Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Le nouveau Gouverneur de Sfax – Anis Oueslati – prête serment devant le Président de la République    La Poste Tunisienne première institution à l'échelle internationale certifiée « Masterpass QR » de MasterCard internationale    Tunisie – El Haouaria : Arrestation d'un individu ayant brûlé le drapeau national    Coupe arabe des clubs : Le Syrien Masoud Tufayelieh pour Al Nejmeh-Espérance ST    Que faire lors d'un vol retarde Brussels Airlines ?    Tunisie: Un patient se tue en se jetant du quatrième étage de l'hôpital de Jendouba    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    Mercato : Franck Ribéry rejoint la Fiorentina (Officiel)    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 801,4 MD à fin Juillet 2019    US Open : Malek Jaziri éliminé dès les qualifications    Avec STYLE SET FREE, Hyundai dévoile son approche centrée sur le client pour la mobilité future    Selma Elloumi entre rigueur industrielle et labour agricole    Mercato: Islam Slimani rejoint l'AS Monaco (Officiel)    Rentrée 2019 : Ooredoo lance le paiement des frais de scolarité du primaire par recharge téléphonique    René Trabelsi en visite inopinée dans des unités et restaurants touristiques    Nouvelle unité aérienne de la Garde nationale équipée de 3 hélicoptères dotés de technologies de pointe    Ligue 1 : un changement au programme de la première journée    Les Nuits du Musée de Sousse, 8e édition du 21 au 27 août 2019 (Programme)    Tunisie – Rentrée 2019/2020 :Liste des crèches et jardins d'enfants autorisés    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Tunisie- Yaacoubi appelle le ministère de l'éducation à publier les accords garantissant les droits des enseignants    Les diplomates portent le brassard rouge, pourquoi protestent-ils ?    Tarajji – EST : Youcef Belaïli reprend l'entraînement    Un bus de la SNT carbonisé à El Mourouj 3    En photos : Une rame de métro déraille à la station du Bardo    Nouvelle grève dans les bureaux de la poste    L'UGTT adresse 101 questions aux partis politiques et aux candidats à la Présidentielle    Ennaceur insiste auprès des présidents de l'ISIE et de la HAICA sur la neutralité de l'administration, l'intégrité et la transparence lors des élections    RECEPTION JEUDI 22 AOUT 2019 À 20H00 MEDIA CENTER DU THEÂTRE ROMAIN DE CARTHAGE    Malgré de meilleurs chiffres en économie, le Tunisien reste pessimiste    Festival Carthage 2019: Grand Gala de l'Opéra Italien, invité surprise de la 55e édition, le 23 août sur scène    801,4 MD de déficit pour la balance commerciale alimentaire à la fin juillet    Décès de l'ancien Mufti de la République Cheikh Mokhtar Sellami    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Tabarka Jazz Festival 2019: 19ème édition du 20 au 24 Août    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une question de planification et de moyens…
dossier : La dure vie des promus en ligue 1
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 03 - 2019

Maintes équipes ont fait l'ascenseur ou se sont éternisées en L2. L'élite demande plus de qualités et de disponibilité
Le CSChebba a réussi son accession haut la main en L1. C'était net, mérité, voire extraordinaire pour un modèle de club qui a été salué par tout le monde. La saison dernière, ce club, qui a commencé au bas de l'échelle, a raté l'accession après des débuts remarquables. Mais c'était la révélation et le modèle qui a coupé avec la routine et les atrocités de notre football. Cette saison, ce club bien géré, et qui excelle par la rigueur et le «fair play» de son public, a réalisé son rêve.
Une accession sans bavure avec un écart conséquent sur ses poursuivants et une consécration des valeurs de travail et de l'ambition. Dans l'autre groupe, la lutte est acharnée entre le CSSoliman, l'ASMarsa et l'ESZarzis.
Ce n'est pas la même image, mais ce qu'il faut dire c'est que cette L2 est une compétition rude et fort exigeante.
La problématique à soulever dans ce dossier concerne les chances des clubs-révélations à rester en L1 et comment d'autres clubs, dont certains prestigieux, s'éternisent en L2. Une problématique double permet de comprendre pourquoi certains clubs, qui réussissent l'accession, font l'ascenseur.
Cela s'explique par deux points : l'euphorie de l'accession, chose qui n'est pas facile, l'emporte. Le staff dirigeant «oublie» de bien préparer sa saison et met beaucoup de temps pour se familiariser avec la L1. Ce temps perdu coûte cher plus tard. Les joueurs qui ont réussi l'accession ne sont pas forcément ceux qui pourront s'adapter aux exigences de l'élite. Les «anciens», ou ceux qui sont montés, revendiquent leur droit de rester à la disposition de leur club, et ceci peut être néfaste. Par contre, un club promu peut, au contraire, tomber dans la facilité et procéder à des recrutements pêle-mêle. Résultat, le club s'enlise dans les dettes et dans les contrats onéreux. Ce sont toujours les premières journées qui sont un gros cauchemar. Par la suite, c'est une succession de crises et de mauvais épisodes.
Concurrence rude
D'autres clubs connus logent en L2 et sont passés par des crises aiguës qui leur ont coûté cher. Des clubs comme l'ASM, l'ESZ ou l'OB ont un historique riche et des années passées en Ligue 1. Les temps ont changé, ces clubs ont du mal à rivaliser avec d'autres concurrents, moins connus mais mieux gérés et qui ont bien su préparer la L2. Ces grands clubs sont soumis à une vie dure. Ils ont la pression du public qui veut coûte que coûte, retrouver la L1, ils évoluent dans une impitoyable compétition qui ne lâche rien et qui met tout le monde sur les genoux. Le passé ne suffit pas pour bien réussir au présent. Les moyens ne sont plus les mêmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.