Chris Murphy : Kaïs Saïed ne tient pas ses engagements    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Abir Moussi : La définition de Kaïs Saïed de l'Etat civil se croise avec celle d'Al-Qaradhawi    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Flat6Labs, une levée de fonds de 30 MDT pour l'Anava Seed Fund et accueil d'un nouvel investisseur    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Il y'a 23 ans, naissait Google, rappelle le Google Doodle du jour    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Infrastructures : Doublement de la route reliant Zarzis à Djerba    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    ONU-Habitat : Les cinq lauréats tunisiens recevront leur prix le 29 septembre    Tunisie – météo: Cellules orageuses et températures seront en légère baisse    Abdellatif Mekki appelle les députés à agir pour réclamer le retour du Parlement    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    CJD Business Awards 2021 - Le prix du Meilleur Jeune Dirigeant décerné à Marouan Ariane    Dernière minute-Coronavirus: 11 décès et 381 nouvelles contaminations, Bilan du 25 septembre 2021    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des femmes ingénieurs d'une quarantaine de pays présentent leurs expériences
Conférence annuelle de l'association tunisienne Femmes ingénieurs
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 05 - 2018

Il s'agit d'enraciner auprès des jeunes générations, notamment les filles, une nouvelle culture en faveur du métier d'ingénieur.
Des projets en ingénierie et en technologies numériques ainsi que des initiatives d'appui au métier de femme ingénieur d'une quarantaine de pays du monde ont été présentés, samedi, lors de la conférence annuelle de l'association tunisienne Femmes ingénieurs (Atfi).
Des représentantes de femmes ingénieurs des Etats-Unis, de France, Allemagne, Corée, Royaume-Uni, Brésil, Sénégal, Kenya, Inde, Egypte, Palestine, et bien d'autres pays ont fait part de la situation de la femme ingénieur dans leurs pays respectifs.
Exposant les axes du projet « Smart Cities « (villes intelligentes), Amel Makhlouf, présidente de l'organisation d'ingénierie des pays méditerranéens (Eamc — Engineering Associations of Mediterranean Countries), a affirmé que l'objectif de ce projet est de créer des villes intelligentes, connectées aux technologies de l'information et de la communication, mais aussi propres (sans déchets).
Conformément à ce projet, ces villes doivent assurer la promotion de l'égalité entre les citoyens et l'équité des chances entre les hommes et les femmes, a-t-elle précisé. Ce projet sera lancé, a-t-elle annoncé, au cours de cette journée, en ouvrant une compétition entre les étudiants en ingénierie des différents pays méditerranéens. Les candidats peuvent appliquer leurs idées dans des villes méditerranéennes volontaires, a-t-elle indiqué.
Selon la présidente de l'Atfi, la conférence annuelle de l'organisation a permis de réunir des femmes ingénieurs de plusieurs pays qui vont proposer leurs modèles de travail afin d'aider la Tunisie à enraciner auprès des jeunes générations, notamment les filles, une nouvelle culture en faveur du métier d'ingénieur.
Un nouveau projet de renforcement de la « dimension genre» a été lancé à l'Ecole nationale d'ingénieurs de Tunis (Enit) afin de renforcer le nombre des étudiantes ingénieurs, a annoncé Raja Ghozi, enseignante chercheure à l'Enit. Ce projet permet, a-t-elle encore dit, d'accompagner les étudiantes en ingénierie, provenant des régions tunisiennes défavorisées, évoquant ses volets culturel et socioéconomique.
Gail Mattson, représentante des femmes ingénieurs américaines et présidente du réseau international des femmes ingénieurs et scientifiques (international network of women engineers and scientists), a déclaré que ce réseau figure en tant que porte-parole des femmes ingénieurs à travers le monde. L'objectif ultime est de valoriser le métier de femme ingénieur, précisant qu'en Amérique le taux de cette catégorie n'a pas dépassé 25% du total des ingénieurs américains.
Evoquant les obstacles entravant le métier de femme ingénieur, Yvette Ramos, présidente de l'association suisse des femmes ingénieurs (Swiss engineering), a déclaré que les handicaps sont d'aspect sociétal, à cause des stéréotypes, psychologiques, provenant de l'autocensure des femmes elles-mêmes mais aussi politiques.
Un label Geeis (gender equality european international standard) sera offert à la Tunisie afin de l'intégrer aux petites entreprises, a rassuré la présidente de l'association Gender et Diversity (arborus fund). Il s'agit d'un label pour la garantie de la transformation numérique et des opportunités pour les femmes ingénieurs et scientifiques, a-t-elle expliqué.
La plus ancienne association des femmes ingénieurs (Women's engineering society (WES) au Royaume-Uni, qui fêtera ses 100 ans en 2019, et qui figure parmi les associations participant à cette rencontre, œuvre, d'après sa présidente Betty Bonnardel, à aider à l'avancement des femmes ingénieurs. Elle vise aussi à développer des activités qui permettent d'accroître le nombre de cette catégorie, a-t-elle ajouté.
A noter que l'association Atfi, créée, d'après Amel Farhat, sa vice-présidente, en 2015, et dont le nombre de participantes s'élève à 80 femmes ingénieurs et scientifiques, a pour objectifs d'impulser la participation de la femme ingénieur à la prise de décision, d'œuvrer à la promotion du métier et de contribuer à l'insertion professionnelle des diplômées de cette filière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.