Le Président de la République désigne Ilyès Fakhfakh nouveau Chef du gouvernement    DEZ TOKHTOF « دز تخطف » : Un nouveau film produit par la jeune et dynamique Radio SAWT Menzel Bourguiba    Hand – CAN 2020 : La Tunisie bat le Maroc et rejoint l'Algérie en demi-finale    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Elyes Fakhfakh va être chargé de former le prochain gouvernement ?    Libye – La Tunisie et l'après Berlin : Quelle est notre position ? Quels sont nos intérêts ?    Opération de nettoyage autour du Mausolée el-Fleri à la Médina de Tunis    Mercato – Espérance de Tunis : Visite médicale passée pour Abderrahmane Meziane    Le visa pour les Etats-Unis désormais plus difficile pour les femmes enceintes    CAN – Hand 2020 : où regarder le match Tunisie-Maroc?    Etude : Les influenceurs n'influencent plus personne ?    Ghannouchi ne participera pas au Forum de Davos 2020    Hand – CAN 2020 : La Tunisie débute le 2e tour contre le Maroc    En photos : L'Institut du Patrimoine remet en état un site majeur de la Médina    Tunisie : 8 unités locales pour la promotion sociale seront bientôt crées dans différentes régions du pays    Mise en garde du ministère de l'Agriculture aux marins-pêcheurs    ATCT : Augmentation du recrutement des compétences tunisiennes à l'étranger    Test de vol habité : Mission accomplie pour la fusée SpaceX    Appel à candidature Festival Voix de Femmes Compétition Officielle : Sousse du 11 au 18 Avril 2020    Les films de la Résistance et de la Libération du 20 au 26 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    Investissements : La Tunisie 1er au Sommet Royaume-Uni/Afrique à Londres    Tunisie : Impliqué dans trois affaires, un délinquant arrêté à Nabeul    Kaïs Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Noureddine Taboubi    Foot – Après sa victoire face au CA (2 -1) : L'Espérance s'empare de la tête du classement    Ce que la banque ne peut pas vous facturer...    La militante Radhia Haddad à l'honneur au CREDIF    L'OTIC lancera une application comparant les tarifs des services bancaires en Tunisie    Conflit en Méditerranée: L'UE met en garde la Turquie contre ses forages illégaux à Chypre    Abir Moussi sur sa lancée : Le PDL « ne votera pour aucun gouvernement comprenant un seul islamiste »    Reçu à Carthage : Hakim Ben Hammouda présente les grandes lignes de sa stratégie    Agression contre la présidente du PDL : Tahya Tounès et Qalb Tounès appellent à une enquête    Grogne des bouchers à Sousse : Menace d'une grève ouverte contre les nouvelles taxes    Avec une production en régression : Baisse de 12,6% du chiffre d'affaires de la STIP    La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?    Initiative américaine : Prosper Africa pour la conquête du marché africain    La fuite de capitaux profitera du chaos en Libye    A vos carnets ! L'agricultrice urbaine Mouna Triki vous attend le 30 janvier à la Maison de France    Cérémonie de la mise de la première pierre de la construction des locaux de Future Lab Tunisia au sein du collège Ibn Khaldoun à Manouba    Ministère de la Santé : recommandations après l'apparition d'un nouveau virus en Chine.    Tunisie : Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur enregistrent une baisse de 5% en 2019    Tunisie: Un producteur de lait fustige la politique de l'Etat dans la filière    Le brouillon de la résolution du sommet de Berlin dévoile les motivations réelles des participants    Le Derby de la Capitale remporté par l'Espérance Sportive de Tunis 2 à 1 face au Club Africain    Crise libyenne : Affrontements armés, initiatives de cessez-le-feu, réunion de Moscou, conférence de Berlin…quel rôle jouent la Turquie et la Russie dans ce conflit ?    l'invité – Moncef Tabka, ancien gardien international de l'USM et de l'ESS : «Attouga était très malin»    ‘‘Miss Hayek de Kairouan 2020'' : Qui sera l'heureuse élue ?    Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n'y participent !    François G.Bussac et la CIE des Vives Voix présentent « Au plaisir de Lire » à l'Agora : Eloge de la Légèreté    Pression internationale pour impliquer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le feuilleton continue
Santé — Agression contre les médecins
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 01 - 2019

Une agression de plus contre un médecin tunisien nous rappelle les conditions peu confortables dans lesquelles les staffs médicaux tunisiens exercent. Au centre de traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous, un jeune médecin s'est fait sauvagement agresser, un acte qui a provoqué la colère de ses confrères
Un jeune interne opérant au centre de traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous s'est fait violemment agresser au niveau du visage, le nez fracturé, il a dû se faire opérer, pour soigner ses blessures. Tout a commencé lorsque le jeune médecin a annoncé la mort d'un accidenté à ses proches qui, sous l'effet du choc, ont violemment agressé à coups de poing, le jeune interne, une scène qui a semé le chaos à l'hôpital précité, la présence sécuritaire était quasi nulle.
Le visage tuméfié, le jeune homme a été, en effet, opéré au niveau du nez, ses photos, le visage ensanglanté, partagées sur les réseaux sociaux, ont provoqué colère et protestation notamment de la part de ses confrères.
Dans une déclaration radiophonique, le directeur du centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, qui a fortement dénoncé cette agression, a affirmé : «Les médecins ont fait tout ce qu'on attend d'eux pour sauver le blessé, arrivé en état de mort cérébrale», réclamant plus de sécurité pour protéger les cadres médicaux.
Pour sa part, l'organisation tunisienne des jeunes médecins (Otjm) a mis en garde contre la série d'agressions exercées contre les médecins tunisiens. L'organisation a dénoncé l'absence de sécurité des cadres médicaux et paramédicaux et a pointé du doigt le centre et le ministère de la Santé. Elle a également appelé les citoyens «à faire preuve d'un minimum de respect envers les cadres médicaux et paramédicaux». «Ce phénomène risque d'encourager davantage le départ des médecins tunisiens vers le secteur privé ou l'étranger», a-t-on communiqué, affirmant que des mouvements de protestation seront organisés dans tous les hôpitaux.
Agressions interminables
Les médecins n'ont jamais autant subi d'agressions que lors de ces dernières années, quand l'Etat semble avoir perdu le contrôle sur ses établissements hospitaliers. Ainsi, les médecins tunisiens sont devenus la cible des patients ou de leurs proches. En effet, le cas de ce jeune médecin résident à ce centre de traumatologie n'est pas isolé, mais représente un triste échantillon, d'une série d'agressions physiques et verbales visant les cadres médicaux tunisiens.
De ce fait, il est impératif que les autorités concernées, notamment le ministère de la Santé, prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les médecins tunisiens, notamment les internes, qui parfois se trouvent exposés à des dangers multiples notamment pendant les gardes de nuit.
Pourtant, après une agression sauvage contre un staff médical à l'hôpital de Sahloul survenue il y a quelques mois, l'ancien ministre de la Santé, Imed Hammami, avait décidé une série de mesures pour sécuriser les institutions de santé publique contre les agressions successives perpétrées à l'encontre de leurs cadres et agents. Il s'agit notamment de l'élaboration d'une loi pour la protection des cadres et agents de la santé publique dans l'exercice de leurs fonctions, le renforcement de la présence sécuritaire dans les hôpitaux et le réaménagement des urgences, mais depuis, rien de nouveau, la situation n'a pas changé et les agressions se sont poursuivies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.