée sublime, digne de la célébration de la Révolution, où l'Orchestre symphonique tunisien a assuré et confirmé, méritant amplement la standing-ovation qu'il a recueillie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.