Hafedh Caïd Essebsi malmené à son arrivée à l'aéroport de Tunis-Carthage    Tunisie- Hamadi Jebali ” Les chefs du gouvernement étaient nommés selon les caprices de BCE”    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie: Kamel Morjane donne le lancement de l'exploitation du champ gazier Nawara    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    4,3% de recul pour l'indice de production industrielle    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 255 mille dinars    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Hausse du plafond des dépenses de la campagne présidentielle    Un rapport américain assure qu'une fois au Conseil de sécurité des Nations-Unies, début 2020, la Tunisie pourra trouver une solution à la crise libyenne    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Basket-ball : la sélection tunisienne perd en amical avant le Mondial    Programme TV du vendredi 23 août    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Tunisie- Nouri Lajmi appelle les candidats à la présidentielle et les médias à respecter le silence électoral    Un CAB dominant confirme en Coupe arabe des clubs    Nouvelle composition de l'ARP    Ligue 1 : Liste des joueurs Clubistes convoqués contre le Stade Tunisien    Arrêt du train de la banlieue sud    Les pharmaciens menacent de rompre la convention avec la CNAM    L'Amazonie, le poumon qui produit 20% de l'oxygène de la Planète, est en feu !    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Mohamed Khélil : Les Frères musulmans et la phase précédente vécue par le pays sont un point noir dans l'histoire de la Tunis et cela servira de leçon    Tunisie – Météo : Pluies attendues les 22 et 23 août 2019    Démarrage du Championnat du Monde de Volley-ball à la Salle omnisports du Complexe olympique de Radés    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le feuilleton continue
Santé — Agression contre les médecins
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 01 - 2019

Une agression de plus contre un médecin tunisien nous rappelle les conditions peu confortables dans lesquelles les staffs médicaux tunisiens exercent. Au centre de traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous, un jeune médecin s'est fait sauvagement agresser, un acte qui a provoqué la colère de ses confrères
Un jeune interne opérant au centre de traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous s'est fait violemment agresser au niveau du visage, le nez fracturé, il a dû se faire opérer, pour soigner ses blessures. Tout a commencé lorsque le jeune médecin a annoncé la mort d'un accidenté à ses proches qui, sous l'effet du choc, ont violemment agressé à coups de poing, le jeune interne, une scène qui a semé le chaos à l'hôpital précité, la présence sécuritaire était quasi nulle.
Le visage tuméfié, le jeune homme a été, en effet, opéré au niveau du nez, ses photos, le visage ensanglanté, partagées sur les réseaux sociaux, ont provoqué colère et protestation notamment de la part de ses confrères.
Dans une déclaration radiophonique, le directeur du centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, qui a fortement dénoncé cette agression, a affirmé : «Les médecins ont fait tout ce qu'on attend d'eux pour sauver le blessé, arrivé en état de mort cérébrale», réclamant plus de sécurité pour protéger les cadres médicaux.
Pour sa part, l'organisation tunisienne des jeunes médecins (Otjm) a mis en garde contre la série d'agressions exercées contre les médecins tunisiens. L'organisation a dénoncé l'absence de sécurité des cadres médicaux et paramédicaux et a pointé du doigt le centre et le ministère de la Santé. Elle a également appelé les citoyens «à faire preuve d'un minimum de respect envers les cadres médicaux et paramédicaux». «Ce phénomène risque d'encourager davantage le départ des médecins tunisiens vers le secteur privé ou l'étranger», a-t-on communiqué, affirmant que des mouvements de protestation seront organisés dans tous les hôpitaux.
Agressions interminables
Les médecins n'ont jamais autant subi d'agressions que lors de ces dernières années, quand l'Etat semble avoir perdu le contrôle sur ses établissements hospitaliers. Ainsi, les médecins tunisiens sont devenus la cible des patients ou de leurs proches. En effet, le cas de ce jeune médecin résident à ce centre de traumatologie n'est pas isolé, mais représente un triste échantillon, d'une série d'agressions physiques et verbales visant les cadres médicaux tunisiens.
De ce fait, il est impératif que les autorités concernées, notamment le ministère de la Santé, prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les médecins tunisiens, notamment les internes, qui parfois se trouvent exposés à des dangers multiples notamment pendant les gardes de nuit.
Pourtant, après une agression sauvage contre un staff médical à l'hôpital de Sahloul survenue il y a quelques mois, l'ancien ministre de la Santé, Imed Hammami, avait décidé une série de mesures pour sécuriser les institutions de santé publique contre les agressions successives perpétrées à l'encontre de leurs cadres et agents. Il s'agit notamment de l'élaboration d'une loi pour la protection des cadres et agents de la santé publique dans l'exercice de leurs fonctions, le renforcement de la présence sécuritaire dans les hôpitaux et le réaménagement des urgences, mais depuis, rien de nouveau, la situation n'a pas changé et les agressions se sont poursuivies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.